REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
Projet Khénifra : Assister les organisations paysannes sans les instrumentaliser

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU MAROC -> présention association
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 02/10/2008 06:43:11    Sujet du message: Projet Khénifra : Assister les organisations paysannes sans les instrumentaliser Répondre en citant

Projet Khénifra : Assister les organisations paysannes sans les instrumentaliser

Auteur : Lahcen RABACH

Le projet MEDA Khénifra nommé projet de développement rural est un projet participatif dans le moyen atlas central. Le projet est mis en œuvre par le Royaume du Maroc et la Communauté Européenne dans le cadre de leur partenariat stratégique de mise à niveau de la société marocaine.

Le budget

- Budget global : 210,02 millions DH

- Participation de la Communauté Européenne est de 71.36%, l’Etat marocain de 22.14% et la population de 6.5%/

- Zone d’intervention du projet : Khénifra

1- Le projet Khénifra et les Organisations Paysannes (OP)
a-La philosophie organisationnelle

L’expérience de l’ancien projet Oued Srou (POS) dans la partie de la zone d’intervention du projet Khénifra a laissé de bonnes impressions chez les villageois. "Ce qui a été fait est important et différent en terme de démarche et de communication" paroles d’un paysan. Avec l’arrivée de projet Khénifra, la population bénéficiaire s’adhère à la nouvelle dynamique. Cependant les comités villageois informels de l’ancien projet (POS) qui ont joué le rôle d’intermédiaire entre le projet et la population, ont disparus avec la fin du celui-ci.

Cette leçon organisationnelle est vite comprise par le nouveau projet.


Il s’agit de se baser sur les différentes formes d’organisation communautaires pour construire à plusieurs des institutions efficaces et formelles capables de voler avec leurs propres ailes après la clôture du dit projet. La logique est de greffer aux anciennes formes d’organisation, porte greffe, les nouvelles dites modernes. Le constat c’est que le processus est long, nécessite beaucoup d’assistance et d’effort pour accompagner en douceur la coexistence entre les anciennes manières d’agir et de penser avec les nouvelles formes d’organisation de l’action collective dans le domaine de développement. C’est la douleur acceptée qui accompagne le changement vers les meilleurs stades de l’évolution de la structure. Les âgés (sages) avec leurs riches expériences acquises au fil des années associées à l’ardeur des jeunes et leur niveau d’instruction constitue l’image parfaite de l’enrichissement mutuelle des deux aspects nécessaire à l’évolution sûre vers le mieux.

L’apport de qualité de projet Khénifra réside dans la maîtrise de la relation dialectique entre les actions matérielles et la renforcement des élément et aspects de l’autonomie des ces organisations appelées AGAT (Association de Gestion et d’Aménagement du Terroir). Le projet contribue à la construction graduelle de sens de l’organisation, à travers l’expérience et la gestion quotidienne des activités, chez les AGAT en veillant sur l’apprentissage au rythme local. Peut être loin de bruit de la "civilisation" dans les villages oubliés du moyen atlas que commence un processus calme et différent de développement des indigènes qu s’évolue à la résonance du Moual musicale du moyen atlas dans un des plus belles site de cèdre au monde (forêt Ajdir) dont le projet s’engage profondément de préserver.

b- La structure et le fonctionnement des AGAT


Le terroir comme étant une entité géographique socioculturelle et économique que partage une communauté est formé de plusieurs douars. Ces derniers se constituent en lignages (descendance d’un père commun). Chaque lignage est représenté dans l’AGAT par une ou deux personnes choisies par les villageois suite à leur crédibilité et leur confiance. S’il y a des organisations formelles déjà sur le terroir, elles sont représentées par leurs présidents. Quant aux organisations informelles elles sont représentées par leurs leaders. De ce fait l’AGAT constitue une école sans maître au sein du quelle on apprend petit à petit à penser et agir ensemble d’une part et de s’élever vers l’attitude ferme que nulle personne ne connaît tout et aucun ne connaît rien, chacun de nous connaît quelque chose, main dans la main et l’énergie se propulsera avec aisance et efficacité.

La diversité de cette structure (AGAT) engendre la richesse dans les idées, assure la crédibilité dans les décisions et projette les actions dans la durée. Le fonctionnement normal de l’AGAT n’est possible que s’il prend en considération les différentes sensibilités qu’elle contient. La gestion des paradoxes et des oppositions aux niveaux différents est fondamentale pour la survie de l’organisation (divergences entre les intérêts des lignages au sein du chaque douar et entre les intérêts de chaque douar et celui du terroir, l’opposition entre les intérêts des personnes qui détiennent le pouvoir quoiqu’il soit avec les intérêts de l’organisation...) L’art de gérer ces divergences constitue un exercice fondamental d’apprentissage à l’équipe de projet aussi bien que pour les AGAT nouvellement apparues.

