REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
Acteurs non étatiques et médias se retrouvent

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE SENEGAL -> Infos sur le pays -> projet ong micro credit
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 31/08/2008 08:11:22    Sujet du message: Acteurs non étatiques et médias se retrouvent Répondre en citant

Acteurs non étatiques et médias se retrouvent

par Moussa Dramé | SUD QUOTIDIEN , vendredi 29 août 2008 | 58 Lectures

Une vingtaine d’acteurs non étatiques venus de plusieurs régions du Sénégal ont pris part cette semaine à Dakar à un atelier de mise à niveau sur l’accès aux médias dans le domaine de la bonne gouvernance locale. L’objectif est de les outiller à l’élaboration de plans de communication susceptibles de rendre plus visibles leurs activités et renforcer leurs capacités de veille citoyenne au niveau local et national.


Dans le cadre de ses orientations de promotion de la politique de la bonne gouvernance locale au Sénégal, l’institut Panos/Afrique de l’ouest a convié à Dakar, du mardi 26 au jeudi 28 Août dernier, une vingtaine de représentants d’acteurs non étatiques du pays à un atelier de renforcement de capacité. L’objectif de cette session de formation est de les outiller à l’élaboration d’un plan de communication, de supports destinés au média, de communication événementielle, de l’organisation de rencontres avec la presse et des campagnes de plaidoyer et de lobbying au bénéfice des communautés de base.

De façon spécifique, il s’agira selon Libasse Hane, chargé du programme, « de leur donner un ensemble de rudiments juridiques et institutionnels leur permettant à la fois de rendre plus visibles les activités menées sur le terrain en rapport avec leur cahier des charges et d’exercer un véritable rôle de sentinelle de la démocratie et de la bonne gouvernance par le biais d’une bonne politique de communication ».

« Le constat est là, les acteurs non étatiques (ANE) éprouvent de grosses difficultés à appréhender et communiquer avec les médias. Entre autres recommandations, l’étude a préconisé que les futures interventions d’appui aux ANE devraient s’appuyer sur deux stratégies : La différenciation et la communication », a relevé M. Hane. Pour ce qui concerne la communication, « l’analyse a mis en évidence qu’elle est une faiblesse générale de l’ensemble des acteurs non étatiques et que par conséquent, il convient d’assurer une circulation de l’information entre les différentes familles d’acteurs et au sein de chaque famille. En effet, l’utilisation des médias ne s’improvise pas, elle s’apprend au moyen de techniques. D’où la nécessité de mettre en place un dispositif de renforcement de capacité des concernés », a-t-il ajouté.

Et de se réjouir de la qualité des interventions des participants en ces termes : « Ils ont fait montre d’une très grande perspicacité dans l’appropriation des concepts et principes qui fondent l’élaboration d’un très bon plan de communication sous la direction éclairée de l’encadreur Mame Less Camara, doyen de la presse et formateur à l’école des journalistes. Reste donc à souhaiter que ces acquis soient mis en œuvre et de façon adéquate ».

Un tremplin solide selon les participants

Les appréciations des participants convergent vers le même point de satisfaction. « J’ai personnellement beaucoup appris et surtout capitalisé de nouveaux supports de communication comme le communiqué de presse, la conférence de presse et le dossier de presse. Je me sens plus armée en terme de profil pour mieux rendre visibles nos activités et promouvoir la politique de bonne gouvernance locale », a déclaré madame Julie Cissé, présidente du groupe d’initiative pour le progrès social/War. Amady Sow de l’ONG FODDE à Kolda et Mor Diakhaté d’une organisation d’alphabétisation à Dakar d’emboucher la même trompette en relevant que « c’est un nouveau souffle qui est ainsi donné aux acteurs non étatiques leur permettant de se hisser au rang des élites du monde dans le sillage du développement communautaire et national ».

De son côté, Souleymane Diawara le représentant du Forum civil note que c’est « une capacité de plus vient d’être donnée aux ANE pour assurer la défense et la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance au plan médiatique dans un contexte caractérisé par des relations difficiles entre l’Etat et les ANE en général et entre l’Etat et la presse en particulier ». Il est donc à espérer avec raison que les acteurs non étatiques dépasseront le simple pour être un acteur actif et contribuer de façon pertinente à l’élaboration et la mise en œuvre des plans locaux de développement durable et dans la lutte contre la pauvreté.

Ce mécanisme passe nécessairement par l’appropriation du processus de décentralisation en rapport avec les principes de bonne gouvernance locale. Comme pour vraiment attester que le développement est une perception globale et multisectorielle des interventions.
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 31/08/2008 08:11:22    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE SENEGAL -> Infos sur le pays -> projet ong micro credit Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.