REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
LISTE D'ASSOCIATION HUMANITAIRE A EVITER AU TOGO?
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU TOGO -> ASSOCIATION INSCRITE AU ROA VIABLE -> ASSOCIATION NON INSCRIPTE AU R.O.A
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 02/11/2008 10:26:43    Sujet du message: LISTE D'ASSOCIATION HUMANITAIRE A EVITER AU TOGO? Répondre en citant



volontaires déçu par des associations humanitaires au Togo



Si vous rencontrer des problèmes avec des associations humanitaire au Togo, voir avec le correspondant ou nous décrire votre problème dans ce post !

Les associations cités sur ce post peuvent bien sur prendre contact avec le correspondant du répertoire Togo ou directement sur ce message pour s'expliquer!
info 2012 voir les sites sur les arnaques
http://www.togo-humanitaire.sitew.com/#Accueil.A
http://www.e-voyageur.com/forum/voyage-15874.php

ass: Ami du MONDE
ass: NGOKOTOGO
ass: VANAT TOGO
ass: sepopo
ass:l'association ASDAM-Togo
ass: OH2D-TOGO
ass: AJVAU-ASSO http://www.togo-humanitaire.sitew.com/#Accueil.A




voir les temoignages:

jm voyage forum

Participer à une mission humanitaire c'est partir pour répondre à une demande de prise en charge d'un problème spécifique. Cela implique que vous avez de vraies compétences dans un domaine donné. Ces compétences vous allez les utiliser pour résoudre un problème et les transmettre à la population chez qui vous allez travailler.
Pour une telle activité on ne vous demandera pas de payer.

Le voyage humanitaire, tel qu'il est proposé par la plupart des organismes, c'est de la colonie de vacances parmi une population défavorisée. On ne vous demandera rien, si ce n'est de signer un chèque, parfois très gros, qui ne sert qu'à enrichir des intermédiaires.
voir plus la http://www.e-voyageur.com/forum/voyage-48111-0-asc-0.php

Message par unagii sur Ven Aoû 01, 2008 0:06
Un conseil : FUYEZ CETTE ASSOCIATION.

Ma copine vient d'y passer 1 mois et demi et elle a vécu un vrai cauchemar. Elle s'est fait manipuler par les animateurs, on lui a volé son portable, sa carte bleue... On lui disait de laisser sa clé de chambre quand elle partait au chantier, tout ça pour aller fouiller dans ses affaires. Elle s'est énervée et a menancé d'aller à la police et ils ont fini par lui rendre sa carte bleue. Mais ensuite, elle n'a plus rien fait, ils la laissaient toute la journée dans une pièce de 10m2, sans s'occuper d'elle. Elle était épiée de partout, on écoutait ses conversations téléphoniques... Ils avaient peur qu'elle appelle la police. Ils la suivaient partout, même quand elle allait retirer des sous, pour voir son code de CB. Ils lui ont fait payer un chantier pour lequel elle n'a quasiment rien fait. C'est un véritable scandale, on a dépensé des fortunes pour lui permettre de vivre une expérience magique et résultat, ça a été un cauchemar pour elle. Et dire qu'une association est censée faire le bien... Et elle a eu des échos de plein d'autres histoires pas nettes avec cette association (cela comprend aussi l'association AMIS DU MONDE, qui travaillent en collaboration) : des vols, des flirts pas nets pour mettre les gens dans leur poche... Et tout le monde est de mèche là-bas, même des gens du village avec qui elle avait sympathisé.

Résultat, elle est allée à l'ambassade à Lomé et l'association est maintenant sur liste rouge. Et le dernier soir, la police est venue à l'association et les animateurs ont menacé de frapper ma copine, pcq leur affaire et leurs trafics allaient s'effondrer.

Il faut bien vous renseigner avant d'aller là-bas. Nous avons été naïfs et nous l'avons payé. Leur site est bien fait, les photos sont belles, on s'est fait avoir. Il faut appeler l'ambassade de France sur place pour se renseigner, c'est le seul moyen.

Tout ce que j'ai à dire, c'est qu'il faudrait que plus personne n'aille à cette association, pour qu'ils mettent la clé sous la porte. C'est triste pour les gens que ça pourrait aider, mais c'est gérer par des gens malhonnêtes qui tirent profit d'un magnifique projet. C'est à vomir.




[b]volontaire déçu par l'association Ami du MONDE cette association intervient au Togo

cela n'a donc pas changé et c'est bien le problème au Togo

La grande partie des asso dites " humanitaire" utilisent les volontaire pour se bourrer les poches et ne font rien de précis sur le terrain. Il faut en général se méfier de tout ce qui est camp chantier qui cherche à faire venir le max d eyovo pour ne faire rien d'autre que jouer du djembé et boire du sodabi ( super!) Mais le plus grave dans tout ça, c'est que ce genre d'asso foireuses décrédibilise les O.N.G. sérieuses qui font du boulot sérieux. J'ai fait cette expérience l'année dernière en partant Ami du MONDE, et je suis rentrée dégoutée. J4e suis quand même retournée au Togo qui est un pays magnifique et j'ai contacté d'autres O.N.G. réputées qui m'ont fait part de leurs soucis avec ce genre d'agissement...
Mr. Green Un conseil avant d partir...PRUDENCE

Association NGOKOTOGO : ARNAQUE
Posté par luciedelpaille le dimanche 8 février 2009 à 17:28 dans Arnaques

Je ne peux pas dire tout ce que je pense sur ce forum sinon je serai censuré, mais je connais l'association Togolaise NGOKOTOGO, et je déconseil vivement de partir avec eux.
Leur but n'est pas de soutenir la population togolaise, mais juste de se soutenir eux meme, en demandant constamment de l'argent aux volontaires et non pas pour leur association, mais a titre personnel comme pour s'acheté une TV, réparer la moto, ........;
De plus leur chantier et mission ne sont pas du tout organiser, le président n'est jamais présent, trop occupé a faire son business, les bénévoles locaux sont très gentils, mais ont tellement peur du président de l'asso, qu'ils se laissent faire, et rien ne change.
Une volontaire a tout fait pour cette asso, et aujourd'hui le président de cette asso la menace elle et sa famille. Il ne peut certe pas faire grand chose puisqu'elle est en france et lui au Togo, mais quand meme dire aux volontaires "si tu reviens au Togo tu ne repartiras pas vivante" je trouve ça très très limite.
A vous de juger.
En tout cas si vous voulez plus de détail n''héziter pas a m'écrire.
Votre commentaire
Bonjour,

Depuis quelques mois nous nous battons pour que Ngokotogo retire le programme qu'ils ont mis sur leur site, toutes les informations ayant été volé a une autre association sérieuse ne voulant en aucun cas être lié avec eux.
En espérant que ce commentaire leur fera prendre conscience que le vol n'est pas une fin en soi, ni l'escroquerie d'ailleurs.




bonjour !
je vous déconseille deux associations :



note du répertoire L'association ONG BRISTON expose sont droit de réponse, voir en bas du message ( litige en cours de règlement avec notre correspondant du Togo)

je vais parler de ces deux associations en même temps car pour moi elles sont toutes les deux à mettre dans le meme sac !
je suis partie dans un projet de soutien scolaire et animation avec les enfants !

au final ces deux associations servent plus à remplir les poches de "leurs dirigeants" que d aider les enfants ! pas un seul centime de leur part n'a ete mis pour acheter du materiel aux enfants , ce sont les benevoles qui ont tout payé , tout financé !
de plus au depart notre boulot consistait à donner des cours quelques heures le matin et c est tout , mais avec les autres volontaires ont a reussi à faire en sorte d'organiser des trucs avec les enfants l'aprem !

en plus ces assoc proposent des excursions pour decouvrir le pays ( pourquoi pas ) mais au final ce n est qu un bon moyen de nous prendre de l argent puisqu'ils nous font payé des prix exhorbitants
et quand on leur fait remarque que les prix sont bien trop élévés , on se fait engueler comme si on etait des fouteurs de merde et que nos critiques etaient injustifiées ! de plus leurs excursions se limitent à ce qu ils veulent bien faire mais quand on leur dit qu on voudrait faire autre chose alors là on declenche limite une guerre mondiale

deux exemples precis :
pour un week end il ont demandé 150 000 fcfa par benevoles mais les benevoles ont demandé à ne donner que la moitié et si pendant le voyage il y avait besoin alors à ce moment là ils rajouteront mais pas donné 150 000 d un coup ! et à la fin du voyage il s est finalement trouvé que la moitié avait ete largement suffisante !
tout le monde savait que si les 150 000 avaient ete donnés des le debut , nos chers benevoles n' en auraient pas revu la couleur !!!!!

ensuite un autre week end on nous propose d 'aller voir un lac et une fois arrivée notre asso se posent sur le sable et nous disent d en profiter car apres manger on restera pas longtemps ! sauf que en face de là ou on etait il yavait une ile qu on avait envie de visiter et là ils ont ete boulverse dans leurs habituelles visites mais nous etions un groupe qui disait ce qu il avait à dire ! donc apres negociation nous avons eu le droit de visiter cette ile !

enfin voila donc sous couvert d'association humanitaire , on en profite pour prendre de l argent aux benevoles et on les considere comme des touristes avec des excursions proposées qui sont censées leur faire decouvrir et aimer le pays ! des asso humanitaire plus club med qu autre chose , leur mission principale est de nous distraire mais absolument pas de s'occuper d'enfants !
et malheur à ceux qui leurs font remarquer les disfoncitonnements de leur association , la gentillesse et hospitalité africaine disparaissent tre vite
un exemple : une benevole qui avait fait comprendre que c'etait pas normal que l'association ne reverse rien aux enfants de l'argent qu'elle nous demandait , cette benevole à eu le droit de rentrer en france sans etre raccompagné par personne à l'aeroport ! le dirigeant de l'asso avait gentillement fait venir un taxi moto pour qu elle reparte et sans lui dire au revoir !!!! ce n est pas normal d'agir comme ça , sans veiller à la securité des benevoles !


voila pour faire un petit tour de ces deux associations , faites vraiment attention avant de partir et ne partez surtout pas avec ces deux asso !

message de humanhonnet
si vous voulez plus d info je vous laisse ma messagerie : mademoisellen@live.com


Bonjour

Je suis partie avec l'asso sepopo au Togo, c'est une arnaque pur et dur.
Pour ma part je suis arrivée là bas, il n'y avait pas vraiment de mission, rien était organiser. Je n'ai été utile en rien au Togo. Puis j'ai subit des harcèlements sexuelles et morales par le présidente. Nous sommes même allé jusqu'à l'ambassade de France et au commissariat de Lomé suite a tout ce qu'ils nous ont fait.

