REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
Besoins et réponse humanitaires au Tchad

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> PROJET FINANCEMENT ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE -> DOCUMENT ONG /ASSOCIATION -> Dossier de la semaine,Débat autour de l'humanitaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 08/05/2008 08:08:05    Sujet du message: Besoins et réponse humanitaires au Tchad Répondre en citant

Source: United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)

Besoins et réponse humanitaires au Tchad : Bulletin d'information – 5 mai 2008


Faits marquants

- Un responsable d'une organisation humanitaire tué, le 1er mai, dans l'est du Tchad.

- Besoins cruciaux en eau et assainissement pour les déplacés dans l'est du Tchad.

- Nécessité de réhabilitation de certaines routes dans l'est, avant l'hivernage, afin d'assurer l'accès aux bénéficiaires et approvisionnement des zones d'accueil.

- Le recrutement d'enfants par les troupes et groupes armés préoccupe les humanitaires.

- Adoption d'un cadre stratégique pour la recherche de solutions durables en faveur des déplacés.

- Etude de l'impact de la présence des réfugiés et déplacés sur les zones et populations d'accueil.

Contexte

· Le bon déroulement des opérations humanitaires à l'est du Tchad est menacé par l'insécurité qui affecte aussi bien les humanitaires que les bénéficiaires. Le 1er mai, un responsable de l'ONG Save the Children – Royaume Uni a été tué à la suite d'une attaque perpétrée par des individus armés non identifiés. Depuis le début de l'année, plus de 30 attaques ciblant les humanitaires dont trois cas ayant conduit à la mort de travailleurs humanitaires ont été enregistrées. La communauté humanitaire au Tchad déplore ces actes de banditisme et a observé deux jours de suspension des opérations pour sensibiliser leur personnel, les bénéficiaires et les autorités sur la gravité de la menace sécuritaire.

· Une équipe de consultants des Nations Unies effectue actuellement une mission d'étude d'impact des crises et des programmes d'intervention humanitaires dans les zones d'accueil des réfugiés et des déplacés à l'est du Tchad. Cette étude a pour but de faire l'état des lieux et de permettre au Gouvernement et à ses partenaires, y compris le système des Nations Unies, de préparer une stratégie d'intervention multisectorielle pour atténuer les déséquilibres créés par la présence des réfugiés et des déplacés sur les populations hôtes.

Besoins et réponse par secteur


Eau et assainissement

- L'est du Tchad zone, particulièrement aride, connaît des besoins cruciaux en eau et en assainissement. Les interventions des acteurs humanitaires dans ce contexte sont freinées par plusieurs facteurs dont l'insuffisance des financements et l'insécurité qui prévaut dans certaines zones proches de la frontière avec le Soudan.

- Dans le Dar Sila, les normes Spheres fixées à 15 litres d'eau/personne /jour sont atteintes voire même dépassées dans 70% des sites de déplacés. Cependant, dans les sites de Koloma et Kerfi, le niveau d'accès à l'eau potable est de 13 litres/personne/jour tandis qu'à Adé la situation est préoccupante avec moins de six litres/personne/jour.

Concernant l'assainissement les standards sont presque atteints dans 50% des sites de déplacés avec un ratio de 20 personnes/latrine. Les sites proches des standards sont ceux de: Gouroukoun, Gassiré, Koubigou, Koloma, Aradib. La situation est préoccupante dans les sites autour de Dogdoré, Habilé et Koukou.

- Dans l'Assoungha, l'accès à l'eau potable est déficitaire avec 10 litres/personne/jour dans 67% des sites notamment à Arkoum, Goz Bagar, Goundiang, Goungour, Adré et Maharjane. Toutefois les standards sont atteints dans 17% des sites.

Au niveau de l'assainissement, la situation reste préoccupante dans 83% des sites avec plus de 30 personnes/latrine à Arkoum, Goz bagar, Alacha, Gongour, Adré et Abdi.

