REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
Rencontre sur la pratique transfrontalière de l’excision

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE BURKINA FASO -> Infos sur le pays -> info santé
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 21/10/2008 08:23:36    Sujet du message: Rencontre sur la pratique transfrontalière de l’excision Répondre en citant

Rencontre sur la pratique transfrontalière de l’excision
: Un engagement pour atteindre la tolérance zéro d’ici à 2015
jeudi 16 octobre 2008.



Mme Chantal Compaoré et Mme Larba Tandja

La rencontre sur la pratique transfrontalière de l’excision, qui a débuté le 13 octobre 2008 à Ouagadougou, a clos ses travaux, hier mercredi 15 octobre. Placée sous le copatronnage de Mme Larba Tandja (Première dame du Niger) et de Mme Chantal Compaoré (Première dame du Burkina Faso), la rencontre a permis d’insister sur la nécessité d’une coopération sous-régionale pour éradiquer le phénomène de l’excision d’ici à 2015.

L’excision se pratique toujours au Burkina Faso, au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Mali, au Niger et au Togo. La lutte contre ce phénomène dans ces pays est une réalité. Les résultats enregistrés sont disparates. La prévalence de l’excision est de 2,2% au Niger, de 49,85% au Ghana, Togo, Bénin, Côte d’Ivoire, Burkina Faso et de 85% au Mali. Il n’existe pas d’action concertée entre ces pays pour mener la lutte. Ceci favorise une pratique transfrontalière de l’excision. Le phénomène implique des familles, des filles ou des exciseuses qui se déplacent souvent spécialement d’un pays à un autre pour réaliser clandestinement l’excision.

L’intention étant de contourner ou enfreindre les lois interdisant la pratique. Et aussi, utiliser la frontière entre les Etats comme une barrière protectrice. Pour briser ces barrières et donner à la lutte un caractère transfrontalier, le ministère de l’Action sociale et de la Solidarité nationale du Burkina en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour les femmes (UNIFEM) a convié les experts des ministres en charge de l’excision, les Premières dames ou leurs représentantes du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Niger et du Togo pour réfléchir sur le phénomène de la pratique transfrontalière de l’excision. Des travaux des experts et des ministres, les participants se sont fait une idée sur les contours et l’ampleur du phénomène.

Ainsi, le Fonds des Nations unies pour les femmes a réalisé en partenariat avec le Centre de recherche et d’intervention en genre et développement, une étude exploratoire sur la question au niveau des zones frontalières entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali et le Niger. L’étude a révélé que la pratique existe mais les zones endémiques se situent à la frontière avec le Mali qui n’a pas de loi sur l’excision et la Côte d’Ivoire à cause de la période de crise. "Dans toutes les zones frontalières, les liens socioculturels entre les communautés servent de support à la pratique transfrontalière. Il y a aussi des réseaux bien organisés permettant de convoyer les filles à exciser", a précisé Mme le ministre de l’Action sociale et de la Solidarité nationale du Burkina, Pascaline Tamini. L’excision transfrontalière est pratiquée dans le but de pouvoir contourner les dispositions juridiques.

La tolérance zéro, pour ne pas demeurer un idéal lointain, exige, selon la Première dame du Burkina, Chantal Compaoré, des stratégies intégrées et appropriées prenant en compte l’aspect spatial, temporel, idéologique et religieux. Mme Chantal Compaoré a également expliqué le parcours du Burkina dans la lutte contre cette pratique déshumanisante. En effet a-t-elle dit, le Burkina Faso a conçu son premier plan d’action de 1992 à 1995. Aujourd’hui, le Burkina Faso est à son 3e plan d’action tolérance zéro aux Mutilations génitales féminines (MGF) 2008-2012. L’expérience du Niger a été livrée par la Première dame du Niger, Larba Tandja. Dans son pays, l’opération est exécutée par des personnes appelées "Wanzams". Mais dit-elle, il est encourageant de noter qu’à ce jour la prévalence de la pratique de l’excision au Niger a diminué pour se situer à 2,2% (enquête sur la démographie et de la santé 2006). La pratique varie à l’intérieur du Niger.

"Elle est quasi systématique chez les Gourmantchés vivant à l’Ouest du pays où le taux de prévalence est de 69%, assez présente dans la région de N’Guigmi à l’extrême Est du pays avec un taux de 40%, et plus faiblement dans la capitale et ses environs". Les représentants des Premières dames de la Côte d’Ivoire, Ohouochi Clotilde, du Bénin Mema Buo Mamatou, du Ghana, Mariam Tackie et du Mali Fatoumata Gouinko ont présenté la situation de leur pays. Les partenaires techniques et financiers ont réaffirmé leur engagement contre la pratique de l’excision. La Première dame du Niger, Larba Tandja et celle du Burkina ont souhaité que les conclusions des travaux dites Déclaration de Ouagadougou (encadré) puissent se traduire en actions concrètes et qu’aucune recommandation contre la pratique de l’excision ne dorme dans les tiroirs.

Boureima SANGA, Séraphine SOME et Alban KINI

Sidwaya
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 21/10/2008 08:23:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE BURKINA FASO -> Infos sur le pays -> info santé Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.