Juste a titre d'information, j'ai vécu un an au Togo après qu'on met sortie de cette asso sepopo. Les frais d'inscription coute en moyenne 180 euros pour un mois est compris, le logement, le transport sur place, Et la nourriture coute environ 50 euros pour un mois.

Si vous partez l'été, normalement un chantier coute 190 euros, alimentation comprise. Donc cela montre bien que sepopo c'est de l'arnaque.

Pour ceux et celles qui ont des questions sur sepopo n'hésiter pas, voici mon numéro de téléphone

06 50 83 05 21

Je suis partie avec eux, normalement pour 4 mois, mais au final je ne suis restée avec eux que que 1 mois et demi. Car ce n'était plus supportable.[color=#ff0000][/color

pour info voir les commentaires
http://www.e-voyageur.com/forum/voyage-5830.php






J'ai eu la chance de ma rendre au Togo à plusieurs reprises, faites attention à l'association avec laquelle vous souhaitez partir.
Sachez bin s'il proposent de vrai missions humanitaires ou des colo pour jeunes afain de récolter de l'argent sur votre dos et de ne pas avoir de projet perenne.
Je déconseille fortement l'association ASDAM avec qui nous avons essayé de travailler sans succès à cause d'un manque de transparence dans leurs actions et leurs interets.




J'ai eu la chance de ma rendre au Togo en été 2008 , faites attention à l'association avec laquelle vous souhaitez partir.

Sachez bien s'il proposent de vrai missions humanitaires ou des colo pour jeunes afain de récolter de l'argent sur votre dos et de ne pas avoir de projet perenne.
Je déconseille fortement l'association OH2D-TOGO avec qui j'ai essayé de travailler sans succès à cause d'un manque de transparence dans leurs actions et leurs interets .
PAS DE SERIEUSITE ,NI DE STRUCTURE ADEQUATE, pas de crédibilté!!!!!!!!!!!

La grande partie des asso dites " humanitaire" utilisent les volontaire pour se bourrer les poches et ne font rien de précis sur le terrain. Il faut en général se méfier de tout ce qui est camp chantier qui cherche à faire venir le max d eyovo pour ne faire rien d'autre que jouer du djembé et boire du sodabi ( super!) Mais le plus grave dans tout ça, c'est que ce genre d'asso foireuses décrédibilise les O.N.G. sérieuses qui font du boulot sérieux.
Je suis rentrée dégoutée
Le pire des cas le président étant élève , mais le faite d'avoir gout de l'argent des yovos à abandonner les classes en passant tout son temps à escroquer des yovos par de divers pseudos, et la copie des projets et infos sur le site des autres asso de la place pour animer le tien.
La preuve à l'heure actuelle la fiche d'inscription de cet été 2009 que nous venons d'étudier , à notre grande issue celle-çi a été copier d'un site d'une asso de place qui se nomme ESPACE CULTURE, et c'est déplorable avec cette asso!
Je ne peux pas tout dire cependant, mais je reste à votre dispos pour toutes autres questions , voiçi mon mail:
cherry.rochel@yahoo.fr
à très bientot chers expats!





aurelbocq
Pour bien savoir ou ont va!
je crois qu'il faut surtout appeler les volontaires à prendre un maximum de précautions:
¤Contacter d'anciens volontaires
¤Éviter de payer des frais avant d'être sur place
¤Sonder la réputation de l'assoc' ( voir si l'association à une antenne dans votre pays de départ c'est un plus)
¤Voir si elle est répertorier auprès du ministère compétent voir le lien
http://repertoireong.vraiforum.com/t91-annuaire-électronique-des-Organisati…
...
Et ces précautions ne seront jamais des garanties.

Maintenant peut-on dire que des jeunes ont été arnaqué parce qu'en 20 jours ils n'ont pas sauvé la planète ni apporté une aide substantielle au développement d'un pays dont ils ne connaissaient pas la capitale un an auparavant?
Franchement je ne crois pas. Il s'agit là de la nature même d'un chantier. Et je ne pense pas non plus qu'il s'agisse de pompe à fric. On parle de moins de 10€/jr de contribution, logé nourri. Le revenu moyen a beau osciller de 1 à 2€/jr, il faut garder la mesure de ce qu'on avance, d'autant que des volontaires génèrent des dépenses aussi pour l'association (moyens de communication, très cher pour un Africain, des jours sans pouvoir travailler quand il en dépend de sa survie...)



Pour infos
le répertoire des ong d'Afrique peut vous vous aider dans vos démarches, et vous suivre dans votre stage .

cherry rochel
NOUVEAU


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2009
Messages: 1
Pays: France
genre:
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

Posté le: 03/06/2009 19:09:14 Sujet du message: ALERTES AUX BENEVOLES EXPATS pour cet été 2009!
Publicité Supprimer les publicités ?

J'ai eu la chance de ma rendre au Togo en été 2008 , faites attention à l'association avec laquelle vous souhaitez partir.

Sachez bien s'il proposent de vrai missions humanitaires ou des colo pour jeunes afain de récolter de l'argent sur votre dos et de ne pas avoir de projet perenne.
Je déconseille fortement l'association OH2D-TOGO avec qui j'ai essayé de travailler sans succès à cause d'un manque de transparence dans leurs actions et leurs interets .
PAS DE SERIEUSITE ,NI DE STRUCTURE ADEQUATE, pas de crédibilté!!!!!!!!!!!

La grande partie des asso dites " humanitaire" utilisent les volontaire pour se bourrer les poches et ne font rien de précis sur le terrain. Il faut en général se méfier de tout ce qui est camp chantier qui cherche à faire venir le max d eyovo pour ne faire rien d'autre que jouer du djembé et boire du sodabi ( super!) Mais le plus grave dans tout ça, c'est que ce genre d'asso foireuses décrédibilise les O.N.G. sérieuses qui font du boulot sérieux.
Je suis rentrée dégoutée
Le pire des cas le président étant élève , mais le faite d'avoir gout de l'argent des yovos à abandonner les classes en passant tout son temps à escroquer des yovos par de divers pseudos, et la copie des projets et infos sur le site des autres asso de la place pour animer le tien.
La preuve à l'heure actuelle la fiche d'inscription de cet été 2009 que nous venons d'étudier , à notre grande issue celle-çi a été copier d'un site d'une asso de place qui se nomme ESPACE CULTURE, et c'est déplorable avec cette asso!
Je ne peux pas tout dire cependant, mais je reste à votre dispos pour toutes autres questions , voiçi mon mail:
cherry.rochel@yahoo.fr
à très bientot chers expats!
_________________
Unissons-nous pour une avenir meilleur des enfants démunis
Revenir en haut


administrateur
Administrateur


En ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 610
genre:
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

Posté le: 03/06/2009 20:22:10 Sujet du message: ALERTES AUX BENEVOLES EXPATS pour cet été 2009!
bonjour,

Merci pour votre message ( une plainte de plus) il serait bien que les associations humanitaires du Togo trouvent une solution pour écarter les associations qui font du tord ?

donc j'engage OH2D-TOGO et ESPACE CULTURE à nous expliquer !

voir la liste d'associations humanitaires à éviter
http://repertoireong.vraiforum.com/t2254-liste-d-associations-humanitaires-…

cordialement
_________________
Infos: Si vous ne trouvez pas votre demande sur le forum,voir le site !
http://www.repertoireong.org
Revenir en haut


administrateur
Administrateur


En ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 610
genre:
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

Posté le: 05/06/2009 07:49:06 Sujet du message: ALERTES AUX BENEVOLES EXPATS pour cet été 2009!
note répertoire email de chery rochel

Bonjour Monsieur l'Admin,
Je suis ravis de votre intervention ainsi que le service que vous rendez à la communauté pour la solidarité Humanaine depuis la province et surtout de nos initiative en afrique de l'Ouest toute précisement le Togo, tout comme vous l'avez mentionner pour que l'on puisse vraiment cerner les vrais assos surplace au Togo, il y'a une commission qui viens d'etre mis en place par l'ambassade de France dans ce pays au sein d'une structure qui se nomme IRFODEL dont une c'est une française qui assume ce poste au nom de Alexandra FRANCOS elle est la chargée des chantiers de jeunes au Togo(CDJ TOGO IRFODEL) voiçi son adresse ici:
irfodelcdjtogo@gmail.com
Gm mobile: +00228 992 29 40
Elle est mieux placer pour vous tenir informer réellement des vraies assos fiable et crédible que les bénévoles expats pourrons sélectionner pour un bon départ cet été 2009, elle séjourne au Togo pendant 02 ans sur ce projet.
Je reste à votre entière dispos lorsque vous aurez pus rentrer en contact avec elle pour de amples entretiens sur ce problème des assos humas au Togo.
à très bientot monsieur l'admin,
Cherry rochell depuis la province,
_________________
Infos: Si vous ne trouvez pas votre demande sur le forum,voir le site !
http://www.repertoireong.org
Revenir en haut


OH2D-TOGO
NOUVEAU


Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 3
Pays: TOGO
genre:
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

Posté le: 05/06/2009 12:36:35 Sujet du message: Association OH2D-TOGO
Bnjour tout le monde,

Je suis le président de l'association Humanitaire apolitique et surtout à but non lucratif Denommée Organisation humanitaire pour un développement durable au togo en abregée ( OH2D-TOGO).
Et là je peux témoigner sur ces faux propos et dire concernant mon association qui oeuvre depuis un bout de temps dans la région maritime.

