REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
L’humanitaire des ONG est-il autre chose qu’un colonialisme ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> PROJET FINANCEMENT ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE -> DOCUMENT ONG /ASSOCIATION -> Dossier de la semaine,Débat autour de l'humanitaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 11/08/2008 07:52:26    Sujet du message: L’humanitaire des ONG est-il autre chose qu’un colonialisme ? Répondre en citant

L’humanitaire des ONG est-il autre chose qu’un colonialisme ?

L’humanitaire est colonialiste pour les effets médiatiques qu’il produit, et les bénéfices qu’en tirent les pays soi-disant bienfaiteurs. Il est devenu la face morale de la mondialisation économique.

Durant des siècles, des millions d’Africains ont été déportés par des puissances européennes afin d’être réduits en esclavage sur le continent américain. L’époque coloniale a laissé les pays concernés dans un état lamentable du point de vue de la santé, de la démographie, de l’économie, de l’éducation et des infrastructures. Puis cette période sombre de l’histoire de l’humanité a été suivie par une autre forme de colonialisme : l’exploitation des ressources des pays les plus démunis par les anciennes puissances coloniales, auxquelles se sont progressivement ajoutées la Chine, les Etats-Unis et le Canada. C’est de ces situations que sont nés le droit et l’action humanitaire. Un droit qui prend racine dans la philosophie des lumières, du XVIII siècle, qui tend à fonder un moral en l’homme et non plus dans la religion. Une action qui vise, sans aucune discrimination et avec des moyens pacifiques, à préserver la vie dans le respect de la dignité. Et elles sont nombreuses les organisations qui œuvrent aujourd’hui dans cet unique but : Comité International de la Croix Rouge, OXFAM (Oxford Commitee for Famine Relief), Médecins Sans Frontières, etc.

Le pot de terre contre le pot de fer

Les européens sont très attachés à l’aide humanitaire qu’apportent les Organisations Non Gouvernementales. En 2004-2005, les Français ont donné 250 millions d’euros pour le tsunami en Asie du sud-est. Sidaction annonce que la collecte de dons sur 2008 pourrait atteindre 20 millions d'euros. Ces chiffres paraissent importants mais sont en réalité bien maigres au regard des besoins dans le monde. Dans son rapport 2007, le programme des Nations-Unies pour le développement estime qu’une dépense annuelle de 80 milliards de dollars sur 10 ans permettra de garantir à tout humain l’accès à l’éducation et aux soins de base, à une nourriture adéquate et à l’eau potable. Seules les grandes fortunes privés et les états les plus riches peuvent décider d’engager de telles sommes et ainsi d’enrayer un processus inique. Malheureusement, les uns comme les autres sont trop souvent aux abonnés absents. Encore aujourd’hui, dans plus de 190 états membres des Nations-Unies, près de 120 millions d’enfants de moins de 15 ans non pas accès à l’école. Dans les pays les moins développés, environ 10 millions d’enfants décèdent chaque année avant l’âge de 5 ans. En Afrique subsaharienne, près de 40% des 670 millions d’habitants vivent sous le seuil de pauvreté. Si la conjoncture actuelle dure, d’ici à 2020, le nombre d’enfants souffrant de malnutrition en Afrique dépassera les 40 millions.

Quand les médias se retirent

Malgré un dévouement sans faille de la part de ses principaux acteurs, l’efficacité de l’aide humanitaire dépend beaucoup de la présence des médias. Lorsqu’une tragédie humanitaire ne fait plus la une, elle est abandonnée à son triste sort. Pourtant, il ne se passe pas un jour sans qu’un chef d’état ne se réclame du statut de bienfaiteur des hommes. Pas un journal télévisé sans images de la dernière visite de tel ou tel ponte au chevet de souffrants. Il semble qu’il suffise de monter quelques malheurs en spectacle pour faire oublier les maux profonds dont souffrent plus de 850 millions de personnes dans le monde. Les dirigeants du monde ont bien compris que l’action humanitaire permettait d’assurer un gardiennage des populations les plus démunies et de produire une bonne conscience dans l’opinion publique des pays donateurs. L’aide humanitaire se révèle aussi être un excellent instrument d’ouverture des marchés. Les pays « aidés » sont forcés d’acheter les biens manufacturés dans les pays donateurs sous peine de se retrouver à genoux par la suppression des ressources financières dont ils dépendent. Si l’engagement pour soulager l’humanité qui souffre est plus que jamais nécessaire, pour être efficace, il faut considérer les grandes tragédies de l’humanité comme des problèmes personnels et développer une éthique de la responsabilité individuelle et collective.
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 11/08/2008 07:52:26    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Association Un
VETERANT

Hors ligne

Inscrit le: 04 Sep 2007
Messages: 71
Pays: Loire Atlantique
genre: féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 22/08/2008 17:07:35    Sujet du message: L’humanitaire des ONG est-il autre chose qu’un colonialisme ? Répondre en citant

Hélas, analyse du réel reflet de "l'HUMANITAIRE" version politiquement incorrecte !
Sur le terrain, on ne peut que constater les impacts de la mondialisation génératrice des changements de comportements qui draîne ces populations vers une société de consommation, sous couvert de "développement".
Le développement mot magique s'il en est dont je me méfie tant (personnellement), car si les pays dits pauvres doivent se développer à notre image, ça devient simplement un sacré gâchis d'énergies de toutes sortes ! Il n'y a qu'à voir nos poubelles ! Et pour les soulager, nous acheminons volontiers ce dont nous ne voulons plus vers ces "pauvres" justement.
Ce qui a fait dire à l'un de nos partenaires : "nous ne sommes pas vos poubelles, nous ne demandons pas la charité, mais un accompagnement pour nous permettre de nous développer avec nos propres moyens"
A méditer ! en espérant que vous serez nombreux à répondre
Merci à tous
Geneviève
_________________
Site : http://asso-un.fr
Mail : asso.un@gmail.com
Skype : asso.un

Pour soutenir nos actions, vous pouvez adhérer et faire connaître nos formations/sensibilisations aux Voyages d'Echanges Equitables...
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 23/09/2017 02:10:58    Sujet du message: L’humanitaire des ONG est-il autre chose qu’un colonialisme ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> PROJET FINANCEMENT ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE -> DOCUMENT ONG /ASSOCIATION -> Dossier de la semaine,Débat autour de l'humanitaire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.