REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
Anefgou : Les villageois se plaignent au Roi

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU MAROC -> Infos sur le pays
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 16/05/2008 07:28:44    Sujet du message: Anefgou : Les villageois se plaignent au Roi Répondre en citant


Anefgou : Les villageois se plaignent au Roi


C’est une visite qui ne ressemble à aucune autre. Les villageois d’Anefgou disent avoir vécu le plus grand moment de leur vie. Le Souverain s’est rendu le 3 mai courant dans ce village qui a été endeuillé il y a plus d’un an, par le décès d’une trentaine de nourrissons suite à une vague de froid.

« C’est une première dans l’Histoire de la région d’Anefgou. Pour la première fois, un Roi rend hommage à notre province en venant nous rendre visite. Nous sommes profondément réjouis par le geste de Sa Majesté. Lequel est venu répondre aux appels de la population qui l’a fortement souhaité, surtout après le drame causé par la vague de froid de l’année dernière. De plus, c’est une visite qui a permis au Souverain de voir les conditions dans lesquelles nous vivons ainsi que la situation précaire de la région », souligne Mohamed Attaoui, président de l’association avenir pour le cèdre et le mouflon.

DEPUIS l’arrivée de SM Mohammed VI à Anefgou, les villageois de ce douar perdu ne parlaient plus que des doléances à soumettre au Roi. D’ailleurs, le Souverain qui a reçu des représentants du village a accepté d’écouter ces doléances, confirment certains habitants. « Les populations se plaignent de l’exploitation de la forêt par les braconniers ainsi que des agissements des responsables locaux à Anemzi. En l’espace de trois mois seulement, un représentant de l’autorité locale s’est offert une voiture 4x4, alors que la région ne dispose pas d’une ambulance pour secourir les malades de la région », martèle Attaoui.

Après la visite du Roi, quelques services de base vont faire leur apparition dans la province, mais il en faudrait encore tellement, remarque le militant associatif qui poursuit : « dans le cadre des conventions qui ont été signées devant le Souverain, un chantier de route va être lancé et reliera Anemzi et Imilchil, ce qui va contribuer certes au désenclavement de la région. Cependant, il va falloir entretenir la route qui relie Tounfite et Agoudim. Ce linéaire a été réalisé sur un oued et son état n’est plus valable à la circulation ».

Par ailleurs, la région dispose de réserves hydriques importantes, pourtant elle n’en profite pas. « Ce sont plutôt d’autres régions du royaume qui en bénéficient, notamment à travers le barrage Bin Al Ouidane et celui de Hassan Addakhil. Et pour cause ! La région ne dispose pas de barrages. D’où la nécessité de la réalisation de grands barrages dans la province », fait remarquer Mohamed Attaoui, également membre de la section de Midelt de l’association marocaine des droits de l’homme.

En hiver, chaque année, les populations de la région sont à la merci des vagues de froid. Ces vagues, rappelons-le, peuvent parfois tuer, comme cela a été le cas pour 37 bébés, il y a plus d’une année. Les acteurs de la société civile insistent sur le rôle des coopératives forestières dans le développement socio-économique de la province. Parmi les doléances qui ont d’ailleurs été soumises au Souverain celle concernant la lutte contre l’exploitation sauvage perpétrée par les braconniers de la forêt. Selon des sources associatives oeuvrant dans le domaine de la protection de l’environnement, si rien n’est fait dans ce cadre, des sit-in seront observés, d’ici quelques jours.

A noter que les produits de la forêt génèrent des recettes de l’ordre de 12,5 millions de dirhams et assurent 8 mois d’emplois chaque année. De même, ils assurent un revenu moyen mensuel par ménage de 1.500 dirhams, selon des chiffres officiels.
Projets concrets

Lors de son séjour de deux jours dans le petit douar d’Anefgou, SM Mohammed VI a présidé la signature de trois conventions de partenariat. Ces conventions visent le désenclavement de la province et concernent essentiellement les domaines des télécommunications et des infrastructures routières. Pour un coût global de 497 millions de dirhams, les deux premières conventions portent sur le programme de service universel des télécommunications visant la desserte en téléphonie et Internet des localités rurales de la région. Les signataires de ces conventions qui s’inscrivent dans le cadre du programme PACTE (programme d’accès généralisé aux télécommunications), s’engagent ainsi à mobiliser respectivement quelque 396 millions de dirhams pour la desserte de 1500 localités rurales et 101 millions de dirhams pour le raccordement de 434 autres localités à ces réseaux. Dans le cadre de ces deux conventions, les équipements nécessaires au fonctionnement des installations qui seront mis en service devront être installés, établis et exploités en l’espace d’une durée minimale de 10 ans.