Tout d'abord ce n'est pas Chery rochel qui a laissé ce message dans ce forum concernant notre organisation car ce n'est pas son adresse mail et bien entendu c'est une personne mal ententioné qui aimerait via ces propos malsein détruire et salir le nom de l'association OH2D-TOGO.
L'OH2D-TOGO est une association reconnu sous le numero : 1715 au ministère de l'administration territoriale et de la décentralisation des collectivités locales et aussi par le ministère de la jeunesse et sport du Togo.
Et aussi en partenariat avec l'ONG AJSENO -TOGO qui travaille avec la PSI Et AFRIQUE SIDA.

Cet hiver 2008, j'ai reçu des benevoles français qui ont oeuvrer avec nous dans differents domaines et qui peuvent temoigner du travail que nous effectuons sur place.

www.oh2d-togo.fr.gd visiter le site, pas de copie coller des articles des autres associations.

Je vous laisse leur adress mail :

Karine ROUILLON : krouillon@hotmail.com ( elle a travailler dans un orphelinat et dans une école primaire de la place)

Pierre NATHAlie : nath.pierre5@free.fr

( elle a formé des pairs educateurs pour la sensibilisation et la lutte contre le VIH/SIDA).
Contacter les et vous verrez vous même la vérité.

UNISSONS NOS FORCES POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE DE L'HUMANITE
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com


Dernière édition par administrateur le 03/10/2015 11:23:34; édité 34 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 02/11/2008 10:26:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eol
NOUVEAU
NOUVEAU

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2009
Messages: 1
Pays: France
genre: féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 18/04/2009 12:04:49    Sujet du message: arnaque car on a pas sauver le monde???? je ne pense pas Répondre en citant

Bonjour,

En réponse au mail précédent,je souhaiterai donné mon avis sur la question:

Effectivement ce n'est pas en un chantier, que la face du monde va changer, certe, mais je crois que ce n'est pas les propos tenue par tous ces volontaires, qui ont donné de leur temps et de leur argent, pour contribuer a leur échelle a une action de soutien (quelque soit) aux populations démunis.

Lorsque vous partez pour une mission, avec des conditions d'hébergement défini, un lieu de mission défini, ........... et qu'au final rien ne correspond a ce a quoi vous vous êtes engagé, pour ma part cela ne me parait pas sérieux.
De plus, il me parait évident qu'en tant que Français nousne connaissons pas les dialectes des pays, tel l'EWE au sud du Togo. Comment dans ces conditions faire de la prévention MST/SIDA????

Ensuite, quand vous subissez quotidiennement du harcélement sexuelle, morale et parfois meme des violences physiques, est ce la faute du volontaire, ou de l'asso qui vous fait subir tout ça?????

Toutes les associations togolaise ne sont pas escroqueries, heureusement, cela n'empêche pas pour autant a certaines associations de profité de cette vague de solidarité internationale, et d'arnaqué des volontaires francophones.

De plus, j'aimerai dire attention attention, aux volontaires français qui au bout de 3 semaines de missions au Togo reviennent en pronant les mérites d'une assocition qu'ils ne connaissent qu'à peine.

Pour ma part je suis partie avec l'association SEPOPO. Avant mon départ, j'ai appelé deux anciennes bénévoles de cette association. afin qu'elles puissent me donner des infos sur cette asso. D'apèrs leur dire, c'était une super asso, ............

Au vue de ce que j'ai subit avec cette asso (harcèlement sexuelle et morale, violence physique, ........ et j'en passe des meilleurs), j'ai décidé de recontacter les deux jeunes femmes qui m'avaient fait l'éloge de SEPOPO afin de les informés de ce que j'avais vécu sur place.

Aujourd'hui, Emmanuelle (qu'on peut retrouvé poster des annonces sur différents sites) continue a vanté les mérites de cette association!!!! Meme après lui avoir expliqué l'expérience dangereuse que j'avais subit.

Alors je metterai un bé mol sur les dires des volontaires déjà partie en mission. Ce n'est pas en 3 ou 5 semaines qu'on peut savoir si une association est sérieuse ou pas.

Juste a titre de conseil, lorsque vous souhaitez avoir des infos sur une asso, demandé directement a cette association :
le projet défini de l'asso
le détail de la mission aux quelles vous souhaitez participer : fiche de mission
des photos du logement où vous serez, ......
des infos sur les partenaires (si partenaires il y a pour la mission, et en génrale c'est le cas)

Si les infos donnaient sont un peu flou, vous pouvez être quasi sur que cette asso a rédiger ces documents juste pour vous, a la va vite, histoire de vous donnez quelque chose a lire!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut
lasbath
NOUVEAU
NOUVEAU

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2009
Messages: 1
Pays: togo
genre: masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 14/06/2009 14:43:00    Sujet du message: l'ONG BRISTON n'est pas une mauvaise association humanitaire Répondre en citant

Bonjour à tous,

Je suis Lasbath BADA ABOU, Coordinateur de l’ONG Briston à Lomé au Togo. Je viens ici démentir certaines fausses informations portées à l’encontre de notre association.
Une bénévole répondant au nom de Mademoiselle N. a publié sur ce site des propos en partie mensongers juste pour salir notre réputation. Son prénom n’est pas mentionné dans l’article mais elle m’a confirmé via internet qu’elle en était bien l’auteur.

Dans un premier temps, elle affirme être venue plusieurs fois dans notre pays pour faire du soutien scolaire alors qu’elle nous a dit venir pour la première fois au Togo pendant l’été 2008. Alors, où est la vérité ?
Mademoiselle N. était venue accompagnée par une amie pour une autre association du nom de VANAT TOGO. N’étant que deux bénévoles inscrites pour un camp chantier avec cette association, elles ont voulu rejoindre, à leur demande, un groupe plus nombreux et participer aux activités de l’ONG Briston. Nous les avons acceptées avec plaisir.

Mademoiselle N. et son amie ont donc pris part au camp soutien scolaire organisé à Lomé puis à Tovégan l’été dernier avec les autres bénévoles.
Contrairement à ce qu’affirme Mademoiselle N., l’ONG Briston a toujours attaché beaucoup d’importance aux missions qu’elle s’est assignée. Le matin, nous avons mis en place, comme à notre habitude, des cours de remédiation en français et mathématiques.
Les bénévoles expatriés se sont pleinement investis dans leur tâche sur le terrain. Avec les trois enseignants présents parmi eux sur ce camp, ils ont également essayé de donner le meilleur d’eux-mêmes dans la préparation des cours à l’exception de Mademoiselle N. et son amie qui n’ont jamais fait acte de présence à ces séances de préparation le soir.

Comme lors des camps précédents, des animations ont eu lieu l’après-midi, à la différence que, pour ce camp, des ateliers plus variés ont pu être proposés grâce au matériel éducatif apporté par les bénévoles.
Mademoiselle N. et son amie étaient chargées des jeux en extérieur, mais ont faussé plusieurs fois compagnie aux enfants et aux autres bénévoles. Elles partaient à la place pour de longues promenades en laissant seuls les enfants déçus et les autres bénévoles, pour qui il devenait difficile de gérer leurs ateliers vu le surnombre d’enfants.

Par ailleurs, Mademoiselle N. nous accuse de n’avoir pas acheté de matériel scolaire aux enfants. Elle a raison car nous n’en avons pas les moyens. L’ONG Briston ne bénéficie d’aucune subvention ; elle fonctionne avec les cotisations de ses membres directeurs, c’est pourquoi nous demandons à nos bénévoles une fois inscrits et confirmés, de collecter du matériel pour les enfants. Nos frais de participation s’élèvent à 160 euros ce qui est inférieur au montant fixé par la plupart des autres associations ; ces 160 euros couvrent uniquement les besoins des camps humanitaires (déplacements, nourriture, hébergement).

Mademoiselle N. a aussi fait des critiques au sujet des excursions le week-end. La première des choses à savoir avant tout, c’est que cette demande venait des bénévoles. Nous n’avons pas fonction d’agence de voyages, encore moins de club Med comme elle le prétend mais, suite à la demande, nous avons proposé des lieux touristiques à visiter (Aného, Kpalimé).
Dès le premier week-end, Mademoiselle N. et son amie ont estimé que ce qu’elles avaient vu n’était pas à la hauteur de leurs attentes. Quant au prix, nous n’avons jamais fait payer la somme de 150.000 F CFA par personne pour l’une de ces excursions. D’ailleurs, Mademoiselle N. n’a pas fait l’excursion dont elle parle avec le groupe (son amie était déjà rentrée en France) car elle voulait faire autre chose contrairement au reste du groupe.
Il faut noter que ce sont les bénévoles eux-mêmes qui ont proposé un voyage vers le Nord du pays. Ensemble, nous nous sommes mis d’accord sur les frais de participation. Ils ont pu suivre le détail des comptes jusqu’au retour du Nord soit 3 jours avec le même taxi qui nous a transportés de Tovégan. L’excursion est revenue à 80.000 F CFA avec le voyage en taxi (loué pendant trois jours), l’hôtel, la nourriture, la visite d’une réserve d’animaux et la visite des tata somba.
Il est arrivé aussi que les prix prévus pour les excursions augmentent avec la location du taxi suite aussi désistement de certains bénévoles dont Mademoiselle N. qui préférait voyager seule en taxi collectif.