Logistique


- Durant le premier semestre de l'année, le Service aérien d'aide humanitaire des Nations Unies (UNHAS) a transporté 8 625 passagers et 2,2 tonnes de cargaison de matériel au profit de plus de 80 organisations humanitaires (ONU, ONG et autres partenaires) intervenant au Tchad et au Cameroun. Au total, 13 localités sont actuellement desservies au Tchad (N'djamena, Abeche, Bahai, Iriba, Goz-Beida, Guereda, Farchana, Dogdore, Moundou, Sarh) et au Cameroun (Yaoundé, Garoua, Maroua). UNHAS prévoit d'effectuer, en mai, un état des lieux des pistes d'atterrissage à l'est du Tchad dont certaines sont difficilement praticables durant la saison des pluies. L'étude de la desserte de nouvelles destinations tels Koukou et Goré au Tchad ainsi que Niamey, Bangui et Douala est en cours.

- La réhabilitation des axes routiers (comme ceux de Koukou-Goz Amir ou Hadjer Hadid-Arkoum) constitue une préoccupation majeure, en ce début d'hivernage, pour les acteurs humanitaires travaillant dans l'est. En effet, durant la saison des pluies, les humanitaires sont confrontés à des problèmes d'accès aux bénéficiaires et d'approvisionnement dus à la stagnation des eaux pluviales à certains endroits. La réhabilitation des routes s'impose de façon pressante.

Protection


- La communauté humanitaire poursuit son plaidoyer pour l'amélioration de la sécurité du personnel humanitaire et des populations civiles à la suite des récents actes d'agression survenus à l'est. Les autorités étatiques ont été saisies tant au niveau national qu'aux niveaux régional et local afin que des mesures soit prises pour éviter que tels actes se reproduisent.

- Le recrutement forcé d'enfants par les parties belligérantes dans les camps de réfugiés et les sites de déplacés dans les départements de BET et de Dar Sila, dans l'est du Tchad, reste une préoccupation majeure pour les humanitaires. L'UNICEF et ses partenaires ont mis en place un mécanisme pour faciliter les échanges d'information entre les différents acteurs intervenant dans le domaine de la protection des enfants. L'UNICEF effectue actuellement un plaidoyer contre cette grave violation aux droits des enfants.

- Face à la recrudescence des cas d'infanticide dans les camps de réfugiés, le UNHCR et ses partenaires ont mis en place des comités de sensibilisation, de prévention et de suivi pour stopper ces actes. Depuis janvier, pour le seul camp de Gaga, dans l'est du Tchad, un enfant a été retrouvé étranglé et deux autres abandonnés par leurs mères.

Santé

- La couverture sanitaire des 30 000 réfugiés du camp de Bredjing pose actuellement problème avec la fermeture du dispensaire du camp. Ce dispensaire était administré par l'ONG Save the Children Royaume-Uni qui a suspendu toutes ses activités à la suite du meurtre d'un de leurs responsables. Les réfugiés sont actuellement pris en charge par le dispensaire du camp de Treguine à sept kilomètres de Bredjing.

- Du 17 au 19 avril, une délégation de UNFPA conduite par le Représentant a effectué une mission dans les camps de réfugiés des environs de Goré (Sud Tchad): Amboko, Dosseye et Gondje. Lors de cette mission, 54 kits de santé de la reproduction (SR) ont été distribués dans ces trois camps ainsi que ceux de Dembo, Danamdji et Yaroungou. En outre, la mission a fourni aux populations locales (Doba et Moundou) 300 moustiquaires imprégnées et des kits de SR pour la maternité de Doba.

- UNFPA a formé, entre mars et avril, 81 prestataires en Santé de la Reproduction dont 15 en techniques de communication pour le changement, 52 en prise en charge syndromique, précautions universelles contre le VIH/SIDA et prise en charge clinique des victimes de viols ainsi que 14 en planification familiale de base. Ces formations se sont déroulées à Goz Beida, Hadjer Hadid et Ouré Cassoni dans l'est du Tchad. Les acteurs qui en ont bénéficié sont les suivants : International Rescue Committee (IRC), la Fédération Internationale de la Croix Rouge (FICR), Cooperazione Internazionale (COOPI), Save the Children, International Medical Corps (IMC) et le district sanitaire.

- En mars 2008, UNFPA avait conduit deux missions d'évaluation rapide et de micro planification en matière de santé de la reproduction dans les camps de Treguine et de Gaga à l'est du Tchad. Les résultats de cette évaluation révèlent une nécessité de renforcer les précautions universelles contre le VIH/SIDA, le paquet de services pour les visites prénatales, la prise en charge des infections sexuellement transmissibles (IST) et la prise en charge des cas de viol.