La troisième convention vise, quant à elle, le renforcement de l’infrastructure routière de la région à travers notamment la réalisation de la voie provinciale 7319. Pour un montant global de quelque 188 millions de dirhams, cette route qui relie Anemzi et Imilchil sera construite en trois étapes. La première relira Anemzi et Anefgou par Tamalout (20 km) pour un budget de 80 millions de dirhams. La deuxième concerne la réalisation de la chaussée avec 20 millions de dirhams. La dernière tranche, quant à elle, devra relier Anefgou à Imilchil sur près de 45 km pour un coût global de 88 millions de dirhams.

A noter que la réalisation de ce linéaire devrait permettre le désenclavement de près de 35 communes rurales de la province. Lors de sa visite, le Souverain a tenu à s’enquérir de l’état d’avancement de certains projets. Il s’agit entre autres du projet d’extension et de rénovation du centre de santé d’Anefgou qui sera doté d’une maison d’accouchement et verra la reconstruction du logement fonctionnel à Tounfit. Sur le registre de la vague de froid qui touche particulièrement cette région, le Souverain s’est également enquis des mesures d’urgence prises pour faire face aux répercussions de ces vagues de froid. Sur ce plan, au niveau local, des commissions ont été constituées pour intervenir en cas d’urgence en utilisant les moyens disponibles. A cet effet, six équipes médicales régionales ont été mobilisées. Elles sont ainsi dotées d’équipements nécessaires et des médicaments de premiers soins et d’intervention d’urgence. Dans ce même cadre, les moyens de télécommunications ont été généralisés et des pistes d’atterrissage d’hélicoptères ont été localisées par les services de la gendarmerie royale.

En matière d’enseignement, un programme de mise à niveau des établissements scolaires profitera à la province de Khénifra et nécessitera un montant global de 53 millions de dirhams. Au titre de l’année scolaire 2008-2009, pour une enveloppe budgétaire de 2,5 millions de dirhams, un groupe scolaire devrait être construit à Anefgou, dans le cadre de ce programme.
Tounfit également servie

C’est un programme ambitieux pour le désenclavement de la région de khénifra que le Souverain a lancé lors de sa visite le 10 avril dernier au caïdat de Tounfit, à 10 km de Khénifra. Le Roi s’est enquis, à cette occasion, des conditions de réalisation de l’« opération humanitaire Tounfite 2007 » dont l’objectif est d’aider les populations en situation précaire, particulièrement les mères et leurs enfants des villages qui vivent dans les communes rurales de Amenzi, Agoudim, Sidi Yahya Ouyoussef et Tounfit. D’un coût global de quelque 23 millions de dirhams, cette opération profite à près de 24 000 personnes. Elle a été réalisée par la fondation Mohammed V en trois phases : la phase d’urgence humanitaire, la phase de réhabilitation de la population et celle relative à la mise en œuvre d’un plan de développement durable. Grâce à l’association de plusieurs services, la phase 1 lancée en septembre 2007, a pour objectif d’assurer aux populations locales l’accès aux prestations médicales de base (dépistage, diagnostic et traitement). Pour un coût global de 6,5 millions de dirhams, cette phase a pour but particulier le suivi médical des femmes et des enfants en bas âge. Près de 3600 familles devront, dans le cadre de cette phase, recevoir des produits alimentaires de base en quantité suffisante et des couvertures leur permettant de passer la période d’hiver sans difficultés.

La phase de réhabilitation de la population, démarrée en novembre 2007, a porté quant à elle sur la réalisation de caravanes médicales dédiée à la santé communautaire. Axée sur la prévention et à l’appareillage orthopédique de 54 personnes à mobilité réduite, cette phase a en outre concerné la sensibilisation de la société civile. Il s’agit d’organiser des journées d’information et d’encadrer les acteurs associatifs, notamment en matière de montage de projets ainsi que d’améliorer l’accès à l’eau potable. Pour un coût de 13 millions de dirhams, la troisième phase relative à la mise en œuvre d’un plan de développement durable, a porté sur un programme d’amélioration des conditions de vie de la population. Réalisée en partenariat avec les associations locales, le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, le secrétariat d’Etat chargé de l’artisanat et de l’entraide nationale, cette phase comprend des projets à caractère socio sanitaire, des activités génératrices de revenus, la formation professionnelle, l’appui technique aux associations et l’alphabétisation fonctionnelle. Quatre centres d’éducation et de développement durable devront être construits au profit des enfants, des jeunes et des femmes de la région et nécessiteront un montant de 5,7 millions de dirhams.

http://www.lereporter.ma
Naïma Cherii
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 16/05/2008 07:28:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU MAROC -> Infos sur le pays Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.