Jusqu’à ce jour, nous n’avions jamais reçu de bénévoles de ce genre ; mais toujours des personnes animées de bonne volonté de se donner à l’humanitaire. La vie sur le camp ne s’en est pas trouvée facilitée en particulier par son amie qui n’a pas été capable d’accepter les règles de vie et de savoir vivre en communauté. Tous les autres bénévoles présents sur ce camp peuvent en témoigner.
Chaque pays a ses diversités culturelles mais chacun se doit de respecter des règles de bonne conduite par respect pour les autres.
Par ailleurs, il est vrai que l’amie de Mademoiselle N. n’a pas été raccompagnée par tous les membres de l’ONG Briston tant son attitude avait été inacceptable sur le camp, mais nous avons fait en sorte qu’elle soit en sécurité pour le trajet : elle a été accompagnée par un membre actif avec Mademoiselle N., (qui à sa demande avait déjà pris plusieurs fois le taxi seule) depuis le siège de l’association à Lomé jusqu’à l’aéroport de Lomé.

Je précise également que Mademoiselle N., qui était venue pour un mois, a souhaité, malgré ce qu’elle écrit, prolonger son séjour de trois semaines, demande que nous avons d’ailleurs satisfaite.
Aussi, il ne paraît pas normal qu’une bénévole, une fois rentrée chez elle se mette à ternir la réputation de notre association par ses propos calomnieux. Nous sommes une organisation digne et respectée en matière d’organisation de camps chantiers nationaux et internationaux.
Plusieurs bénévoles sont revenus à plusieurs reprises participer à nos camps chantiers, par exemple Jessica ainsi que Diane qui était présente sur le même camp que Mademoiselle N., qui est revenue 8 mois plus tard et qui reviendra une troisième fois en août 2009. Comment expliquer ces retours si effectivement nous ne sommes pas sérieux dans notre fonctionnement ?
Aussi, cela n’est pas juste pour nous bénévoles locaux, qui donnons aussi comme les bénévoles venus d’ailleurs, de notre temps, de notre énergie pour rendre service aux populations démunies.

Mademoiselle N. parle d’arnaque. Sait-elle seulement comment nous nous organisons pour subvenir aux 23 enfants que nous parrainons actuellement de Kpalimé jusqu’à Sokomé ? Ou bien encore les campagnes de sensibilisation que nous faisons à travers le pays, les moustiquaires et filtres à eau que nous offrons aux populations, le dispensaire de Sokomé que nous alimentons en médicaments ? Peut-elle dire comment nous finançons ces projets ? C’est quand même décalé tout ce qu’elle a écrit pour mettre en doute notre renommée. En tout cas, ce n’est pas nous qu’elle punit en décourageant les bénévoles de participer à nos camps humanitaires mais plutôt les enfants dont certains orphelins, à qui elle fait du mal en les privant de l’aide précieuse que chacun de nous apporte sur le terrain.
Malgré cela, certains bénévoles nous ont fait confiance depuis la publication de Mademoiselle N. sur ce site, par exemple Elodie, et je tiens à les en remercier.

Alors, qui peut savoir à quel jeu joue Mademoiselle N. ? En tout cas, ceci manque beaucoup de cohérence car je ne vous cache pas son désir de revenir faire un camp avec l’ONG Briston en septembre prochain.
Je pense que dans la vie, il faut être honnête et juste. Mademoiselle N. ne nous a pas été reconnaissante de l’avoir accueillie dans notre association aussi longtemps qu’elle le souhaitait et qu’elle le souhaite encore.
C’est dommage qu’elle ait agi ainsi, mais malgré cela, nous sommes toujours prêts à la recevoir sur nos camps car jamais nous ne voudrions l’en empêcher, étant donné qu’elle n’est pas la première et ne sera pas la dernière bénévole à revenir avec l’ONG Briston.

Sur notre site, vous pouvez lire les rapports des bénévoles qui ont pris par nous et vous pouvez les contacter, ils vous diront réellement les vraies valeurs de l’ONG Briston. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante :
ongbriston@yahoo.com ou consultez notre site au www.ongbriston.com
Je vous remercie.

Le coordinateur Général
BADA ABOU Lasbath
Tél. (00228) 946 35 50/827 20 97
B.P. 80765 Lomé-Togo
_________________
Au service de l'humanité (l'éducation, la santé, l'environnement et l'enfance)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 14/06/2009 17:27:20    Sujet du message: LISTE D'ASSOCIATION HUMANITAIRE A EVITER AU TOGO? Répondre en citant

Bonjour,



Nous prenons actes de votre message sur le litige avec Mademoiselle N. cependant nous souhaiterions avoir le contact de votre volontaire pour qu'elle expose sa version ou que vous lui demandiez d'intervenir directement suite à votre message!
Le répertoire des ong vous conseille de prendre contact avec notre correspondant du Togo pour régler ce litige, il pourra ainsi nous faire sont rapport que nous publierons!

Par contre il est vrai comme vous dite un manque de cohérence de Mademoiselle N. ?

En tout cas, ceci manque beaucoup de cohérence car je ne vous cache pas son désir de revenir faire un camp avec l’ONG Briston en septembre prochain
.

Il est évident pour tous que les associations humanitaires et bénévoles réagissent aux attaques comme vous le faite pour permettre à tous de se faire une idée bonne ou mauvaise des associations ou des bénévoles .

Chaque jour nous avons des demandes de renseignements de volontaires ou bénévoles sur les compétences d'associations du Togo! c'est pour cela que nous avons mis en place la rubrique Togo et associations à éviter pour que chacun expose son problème.
Pour conclure il serait souhaitable que les associations humanitaires du Togo réagissent aussi à mettre de l'ordre dans les pseudos association biznes qui fait beaucoup de tord aux autres !!

Monsieur Le coordinateur Général BADA ABOU Lasbath nous retirons votre association ONG Briston de la liste association rouge, dans l'attente de plus amples renseignements de MademoiselleN et de notre correspondant au Togo.

cordialement
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 17/06/2009 08:31:06    Sujet du message: LISTE D'ASSOCIATION HUMANITAIRE A EVITER AU TOGO? Répondre en citant

message de PIDES-TOGO MessagePosté le: 30/05/2009 18:45:48

Messieurs, Mesdames,
Tout allait normalement bien au début lorsque Marie arriva à Lomé pour le projet des enfants de rue qui, au regard de tous est un projet digne et noble. Un comité de pilotage composé de quatre personnes chargé de veiller à la bonne marche du projet fut rapidement mis en place. Ainsi, ciblés dans certains endroits de la capitale, nous rencontrâmes les enfants de rue quatre fois par semaine à la page de Lomé où nous faisions avec eux des activités comme le football, l’alphabétisation et l’animation en attendant que notre futur « centre de Refuge aux enfants » ne soit mis en place.
A mesure que nous avancions, nous nous sommes confrontés à certaines difficultés de terrain nous obligeant à faire recours à des personnes ressources comme Ghislain ALEDJI, Consultant et Coordinateur de Réseau des ONG qui se félicita d’abord du bien fondé de notre projet et nous proposa des solutions de sortie de crises.
Dans le souci de remettre rapidement les pendules à l’heure, plusieurs réunions de travail furent présidées par Ghislain et chacun de nous se mettait sérieusement au travail. L’espoir renaît et l’on pouvait maintenant voir le bout du tunnel. Ghislain proposa la signature d’une nouvelle convention à Marie ce que celle-ci accepta sans ambages.
Malgré les multiples tentatives de Ghislain de reprendre en main la destinée du projet et de mettre Marie plus en confiance, celle-ci décida obstinément d’arrêter le projet exigeant qu’une partie de ses frais de participation engagés lui soit remboursée ce qui était fait sans hésitation par l’association PIDES-TOGO . La prise d’une telle décision inopinée et révoltante n’est pas seulement de ressort de Marie toute seule, car elle avait été montée par des gens qui derrière elle tiraient la ficelle et qui ne visent qu’à salir l’image de PIDES.
Estimant que les frais de participation (75 euros par semaine) était trop, alors que tout a été carré dans sa tête que ces frais comprennent sa propre prise en charge : la restauration 35%, hébergement 25%, le fonctionnement de l'association 35% (les frais administratifs : loyer du siège, communications, Internet, électricité, poste, fax, fournitures de bureau... le déplacement pour enquêtes et les prospections des sites de projets, pour la formation des volontaires…. le suivi de certains projets en cours et la coordination de nouveaux projets) et même le transport de Marie du logement au site de son projet (5%), Marie LAGARDE est loin de nous montrer comment une association comme la nôtre doit fonctionner.
A la différence des autres volontaires précédemment accueillis, Marie fut hébergée dans une pièce climatisée où elle avait gratuitement accès à l’internet. Imaginez les frais que cela pouvait engendrer.
Aujourd'hui, il est grand temps qu'elle arrête de dire que Raphaël et Jérôme empochent les frais de participation des volontaires, il faut qu'elle arrête de nous diffamer sur les forums vu qu'elle a été déjà remboursé parce j'en ai marre. Elle a choisi de continue son projet avec les associations qui l'ont adulé. D'accord!!! Ça suffit!! Je lui en souhaite plein succès.
Raphaël PIDES-TOGO
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 17/06/2009 08:33:26    Sujet du message: LISTE D'ASSOCIATION HUMANITAIRE A EVITER AU TOGO? Répondre en citant

Réponse de Marie Lagarde dit choucroute MessagePosté le: 15/06/2009 18:23:14

Bonjour,

Voici ma réponse aux différents commentaires.
Je n'ai pas pour habitude de calomnier des gens ou une organisation. Mais lorsque des personnes s'enrichissent sur le dos de la misère et en particulier sur celle des enfants, on ne peut rester de marbre et ne pas se battre pour que cela cesse. J'ai eu la chance de réaliser ce qu'il se passait dans l'association PIDES TOGO car je menais un projet au sein même de l'équipe PIDES TOGO et que je travaillais avec eux tous les jours. La plupart des volontaires effectuant leur mission dans une structure souvent différente (ex : CHU Campus) ou alors dans un camp chantier, il est alors très difficile de se rendre compte de ce qu'il se passe réellement.