- Les données sur les consultations prénatales (CPN) collectées en mars, dans onze camps de réfugiés sur 16 montrent que les taux (cf. tableau ci-dessous) de CPN sont faibles voire même critiques dans certains camps notamment à Djabal, Treguine, Amnabak (est du Tchad) et à Dosseye, Amboko (au sud du Tchad).

- Selon des études effectuées dans neuf des 12 camps de réfugiés de l'est du Tchad, 80% des enfants ciblés par le Programme Elargi de Vaccination ont été vaccinés contre la rougeole et contre la diphtérie, le tétanos et la Coqueluche (DPT3) au cours du premier trimestre de 2008.

Sécurité alimentaire

- Les distributions générales de vivres aux réfugiés de ce mois commenceront le 6 mai à l'est du Tchad. Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) prévoit de distribuer 4 200 tonnes de vivres à plus de 244 000 réfugiés. En raison de l'insuffisance des stocks, des rations de 1644 calories seront fournies aux réfugiés.

- En vue d'assurer une assistance adéquate aux bénéficiaires, le PAM est en passe d'ouvrir un sous bureau à Koukou dans le Dar Sila (est du Tchad).

- Depuis la réouverture du corridor de la Libye, 3 260 tonnes de vivres ont été acheminées vers l'est du Tchad. Un autre stock de 350 tonnes en provenance du Bénin est actuellement est attendu à l'est.

- Le PAM a pris des dispositions pour assister les déplacés avec des rations de protection des semences pour les mois de juin, juillet et août afin de couvrir leurs besoins alimentaires durant la période soudure et en même temps renforcer leurs capacités d'autosuffisance et de production agricole.

- En vue de mieux assurer le suivi de ses activités et d'améliorer la coordination avec ses partenaires à l'est du Tchad, la FAO a ouvert, en avril, un bureau permanent à Abéché. Ce bureau effectuera d'une part le suivi-évaluation d'un projet d'assistance agricole, initié en juillet 2007 et finissant en juin 2008, ciblant 18 000 ménages de déplacés et familles hôtes dans les régions du Ouaddai et du Salamat, à l'est. D'autre part, elle assurera le suivi d'un deuxième projet, initié en février 2008, visant à assister 3 250 ménages de réfugiés, déplacés et familles d'accueil à travers des projets agricoles et pastoraux, dans les départements de la Nya Pendé et de la Grande Sido au sud du pays et dans le département du Dar Sila à l'est.

Coordination

- Des consultations initiées par la communauté humanitaire au Tchad ont abouti à l'adoption, le 28 avril, d'un cadre stratégique pour la recherche de solutions durables en faveur des populations affectées par les déplacements à l'est du pays. Il ressort de ces réflexions effectuées par les humanitaires que certains déplacés choisiront le retour volontaire dans leur village d'origine lorsque les conditions seront réunies tandis que d'autres pourront opter pour une intégration permanente dans les zones de déplacement ou une relocalisation dans une zone autre que celle d'origine ou d'accueil. Cette stratégie s'inscrit dans le cadre de l'appui de la communauté humanitaire aux autorités tchadiennes dans leur responsabilité d'encourager la mise en place de mesures nécessaires à la prise de décision des déplacés pour leur retour, leur relocalisation ou leur intégration volontaires en toute sécurité et dans le respect de leur dignité. Les types de réponse et les mesures d'accompagnement pour assister les déplacés quelque soit leur décision par rapport à ces trois options susmentionnées sont pris en compte dans le cadre stratégique.

- L'Appel de fonds humanitaire consolidé (CAP) pour le Tchad était financé à hauteur de 21% à la date du 2 mai. Dans la période couverte par le rapport (du 23 avril au 2 mai), le Service d'Aide Humanitaire de la Commission Européenne (ECHO) et l'Allemagne ont alloué respectivement 500 000 euros au CAP du Tchad. Les fonds reçus depuis le début de l'année sont répartis comme suit: coordination et appui 10%, alimentation 35 %, santé 1%, eau et assainissement 2% et activités multisectorielles 11%. Les projets dans les secteurs de l'agriculture, de l'éducation, de la protection et des droits de l'homme ainsi que les projets dans le cadre de l'action contre les mines n'ont pas encore reçu de financement.
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 08/05/2008 08:08:05    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> PROJET FINANCEMENT ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE -> DOCUMENT ONG /ASSOCIATION -> Dossier de la semaine,Débat autour de l'humanitaire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.