REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
Au Togo, le trafic d'enfants se porte bien?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU TOGO -> Infos sur le pays -> Droit de l'homme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 13/06/2008 07:32:42    Sujet du message: Au Togo, le trafic d'enfants se porte bien? Répondre en citant

Le jeudi 12 juin 2008

Au Togo, le trafic d'enfants se porte bien

Emile Kouton

Agence France-Presse

Assanoubui, Togo



En quatre ans, Assanoubui est devenu un «marché» connu qui attire les acheteurs. Drame classique de la pauvreté dans un village perdu dans la brousse où il n'y a ni eau ni électricité pour les 2500 habitants, et dont les rares «Kessinonto» (petits riches en langue éwé du sud) sont soit cultivateurs de coton, soit «passeurs».

«Les enfants n'ont pas d'avenir ici», affirme Atchia, un ancien planteur de coton de 61 ans. Une de ses filles n'avait que 10 ans quand il l'a «confiée», comme on dit ici pudiquement.

«Ce sont nos enfants qui reviennent de leurs aventures qui nous aident», confie Abla Tchessi, vendeuse de nattes au marché du village. «Deux des miens travaillent au Nigeria depuis trois ans. Nous les avions confiés à des amis. Bientôt, ils reviendront pour achever la case de leur père qui n'a plus de toit».

Fin juin, quelques enfants vont partir pour le Nigeria et le Gabon, confie un «passeur» rencontré sur la place publique du village.

«Nous sommes en négociation avec leurs parents. Nous leur donnons généralement entre 2500 et 5000 francs CFA (5,5 et 11 $ CDN) en fonction de l'âge des enfants», explique le maquignon.
Le commerce est bien rôdé. Intermédiaires entre les trafiquants et les familles, les passeurs négocient avec les parents auxquels ils promettent de confier leurs enfants à des «personnes responsables», aptes à prendre en charge leur éducation.

Ils sont en fait vendus à des trafiquants moyennant des sommes allant de 10 000 à 15 000 FCFA (22 à 33 $ CDN).

Ces derniers les revendent alors plus de dix fois plus cher, jusqu'à 200 000 FCFA (440 $ CDN) à de grands exploitants, notamment dans des plantations de cacao et de cannes à sucre au Cameroun, au Gabon, en Côte d'Ivoire et au Nigeria, où ils travaillent pour des salaires de misère.

Le trafic a pris ces dernières années des dimensions inquiétantes au Togo notamment dans les zones rurales, malgré les initiatives des ONG de défense des droits des enfants, et les actions des autorités, qui ont mis en place des campagnes de sensibilisation et des comités locaux de surveillance.

Au moins 2500 enfants sont sauvés chaque année depuis 2005 par la police togolaise aux frontières, selon les estimations du ministère de la Protection sociale.

«Il y a toujours des poches de résistance dans certains villages, parce que des parents sont complices», avoue pourtant un responsable de ce ministère. «Mais nous gardons espoir depuis que certains trafiquants sont traqués et jugés».

En juin 2007, trois trafiquants togolais ont été condamnés à Sokodé et Kara (nord) à des peines de prison ferme allant de 7 à 24 mois pour avoir tenté de convoyer des mineurs vers le Nigeria.

La loi adoptée par le Parlement en mars 2005 prévoit des peines allant de 2 à 10 ans d'emprisonnement.

Mais de l'avis de tous, le meilleur moyen d'enrayer le trafic, c'est d'abord d'aider ces populations à sortir de la misère. Selon des statistiques publiées début mars par le gouvernement, plus de 77% des populations des zones rurales vivent en dessous du seuil de pauvreté.
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 13/06/2008 07:32:42    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU TOGO -> Infos sur le pays -> Droit de l'homme Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.