Je voudrais tout simplement que Raphaël réponde aux questions que je lui pose de façon honnête, si il en est réellement capable :

- est-il vrai que tu m'as fait venir dans le cadre d'un projet en m'expliquant qu'un bus alimentaire sillonnait les rues de Lomé en offrant un repas chaud et du soutien scolaire aux enfants et qu'un centre d'hébergement était en construction?
-est-il vrai que tu as signé ma convention de stage (je te rappelle qu'il s'agit d'un papier officiel) en stipulant que je serais à bord du bus pour mener une étude sur les raisons pour lesquelles les enfants se retrouvent à la rue afin de répondre à leurs besoins dans le centre?
-est-il vrai que je devais être entourée d'une équipe de sociologues et de psychologues?
-est-il vrai que tu m'avais dit que je devrais payer 75 euros pour le logement, la nourriture et les transport?
-est-il vrai que je devais être logée au siège de l'asso avec d'autres volontaires?
-est-il vrai maintenant que rien de tout cela n'existe??

Je me suis donc retrouvée à Lomé pour effectuer mon stage dans la conduite de projet humanitaire. Je ne devais en rien monter un projet mais travailler au sein d'une équipe pendant 3 mois tout simplement. Ce projet visait les enfants des rues et donc m'intéressait particulièrement.
Lorsque je suis arrivée, je me suis rendue compte que rien n'avait commencé. Il n'y avait ni bus alimentaire, ni construction de centre, ni psychologues et sociologues. L'équipe ne se connaissait pas. Je n'ai jamais vu le siège, ni les autres volontaires (en tous cas au début pour les volontaires). Ma convention non valable, j'ai bien failli ne pas validé mon année d'étude simplement à cause de monsieur Raphael Yovogan.
Nous avons toute de même commencé à travailler. Etant sur place et me disant qu'après tout participer à la création d'un projet serait d'autant plus formateur, je me suis lancée dans le projet. J'étais alors très motivée.

Réponds encore aux questions Raphaël:
-est-il vrai que tu as mis comme responsable de projet (je le rappelle, un projet visant les enfants des rues) un ancien agriculteur responsable d'une coopérative agricole?
-est-il vrai que ce même responsable avait volé un mois auparavant 50 000 francs CFA à une volontaire et que tu étais pertinemment au courant?
-est-il vrai que tu n'y connais rien en matière de gestion d'association et que tu ne savais pas qu'une asso loi 1901 ne peut rémunérer ces membres?
-est-il vrai que je me suis lancée à fond dans le travail, que j'ai bossais comme une malade pendant près d'un mois et que vous vous moquiez de moi, ne respectant jamais ce que je faisais et vous rouliant les pouces à côté?
-est-il vrai que tu nous a laissé pendant 3 semaines travailler sur le terrain avec les enfants alors que tu n'avais prévenu aucune autorité compétente??Ni la mairie, ni la Direction Générale de la Protection de l'Enfance (DGPE)? Il nous arrivait quoi que se soit (un enfant gravement blessé alors que nous étions avec lui, des accusations quelconques, etc), on nous voyait tous les jours avec les enfants et ici certaines personnes sont prêtes à faire n'importe quoi, à accuser quelqu'un pour un peu d'argent, nous pouvions tous partir derrière les verrous, toi le premier mais ça ce n'est pas mon problème!
-est-il vrai que tu n'étais inscrit à aucun réseau humanitaire alors que c'est obligatoire légalement au Togo?
-est-il vrai que tes statuts ne reposent sur rien : il n'y a ni secrétaire général, ni trésorier, pas de rapport d'activité, pas de rapport financier, ... rien!
-est-il vrai qu'il n'y a aucun compte au nom de l'association PIDES TOGO mais bien un au nom de RAPHAEL YOVOGAN???
- est-il vrai qu'il n'y a aucun partenariat entre PIDES TOGO et le CHU Campus comme tu le prétends si bien?
-est-il vrai que sur la douzaine de projets qui sont sur ton site internet (très beau site d'ailleurs, mes félicitations!!), seuls 3 existent réellement?
-est-il vrai que tu as logé plusieurs volontaires dans un bordel?
-est-il vrai qu'elles n'avaient droit qu'à une salade par jour?
-est-il vrai que lorsque je t'ai demandé un rapport complet sur les comptes de l'asso tu as mis plus de 2 semaines pour le faire et que tu l'as finalement fait parce que je ne t'en ai pas laissé le choix.
-est-il vrai que dans mes 75 euros par semaines, je payais tout le reste de l'équipe pendant un mois sans le savoir?
-est-il vrai que les autres stagiaires qui eux effectuent leur stage dans des structures autres doivent eux aussi payer 75 euros par semaine et que l'on vit extrêmement bien avec 5 euros par jour ici sans le loyer(un loyer relativement élevé étant à 40 euros), faites les comptes?
-Il est vrai que j'ai la grande chance d'être logé dans une chambre avec la wifi et la clim et en plus de cela, j'ai un super colloc togolais, mais est-il vrai que tu ne lui as toujours pas payé le loyer???
Je n'avais pas imaginé être dans un tel confort, et j'en profite tous les jours, mais est-ce une raison pour taire le fait que Raphaël Yovogan détourne de l'argent aux détrimens des enfants des rues et autres? Je ne le pense pas..

Sachez que je n'ai pas découvert tout cela toute seule mais grâce à deux autres volontaires : Mariam El Khloufi et Farida Rahmouni. Si vous voulez tous les détails de cette jolie histoire que Raphaël m'a fait vivre, allez sur mon blog : marielagarde.skyrock.com aux pages 9 et 10 je crois.

Ce sera là ma seule et unique intervention car je suis actuellement très occupée à travailler à la réalisation d'un projet, réel cet fois. Je l'ai finalement élaboré moi-même et j'ai la chance d'être encadrée par des structures compétentes oeuvrant dans l'intérêt des enfants telle que ATTAC TOGO, Carrefour du développement, ANGE et d'avoir le soutien de certaines personnes travaillant à l'UNICEF. Ces asso ou ONG qui ne m'adulent pas comme tu le dis si bien Raphaël (je ne pense pas qu'ATTAC adulerais Marie Lagarde parce qu'elle a mis sur pied un petit projet) mais qui ont su me donner les moyens de réaliser un projet de réinsertion sociale des enfants des rues qui est actuellement en train d'être lancé.
Juste pour info Raphaël, la DGPE (Direction Générale de la Protection de l'Enfance qui émane du ministère des affaires sociales) soutient mon projet et est au courant de ton escroquerie.

Je pense avoir tout dit. A vous de voir maintenant si vous voulez vraiment partir avec une association comme PIDES TOGO. Un conseil : faites attention car près de la moitié des asso au Togo sont mises en oeuvre pour obtenir ce genre de dessins. Soyez sûrs de votre asso avant de partir car moralement ce n'est parfois pas très facile à gérer!
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 17/06/2009 08:35:14    Sujet du message: LISTE D'ASSOCIATION HUMANITAIRE A EVITER AU TOGO? Répondre en citant