Le projet dans le cadre de ses activités entreprises avec ces organisations paysannes contractantes se mis d’accord avec elles que tout action est avant ou au cours de sa réalisation substantielle soit traduite à travers des modalités de fonctionnement simples. Les critères de mérite des bénéficiaires directs sont élaborés d’une façon concertée entre le projet et l’AGAT. Les dits critères aussi bien que les modalités de fonctionnement constituent les annexes enrichissants le règlement intérieur de l’AGAT. Il s’est avéré que c’était un moyen efficace de responsabiliser les gens à travers des tâches dont chacune des parties connaît ses droits et ses obligations. Dans le moyen terme l’AGAT se trouve avec un règlement intérieur important qui contient l’âme des expériences dans différents volets qui a réalisé avec le projet (géniteur bovin, groupement apicole et cunicole, Matériel agricole, FR aliment de bétail, four collectif...)

C- La construction de l’identité et de l’autonomie des AGAT

Un paysan calme et serin âgé de 80 ans dont l’image exige le respect et renseigne que l’homme a beaucoup appris dans la vie nous a dit un jour :" dans un combat entre deux adversaires, la personne à qui on donne le bâton ou la pierre ne frappe jamais. Prêt à le faire celui qui n’attend pas en surprenant son adversaire avec un coup de bâton ou de pierre ". Ce proverbe amazigh compte beaucoup pour expliquer que les villageois commence à apprendre que le vrai développement n’est pas une recette qu’en importe de l’extérieur ou une définition qu’on applique sur le terrain. Au contraire c’est un processus interne à travers lequel chaque communauté doit enrichir le dictionnaire scolaire avec sa propre définition du concept développement. Les facteurs exogènes de développement n’ont qu’un effet instantané et passager s’ils ne sont pas intégrés dans un processus profond et soutenable d’une dynamique interne qui est déterminante. Pour généraliser cette conclusion, contribuer à l’émergence de ces attitudes et cette prise de conscience l’équipe de projet a apporté assistance et accompagnement à ces organisations dans les points suivants :

- Renforcement des capacités des membres des L’AGAT en veillant sur l’apprentissage au cours de la réalisation des activités, à travers des formations structurées et les voyages d’échange.
- Encourager l’écoute attentive et mutuelle dans le respect de l’autre tout en mettant l’accent sur le partage des connaissances et des informations en valorisant cette importance dans les ateliers de prise de décisions.
- Accompagner l’organisation dans la gestion positive des conflits suivant ses coutumes enrichie parfois avec des innovations possibles.
- Renforcer le pouvoir de négociation et de dialogue de l’organisation à travers la mise en contact avec d’autres partenaires dans le sens ou elle sera un interlocuteur incontournable du terroir
- Appuyer les AGAT dans la construction de sa vision et son plan d’action à une échelle qui correspond à son rythme pour l’exercice d’autonomie et d’autogestion.
- Assister ces structures dans le montage des petits projets pour les présenter aux autres partenaires.

Avec la combinaison de tous ces efforts, on commence à voir quelques AGAT de 2 ans arrivent à avoir des financements des projets dont le budget s’élève à 350.000,00 de dirhams en dépassant les associations de développement local âgées de plus 10 ans. Cette réalité confirme notre droit de fêter les cérémonies du vol de ces AGAT avec leurs propres ailes en brisant la cage de dépendance. Le petit oiseau a réussi à quitter le nid maternel avec succès et commence à se débrouiller seul. La leçon la plus précieuse de cette expérience que nous avons construit avec ces AGAT, c’est que sans foi et croyance profonde aux questions de développement la cible sera ratée. Nous sommes en premier plan des agents militants de développement qui défendent une vie meilleure pour ces villageois oubliés et non pas des salariés de celui-ci qui attendent seulement la fin du mois. Réussir le processus de développement n’est que l’expérience d’une vie ou en défend l’idéal et le noble rêve de prospérité et de l’équilibre entre l’homme et la nature.


Dans le cadre de l’Initiative Nationale du Développement Humain (INDH), proclamée par sa Majesté le Roi Mohamed VI en mai 2005, une délégation de l’Association d’Education Environnementale et de Protection des Oiseaux au Maroc (SEEPOM) s’est rendu à Khénifra les 8 et 9 mars 2006 pour effectuer une expertise en matière de la biodiversité et de développement durable et ce en partenariat avec l’Association BOUHRI de Kahf Nseur (région de Khénifra).

Cette mission a été facilitée par la Province de Khénifra et l’Association Sidi Lamine de Kahf Nseur. Elle permis de se rendre compte des efforts effectués par l’Association BOUHRI de Kahf Nseur et notamment en matière de la gestion d’un foyer pour les jeunes filles rurales collégiales. A cet effet, la SEEPOM a apporté son soutien moral et financier à cette association dynamique et courageuse.

Au terme de cette mission, la SEEPOM et l’Association BOUHRI de Kahf Nseur ont convenu de mener ensemble plusieurs projets de développement durable et de protection de l’environnement et ce dans le cadre de l’INDH.

ASSOCIATION SEEPOM
N°3 - LOT 1 - B.P. : 48 - HAJ KADDOUR
REGION DE MEKNES - MAROC
TEL Sad+212) 66084546/ 63575686/ 66186462/ 61222948
FAX : (+212) 37202689
E-mail :seepomorocco@yahoo.fr
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 02/10/2008 06:43:11    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU MAROC -> présention association Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.