REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
Parlement des enfants du Burkina Faso

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE BURKINA FASO -> Infos sur le pays -> Droit de l'homme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 01/12/2007 08:52:17    Sujet du message: Parlement des enfants du Burkina Faso Répondre en citant

Parlement des enfants du Burkina Faso



Demain sera différent

Enraciner la démocratie depuis la base à travers les enfants » est l’objectif principal du processus de mise en œuvre du parlement des enfants dans les différentes localités du pays.

Les enfants semblent de plus en plus comprendre les leçons de la démocratie. Cela est un signe d’espoir.

« Nous avons gagné, ouahou, nous avons gagné, notre
candidate Fatoumata est élue. Nous sommes très contents ». C’est par ces cris de joie que les membres du « parti » camp de Fatoumata 11 ans nouvellement élue nous ont accueilli à l’école Djanabamba de Banfora. Des cris de grande joie comme peuvent l’exprimer tous les enfants du monde de leur âge. Cette école faisait partie des autres écoles et d’autres structures qui venaient la veille seulement de prendre part à la première phase des élections devant conduire au renouvellement des députés juniors de cette structure nationale du Parlement des enfants crée en 1997 et institué par décret présidentiel le 28 janvier 1998.

Un des problèmes qui vient si souvent déranger cette paix en construction dans les différents pays du monde reste les élections. Elles sont toujours sujets de grands débats pour ne pas dire de grands conflits. Les uns accusent sur la non transparence, les autres se défendent sur la régularité du scrutin et avec observateurs superviseurs et médiateurs on arrive tant bien que mal à soigner les blessures avant ou après élections. Des pays vivent ainsi à longueur de temps sous tension ce qui éloigne des chemins du développement tant recherché, de la stabilité tant désirée, de la paix tant souhaitée. Cette paix pour nos enfants et nos familles qui sont souvent contraints à l’exode et à la errance sur les routes périlleuses du monde.

Le Burkina Faso depuis la date de la création du Parlement des enfants veut amoindrir voir éviter dans les années à venir ces dérives. Il faut la participation des enfants au jeu démocratique pour les préparer à donner de la valeur à l’acte de vote. Monsieur Pierre WANGO est Haut Commissaire et premier responsable administratif de Banfora, cette province frontalière de la Côte d’Ivoire. Il a coordonné et supervisé très sérieusement ces élections. Il nous affirme ceci « Nous avons voulu par ces élections aussi donner l’exemple aux grandes personnes. Le pays consolide ainsi les bases de la démocratie. J’ai bien expliqué à tout le monde que c’était loin d’être un jeu d’enfants. C’est une grande école de participation qui va aussi préparer ces enfants à être des démocrates dans les années à venir en respectant le verdict des urnes».

Ainsi l’implication de toutes les structures régionales et provinciales a été effective dans ce processus. Il y avait d’abord la phase des préparations. La campagne couvrait deux semaines : le début et la clôture ont été marqués par un message délivré par le Président ou la Présidente du Parlement provincial sortant diffusé à travers les radios locales et les différentes places (Ecoles, Centres, Eglises, Mosquées, Temples et autres). Ce message est une invite à s’inscrire et à aller accomplir son devoir d’enfant citoyen le jour des élections. L’inscription se fait sur demande devant contenir un acte de naissance ou tout autre document attestant de l’identité de l’enfant.

Les différents candidats ont eu deux semaines pour battre campagne sans insulte, ni dénigrement du candidat adverse. Seulement, convaincre par son programme qui s’inspire de la Convention relative aux Droits de l’enfant. Document multiplié et distribué à l’ensemble des candidats. Chaque structure a été appelée à élire deux représentants : une fille et un garçon. Après chaque élection, un comité de validation se tient sous la coordination du Haut Commissaire. Les cas de fraudes et autres sont sanctionnes par ce Comite.

Les organisateurs, pour bien valoriser l’évènement ont dû libérer leur génie créateur. L’armoire se trouvant dans la classe a servi d’isoloir. L’urne est un simple carton avec une partie un peu ouverte pour laisser passer le bulletin qui est le quart d’un papier estampillé par le Haut Commissariat. Ils se sont inspirés des vraies élections avec ce fait notable et louable : Même sans moyens financiers énormes on peut faire des élections propres et crédibles. La seule volonté peut amener loin et bien. Dans les provinces parcourues, on note un engouement énorme des enfants à prendre par à ce jeu démocratique. Nous sommes surpris par la participation des enfants. Ils ont battu la campagne avec des idées mais aussi avec des bonbons, des patates et des piécettes. Nous explique ce directeur de l’école ou se trouve le bureau de vote N02 de la ville de Banfora.

Les partenaires du gouvernement dans ce noble processus sont l’UNICEF et PLAN Burkina. Ces deux Institutions accompagnent le Parlement des enfants depuis sa création. D’autres partenaires sont attendus pour aider ces enfants qui seront élus et qui devront recevoir des formations pour bien remplir leur mission.

Chaque province du pays a désormais son Parlement composé de 14 enfants 7 filles et 7 garçons avec un Président ou une Présidente Provinciale. Dans une des provinces qui nous a accueilli C’est une fille qui est élue Présidente Provinciale. Chaque Région aura son Parlement compose de 8 enfants : 4 filles et 4 garçons avec aussi un Président ou une Présidente Régionale. Enfin le Burkina Faso aura son Parlement national composé de 126 enfants dont 63 filles et 63 garçons avec un Président National en fin décembre. Belle leçon de démocratie décentralisée et à la base.

La Paix a une partie de ses racines dans la démocratie consolidée. Le Burkina Faso en a fortement besoin. Il prépare ainsi ses enfants à la participation citoyenne. Nous avons gagné crient les enfants, disons ceci avec eux; la démocratie au Burkina Faso a gagné. Les enfants grandiront avec une culture démocratique fortifiée au service d’une paix renforcée pour un développement assuré. Demain sera différent.
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 01/12/2007 08:52:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE BURKINA FASO -> Infos sur le pays -> Droit de l'homme Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.