Réponse de Pides Togo Posté le: 16/06/2009 21:38:27

Bonjour,
Nous avions fait venir Marie dans le cadre d’un projet pour enfants de rue. Sur le terrain, nous nous sommes confrontés à d’énormes difficultés, ce qui avait conduit à une situation de crise qu’il fallait gérer tous ensemble. Ainsi, le projet sur lequel nous travaillons avait pris une allure autre que l’appréhension qu’on lui donnait auparavant. L’objectif poursuivi c’est de parvenir à mettre en place plus tard un centre d’accueil des enfants de rue en passant par l’identification, l’alphabétisation, le foot et l’animation à la plage.
S’agissant de l’identification des enfants de rue, il a été prévu que nous mettions en place un bus alimentaire qui attireraient l’attention de ces enfants, mais les personnes ressources que nous avions contactées (Terre des Hommes, ONG FODDET), toutes spécialistes en la matière, nous déconseillent une telle pratique, parce que cela pourrait nous engendrer d’autres problèmes. Et j’avais mis Marie au courant de ca lorsqu’elle m’avait posé le problème.
Nous avancions sur le projet avec nos moyens de bord, vu que nous n’avions pas été subventionnés et c’est la toute première fois que nous entreprenons un tel projet et ce n’est pas facile de gérer les enfants de rue. Ce qui m’embarrasse le plus, et ce que je veux savoir, de quel détournement ou enrichissement sur le dos de la misère et en particulier sur celle des enfants dont Marie m’accuse ? Y-a-t-il eu de dons ou financements destiné aux enfants que j’ai détourné ? Qu’elle me le dise!!
La seule personne qui avait soutenu financièrement le projet c’était FARIDA qui a donné 20 euros lorsqu’elle était en stage au CHU Campus LOME. Mais ces 20 euros et une partie des frais engagés par Marie dans le projet avaient été remboursés lorsqu’elle avait décidé de ne plus continuer le projet. Ce qui porte à 125 000FCFA, la somme totale des frais remboursés. Faites vous-mêmes la déduction !! Qui aurait détourné les sous destinés aux enfants ?
Je suis souvent scandalisé par le fait que Marie se mêle de trop aux problèmes qui ne la regarde pas. Hier c’était elle qui, injustement, accusait Jérôme d’avoir volé le téléphone portable d’une certaine Albertine, alors qu’il en était question de rien. N’eût été mon intervention auprès de Jérôme, furieux et indigné, cette affaire serait portée aux hauts niveaux.
Aujourd’hui, c’est la même Marie qui accuse Jérôme d’avoir volé 50 000FCFA au volontaire. De quelles preuves dispose-t-elle ? Qu’elle nous les fournisse !!
Si Jérôme avait réellement volé 50 000FCFA, pensez-vous que le volontaire se serait tu ? Est-ce que le volontaire n’a pas la bouche pour en crier ? Je ne suis pas en train de prendre la défense de Jérôme, mais tout simplement je veux que Marie, avant d’être la voix des sans voix, ait la maîtrise du sujet.
Nous avions logé les anciens volontaires dans un bordel !! C’est quoi elle appelle bordel ? Nous avions occupé une auberge où il n’y avait que des volontaires qui y habitaient, j’y dormais moi aussi là en vue d’assurer une bienveillance aux volontaires, car nous n’avons pas les moyens d’aller louer une maison pour payer jusqu’à 18 mois de loyer en centre ville, même si on veut l’occuper pendant deux mois. En fin de compte, le propriétaire se fera le devoir de vous rembourser, après qu’il ait fini d’enlever les loyers des mois brûlés.
Nous avions pris en charge Marie (logement, restauration, et transport du logement au site du projet) et frais de fonctionnement de l’association contre une participation de 75 euros par semaine et cela avait été carré dans sa tête. Nous ne lui avons exigé d’aucun frais supplémentaire. Nous l’avons convenablement logée et nourrie et l’affaire de règlement de son loyer ne lui concerne en rien. Qu’elle me laisse régler cela.
S’agissant de la restauration des volontaires à l’auberge, nous avons engagé une cuisinière que nous payons et qui prépare à manger aux volontaires (petit déjeuner, déjeuner et dîner). A un moment donné, c’est les volontaires eux-mêmes qui ont proposé qu’on leur offre chaque midi, un plat de salade compte tenu de la chaleur, mais tous les soirs ils prennent des repas typiquement africains et ils ne se sont pas plains.
Tout compte fait, le projet avec des enfants de rue a connu des hauts et des bas. Le projet a été capoté et Marie a été remboursée avec toutes les pièces à conviction à l’appui. Aujourd’hui, la page doit être tournée, on n’a plus rien à se dire. Chacun avait tiré une bonne leçon et cette affaire doit être close. Si son projet (pour la première fois dans l’histoire de PIDES) n’avait pas bien fonctionné à cause des difficultés consenties, ce n’est pas une raison suffisante que nos éventuelles missions soient sujettes à caution. La preuve est que certains anciens volontaires ont déjà témoigné de leur satisfaction sur des forums. PIDES-TOGO a des projets d’avenir auxquels il s’en tenait beaucoup.
Merci
Raphael
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 17/06/2009 09:42:13    Sujet du message: LISTE D'ASSOCIATION HUMANITAIRE A EVITER AU TOGO? Répondre en citant

Bonjour,



Marie Lagarde volontaire et Raphael responsable de Pides Togo, vous donnez chacun votre version de votre litige cela permet ainsi à tous de se faire une idée bonne ou mauvaise de votre problème !

le répertoire des ong n'a pas le rôle de juger l'un ou l'autre il ne fait que prendre acte?
Pour aller plus loin il serait bien que Marie Lagarde et Raphaël contacte les volontaires pour apporter un témoignage sur le répertoire (que vous citer ou non dans vos messages!)

pides togo cite:*
La preuve est que certains anciens volontaires ont déjà témoigné de leur satisfaction sur des forums. PIDES-TOGO a des projets d’avenir auxquels il s’en tenait beaucoup.

Marie Lagarde cite:

Sachez que je n'ai pas découvert tout cela toute seule mais grâce à deux autres volontaires : Mariam El Khloufi et Farida Rahmouni.

Pour conclure:
Volontaire ou Bénévole: Prenez le temps avant de vous engager, de bien vous renseigner sur les projets et l'impact des associations humanitaires !

Association humanitaire: Prenez le temps de mettre bien en place vos projets avant de faire venir les volontaires afin que ceux-ci puissent donner leurs compétences, techniques et expériences au bon fonctionnement de la structure.



Illustrons par un exemple concret les effets négatifs que peut avoir un projet qui partait pourtant avec les meilleures intentions du monde.

Problème repéré par une ONG française dans un petit village au Burkina
: les enfants du village doivent marcher pendant 1h30 pour aller à l’école.

Solution proposée
: l’ONG a décidé d’offrir un vélo à chaque enfant du village pour qu’il puisse aller à l’école plus rapidement. En plus cette solution rentre dans la mode du « développement durable » puisqu’elle est à la fois simple et écologique.

Résultat à court terme : Les enfants ne mettent plus que 30 minutes pour aller à l’école !

Résultat à moyen terme : Les vélos commencent petit à petit à s’abîmer. Les villageois ne disposant pas suffisamment de pièces de rechange ils sont dans l’impossibilité de réparer les vélos.


Le constat pourrait s’arrêter là et il serait très classique dans le monde des projets de développement : « un coup d’épée dans l’eau ». Une ONG a voulu bien faire, mais elle n’a pas été au bout de son projet. Tant pis, ce projet n’aura servi à rien…

Mais le problème c’est qu’il n’a pas servi à rien, il a servi, mais pour faire du « mal ».

Résultat à long terme : Non seulement les villageois se sont retrouvés sans vélo mais en plus ils ont été humiliés. En effet certains des villageois se sont dit après coup : « On doit vraiment être cons, puisque des gens sont venus de loin pour nous aider et que nous n’avons même pas été capables d’entretenir le matériel qu’ils nous ont donné... on est des moins que rien… ».

En effet le fait d’être obligé de recevoir l’aide de quelqu’un est toujours un peu humiliant, mais le fait de ne pas réussir à se servir de cette aide l’est encore plus.

Quand on cherche à creuser plus profond on s’aperçoit donc de la possible perversité « inconsciente » de ce genre de projet.

En effet la prochaine association qui va venir faire un projet dans ce village va se trouver face à des personnes très réticentes, voir ouvertement hostiles, car elles n’auront pas envie de « se faire avoir » une nouvelle fois. Pendant ce temps dans un processus d’inversement de la réalité devenu classique dans les relations Nord-Sud, les membres de l’association risquent de se dire, « mais c’est quand même incroyable, ces gens ne veulent même pas qu’on les aide ! »

Parfois il vaut mieux ne rien faire que de mal faire… C’est pour cela qu’il nous paraît aussi fondamental de prendre un vrai temps de réflexion et de rencontre avant de monter un projet.
Par BoriBana -
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
olive
NOUVEAU
NOUVEAU

Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2008
Messages: 1
Pays: france
genre: masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 18/06/2009 14:50:22    Sujet du message: LISTE D'ASSOCIATION HUMANITAIRE A EVITER AU TOGO? Répondre en citant

bonjour

Voila , moi ancien stagiaire chez Pides-Togo, j'aimerais revenir sur les propos de Marie Lagarde.

j'ai effectuer mon stage dans le Forage d'eau pendant un mois en février , et ca c'est tres bien passé, dés fois j'était un peu décu parce que l'afrique est bourré d'imprévus,
mais ils m'ont trés bien acceuilli, j'était logé chez un artiste, super pour découvrir la culture togolaise, j'avais droit à un repas goulument servi tous les soirs, et j'amais on m'a demandé plus d'argent que ce qui était prévu au départ.

c'est pour ca que je suis un peu choqué des propos de marine Lagarde qui qualifie cette assos de tous les noms, parce que beaucoup de stagiaire ont adoré (voyage forum) et je trouve ca injuste de descendre autant une assos qui a toujour fait du bon boulot.

sans doute il y'a eu des erreurs des deux cotés, mais il y'a une différence entre un stage qui se passe pas comme on l'avait prévu et qualifier cette assos d'escrot,

d'autre part je suis assez choqué que cette Marine ayent fourré son nez dans tant de domaine qui ne la regarde pas comme le loyé de raphael,
je suis attristé que son stage c'est mal passé, mais de la à cracher autant sur les gens , de s'acharné autant je trouve ca trop.

en tout cas pides-togo est bien loin d'etre des frauduleur, car si non je ne serait pas là aujourd'hui à les deffendres ...

Monté une assos au Togo n'est pas aussi facile qu'en france, j'imagine que c'est un travail de longue halaine, et saccagé autant leur travail je trouve ca vraiment pas sympa.

Donc voila en tout cas, si des autres personne veulent partir avec Pides-Togo ne vous inquiètez pas, ce n'est pas eux qui vont vous racketer,
car demander une somme au début du moi pour l'hebergement , la nourriture, et le transport, ce n'est pas du racket.

et il ne faut pas imaginé que tout doit etre gratuit quand on est dans un pays pauvre...

Si vous avez des questions, ou si vous voulez vous asuré de mon sérieux :
otoulet@hotmail.fr
0683092722

voila merci
Revenir en haut
Luz395
NOUVEAU
NOUVEAU

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2009
Messages: 1
Pays: France
genre: féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 05/08/2009 15:29:51    Sujet du message: LISTE D'ASSOCIATION HUMANITAIRE A EVITER AU TOGO? Répondre en citant

Réponse à l'association Espace Culture et à Monsieur Gilles Kossi Kanabo

Aujourd’hui j’ai tapé mon nom sur internet pour être bien certaine que ma désinscription d’un site bien connu de tous était effective, facebook pour ne pas le citer, n’en voyant plus réellement l’utilité. Quelle n’a pas été ma surprise en tombant sur un document world où mon nom apparaissait en toute lettre, moi qui n’avais jamais participé à aucun forum sur internet ou échanges cybernétiques autres que des mails. J’ai été curieuse de savoir de quoi il pouvait bien s’agir… je n’ai pas mis longtemps à reconnaitre d’autres personnes évoquées dans ce texte, de même que ceux qui l’avaient ensuite posté sur ce forum. Ces derniers ont pris bien soin de faire disparaitre les noms de famille afin de pouvoir publier cela sur ce type de site, cependant ces noms continuent d’apparaitre sur le document world en question qui est consultable par n’importe qui sur la toile.
Et je me demande en l’ayant lu jusqu’au bout qui peut bien parler de « calomnie » quand des noms et prénoms sont ainsi utilisés sur internet, quand des propos échangés il y a de ça quelques années lors d’une rencontre, « humaine » je précise et non virtuelle, sont transformés, manipulés pour défendre une cause qui, on l’aura bien compris en suivant vos longues justifications, avait bien besoin de ce genre de mensonges pour se trouver une crédibilité auprès de nouveaux candidats quand ils sont décriés par beaucoup sur internet ou d’autres forums.
Jusque là, je ne suis encore jamais entrée dans des échanges de cet ordre, et j’ai gardé pour moi ce que j’ai pensé de votre association en y participant effectivement 3 semaines, lors d’une partie de mon voyage au Togo et au Burkina Faso.
Certes je me suis insurgée à la fin de ce séjour comme d’autres de vos volontaires. Mais je me suis insurgée contre toutes sortes de choses ne concernant Que votre association et vos animateurs et surement pas contre un pays, un peuple ou une couleur de peau, encore moins parce que je me sentais offusquée du niveau d’études de vos volontaires ou des moyens et conditions que vous déteniez pour vos activités et qui n’étaient pas les mêmes que ceux des européens. Beaucoup en me connaissant pourraient rire ici en entendant une telle chose à mon propos….
Je pense avoir approché cette expérience, et je ne suis pas la seule, en ayant un recul que d’autres qe vous recrutez, (du fait de leur âge et nous ne pouvons pas le leur reprocher) n’ont malheureusement pas. Et vous savez sans doute beaucoup mieux que moi à quel type de personnes je fais ainsi référence. Tous ces jeunes gens touchés par la situation d’un certain nombre de personnes en Afrique, par le dénuement le plus complet dans lequel celles-ci se trouvent aux vues de notre situation matérielle française, de nos droits, des soins et toutes ces choses auxquelles nous avons accès, quand d’autres se demandent comment ils vont nourrir leur famille. Et cette partie là des raisons qui les poussent à participer à des actions « humanitaires » ou pseudo humanitaires n’est que louable.
Ma réflexion de départ, que je continue de murir à mesure de mes rencontres, est que ce qui est moins louable en revanche, serait de penser justement que nous, français, avons en main des clefs, des solutions, un savoir que vous, africains, n’auriez pas. L’erreur serait de coller des schémas qui sont propres à notre culture, à notre histoire et de rêver pour vous à un développement qui ressemblerait au notre. D’où ce qui m’avait fait hésiter à commencer mon voyage en m’engageant dans une association, d’où aussi ce qui m’avait fait choisir à défaut une association togolaise plutôt que française, pensant que des gens habitant sur ce sol sauraient mieux que moi ou tout autre européen ce qu’il faudrait à leur pays. Et je suis sure, pour en avoir rencontré, qu’il existe des gens de bonne foi avec de vraies intentions nobles, mais malheureusement ce n’est pas votre cas.
Et ce n’est pas avec mon simple regard de française, poursuivant une sorte d’idée de colonialisme latent, que je me permets d’évoquer cette idée. Non, c’est en réfléchissant à ce voyage, en rencontrant des gens au Togo jeunes et moins jeunes, en parlant, en m’étant liée d’ amitié avec certains, en réussissant à poursuivre ces relations même des années plus tard ou encore en côtoyant de nombreux africains dans mon pays dont certains sont de très bons amis depuis longtemps déjà, que je pose ce regard de plus en plus éclairé sur vos activités.
Car ce que vous proposez, au même titre que beaucoup d’autres, y compris de petites associations françaises, se sont à la limite des séjours de découverte de l’Afrique, de l’exotisme que procure sa rencontre pour des adolescents ou de très jeunes adultes blancs avides de premières aventures, et qui vous permettent d’empocher quelques euros au passage. Appelons les choses par leurs noms. Si le terme d’ « humanitaire » est attractif et vous fait parvenir une colonie de jeunes gens sympathiques et « naïfs » tous les étés, ce n’est en rien un terme qui a un sens par rapport à ce qui se passe effectivement dans votre association.
Si vous nommiez les choses autrement nous ne pourrions rien vous reprocher ou presque…comprenant bien que chacun à besoin d’argent. C’est un commerce lucratif et il est logique que certains pensent à l’exploiter. Qu’il soit nécessaire de payer des frais pour s’inscrire dans ces séjours, être logé et nourri, permet en effet de faire vivre une « association ». Nous en conviendrons.
En revanche bien d’autres choses dans la votre le sont beaucoup moins… Je pourrai en faire une liste relativement longue et détaillée sur ce forum et d’autres … De même que je pourrai engager des procédures plus importantes au sujet de ces propos malhonnêtes postés à mon égard et associés à mon nom. Car ce sont des propos mensongés et diffamatoires, qui sont ainsi laissés ainsi sans préavis à la vue de tous trois ans plus tard, quand bien même je n’ai jamais repris contact avec vous, par téléphone, par courrier, mail ou réponses interposées sur des forums depuis que j’ai quitté Lomé. Je n’en ferai rien pour l’instant.
Je vais donc simplement vous demander de retirer ce que vous avez écrit, ainsi que les noms des différentes personnes que vous « citez » outrageusement dans ce texte, de supprimer le texte world qui lui est associé et qui circule sur internet. Car ces autres que vous évoqués, ayant fait partie du même séjour que moi et que je connais par ce biais, sont des gens bons, volontaires et tout à fait honnêtes, simplement pas idiots... en espérant que vous serez raisonnables et que vous saurez prendre les décisions qui ne nuiront ni à votre nom, ni à vos activités commerciales.
En vous remerciant également par avance de revenir à la raison et à un minimum d’humanité qu’il semble vous manquer aujourd’hui plus que tous ces jeunes gens idéalistes et près à faire de vraies rencontres que vous recevez tous les ans.
Lucie
Revenir en haut
chiam44
NOUVEAU
NOUVEAU

Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2011
Messages: 4
Pays: france
genre: féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 10/02/2011 00:14:30    Sujet du message: LISTE D'ASSOCIATION HUMANITAIRE A EVITER AU TOGO? Répondre en citant

Cette association "humanitaire" s’appelle Afrique Positive Et je peux vous affirmer que ce que nous avons fait n’avait rien d’humanitaire vous pourrez regarder dans le dictionnaire le mot humanitaire et le comparer à ce qui viendra dans mon développement pour voir qu'il n'y avait rien d'humanitaire. Je tiens à vous faire part de ma grande déception quant à cette association qui pourrait être, très très dangereuse pour les prochains volontaires. Je vous déconseille cette association très fortement. Ce post ayant pour but de prévenir ceux qui souhaitent partir avec cette asso. Si vous y partez alors bon voyage mais je pense qu'après le bruit de mes messages et les publications de 6 témoignages de françaises dont le mien dans des journaux et revues françaises l'association reverra son organisation...


L'association se distingue à 3 niveau: en haut le président on dit monsieur le président ou mon président on a mis un mois et demi à savoir comment il s'appelait réellement car les togolais n'arrivaient pas à en parler autrement que pas leur lien de subordination. Ensuite vient le président au Togo appelé le responsable c'est Jeudi. Sur les camps, ceux ci sont gérés par des "animateurs" le président vous fait croire qu'ils ont suivi une formation pour avoir ce rôle en fait la formation c'est juste une autorisation du président, du suprême. cela ne correspond pas du tout au BAFA chez nous il n'y a pas l'idée de responsabilité, pas de notion de sécurité... Etant personnellement titulaire du BAFA et monitrice de sport je connais très bien ce que ce rôle de "cadre" implique. L'animateur sur mes deux camps était le même un gamin d'une vingtaine d'année au courant de rien, qui ne s'occupait du groupe que quand il voulait il ne prêtait pas attention aux malades ni aux problèmes du groupe. En revanche quand lui est tombé malade tout le monde devait s'occuper de lui, je l'ai emmené à l'hôpital je lui ai donné des médicaments contre les crises de palu et contre la fièvre qu'il s'est empréssé de revendre. Les togolaises lui faisaient chauffer de l'eau on devait lui garder ses assiettes de nourriture qu'il jetait comme un enfant alors que dehors des enfants attendaient pour récupérer à manger.

La hiérarchie: gros problème du camp vous devez obéir à des ordre sortis de nulle part de personnes que vous ne connaissez pas qui n'ont pas à vous ordonner quoi que ce soit qui soit complètement hors sujet avec le chantier et l'éducation des enfants.

MALADIE:


Je suis tombée malade au premier camp, diarrhées, douleurs abdominales et cela s'est stoppé et a repris au deuxième camp de manière plus catastrophique, grandes douleurs, sang dans les urines.

Au début j'informais l'animateur, en tant que responsable du camp de mes douleurs, il s'en foutait, il faisait même du chantage sexuel à ce sujet du genre "tu dis que tu es malade pour refuser de coucher avec moi" et d'autre réflexions malvenues.

Alors j’en ai informé le responsable Jeudi en lui disant que j’avais une hématurie douloureuse et de grandes douleurs au ventre et qu’il faudrait que je consulte quelqu’un. Celui-ci a jugé que je n’avais pas assez mal "on verra plus tard" et que j’irais voir le médecin français de l’ambassade quand ma santé empirerait. Je n’ai rien dit, j’ai accepté sa décision peinée et toujours malade. Ce type n'avait aucune compétence médicale, ni même aucune compétence pour rien sauf pour la drague de blanche et il s'est permis de se prendre pour un médecin, assez drôle quand même. Je lui ai fait savoir que cette maladie devait venir de l'eau du puit sâle que nous faisions légèrement chauffer le matin et aux repas. Il a répondu "ce n'est pas bien de boire l'eau du puit" merci je le savais déjà.
Je l'en informais parce qu'il partait ce jour là mais il avait mieux à faire que de s'occuper d'une malade. Monsieur Jeudi avait un buisness à faire!
Quel était ce buisness à Kouma qui valait plus qu'une vie humaine? aucun buisness et aucune illégalité ne vaut plus qu'une vie humaine, même les condamnés à mort bénéficient de soins c'est pour dire... j'étais moins que cela.

Ma santé s’est aggravée au cours des jours, j’en ai informé son suppléant à nouveau le responsable étant absent. Il s’agissait de l’animateur du groupe. L’animateur très au courant de mon état de santé n’a pas contacté le responsable pour lui signifier, il a ignoré ma maladie tout en ne décrochant pas aux appels de ma famille inquiète de mon état de santé. Le 26 août j’ai atteint l’apogée de la douleur et le groupe à rejoint Lomé car c’était la fin de la mission, j’ai pu enfin prendre contact avec mes parents et leur expliquer la situation ils avaient contacté l’ambassade sans nouvelles de moi. Le lendemain, j’ai demandé aux togolais et au responsable de m’emmener à l’ambassade étant trop faible pour y aller seule et connaissant mal la ville. Personne n’a voulu m’emmener et le responsable est resté chez lui devant sa télé ne décrochant pas aux appels.
Je m’y suis rendu seule, d’abord au consulat, puis à l’ambassade malheureusement c’était le samedi 28 et le médecin français était absent pour quelques jours cependant on m’a donné l’adresse d’un hôpital et d'un centre médico social à côté ou j'ai été reçue. Sortie de l’ambassade, je me suis effondrée sur la route et suis restée là quelques minutes avant de pouvoir monter sur un taxi et aller consulter le médecin togolais. Là bas un médecin m’a examinée il m’a dit de rester sous antibiotiques et d’attendre d’être en France car ils connaissent mieux les incidences des maladies tropicales sur les blancs ce qui est tout à fait vrai il avait diagnostiqué une maladie parasitaire qui a été confirmée à l'institut Pasteur à mon retour. Le soir, le responsable est réapparu, je lui ai fait savoir que j’avais du regagner l’ambassade seule, il s’en moquait, il a ri du genre (pratique les français se débrouillent et moi je dors).

Cette attitude a gravement nuit à ma santé et le fait de ne pas avoir démarré un traitement antibiotique à temps par négligence de l’association m’a coûté quelques centaines d’euros et une santé très dégradée encore actuellement. L’association n’a rien voulu savoir et a même décliné toute responsabilité quant à mes problèmes de santé indépendant du camp-chantier (FAUX voir code civil, code pénal et code des sociétés). Cependant je vous rappelle qu’étant encadrée et venant en Afrique dans une association celle-ci a une responsabilité civile contractuelle et pénale à notre égard et des obligations de sécurité pour les expatriés. Le plus amusant, est que l’association est déclarée au JO et à la préfécture de Vendée comme une association humanitaire spécialisée dans : La MEDECINE et l’éducation. De qui se moque t’on ? les gens qui nous encadrent n’ont aucune compétence en médecine et à peine la maîtrise du français.

Alors je vais demander au président, à Jeudi le rabatteur et à l'animateur D monsieur "chantage sexuel et vols en tout genre" d'aller chercher dans le dictionnaire ou sur google au cyber ce que signifient les mots:

-maladie parasitaire
-bilharziose
-hématurie
-dialyse
-insuffisance rénale chronique et aigue
-greffe rénale et le prix...
-"non pris en charge par la sécu"
-mise en danger de la vie d'autui Art. 121-3 code pénal
-non assistance à personne en danger art 223-5 et 223-6 du code pénal
-responsabilité contractuelle ET delictuelle
-abus sexuel (voir développements)


CAMP-CHANTIER:

Il était prévu que nous irions dans deux villages faire les missions, Kpadapé et Danyi le programme a complètement changé et les villages aussi sans aucune explication valable. A chaque question posée aux responsables sur ça elles étaient détournées. On a payé pour aller à ces endroits il est normal qu'on soit au courant des raisons de leurs changement (des vraies raisons).Je suis arrivée en juillet pour le premier camp et j'ai appris que je n'irais plus à Danyi pour le second j'ai demandé où irais-je? mais ils ne savaient pas, chaque jour c'était la même réponse jusqu'à quelques jours de la fin du camp. quelle organisation!

Nous devions faire chaque matin de l’enseignement ce qui n’a pas été le cas tous les matins et ce qui au final représentait 6% de notre mission. L'après midi c'était l’animation avec les enfants ce qui est faux aussi, l’animation a du être faite deux fois voir trois après midis sur les deux camps le reste du temps c'était temps libre drague avec les togolais et glandouille. Si j'avais voulu faire autre chose que de l'éducation je serais venue au Togo en touriste or là on venait pour rien, attendre le temps passer je crois que c'est ce qu'on a fait le mieux, et regarder les togolais jouer au djembé.

Les dortoirs mixtes étaient obligatoires : pourquoi étant une femme devrais-je dormir avec des hommes ? pourquoi une telle promiscuité ? personne n’a eu le choix et personne n’a pu changer. Au début ils disaient "on verra plus tard si tu veux changer" mais en fait rien pas de changement possible. Il me semble que cette promiscuité permettait de favoriser les éventuels flirts de l’association puisqu’il n’y avait pratiquement que des togolais et surtout des françaises étrange?!. Mais cela a été très gênant étant malade de devoir supporter ce manque d’intimité. Devoir se changer devant un type que vous ne connaissez pas ou aller le faire dehors en étant bouffée par les moustiques...
Dans les papiers reçus avant le camp rien n'indiquait qu'on devait dormir avec des togolais, il était seulement inscrit "dortoirs".

Sur le premier camp, nous avons bien mangé, l’eau potable nous était fournie aussi. Cette nourriture et cette eau était payée par nous et faisait partie des 220 euros donnés au responsable dès notre arrivée. L'animateur a fait son travail d'achat de nourriture. En revanche pour le même prix au deuxième camp, l’eau était plus rare et la nourriture aussi. On avait des planning repas à respecter envoyé par le président on a pas du tout fait les repas inscrits c'était de l'improvisation, parfois on attendait le retour de l'animateur jusqu'à 21h30 pour savoir le menu quand lui était au cyber à Kpalimé. Le matin nous avions deux pains pour 20 personnes et c’est très difficile de faire cours quand vous n’avez rien mangé. L’association était engagée à nous fournir la nourriture du premier jour de camp au dernier le 28 août. Mais cela n’a pas été le cas, de retour à Lomé le responsable a disparu chez lui estimant son rôle rempli : nous avons dû acheter notre nourriture, j’ai acheté l’eau en sachets et le papier toilette car malade et incontinente, je ne pouvais pas boire une eau non potable qui m’aurait encore plus rendue malade. L'animateur responsable de la nourriture n'allait à kpalimé que pour acheter quelques fois à manger en 3 semaines il a rapporté 2 fois des ignames et de la viande et du poisson séché, le reste du temps il allait à Kpalimé pour dépenser l'argent de l'association dans des cyber cafés, tchater avec des blanchettes sur le net ou sur meetic et badoo "5 filles de Lomé veulent te rencontrer"... vous voyez le genre. Il organisait ses plans cul via internet avec NOTRE argent, l'argent qui devait servir à l'association, à son but qui était LES ENFANTS ET LEUR EDUCATION. En dehors de ce que nous avons amené aux enfants rien n'a été reversé. Les yovo ont tout payé les togolais n'ont jamais dépensé un centime. Les fournitures ont été achetées par nous les cadeaux aussi.
Alors où est le reste de l'argent apporté par les français?????
Nous payons 220 euros plus les excursions donc cela revient à 350 euros sur un camp. 220 pour plus de 10 français : près de 3000 euros. La nourriture et l'eau coûtent en moyenne 50 euros par mois le logement quelques centaines, un peu comme une location d'un mois en bretagne quoi vu qu'on est en France et même avec une location exorbitante ou est le reste de l'argent?? On ne me fera pas croire que c'est les aller-retours pour les camp et pour l'aéroport qui sont chers encore moins la villa qui est payée par l'argent de 3 camps donc par une trentaine de volontaires et plus. L'association se remplit les poches et ne reverse pas d'argent aux enfants, encore moins dans des fournitures.

On appelle ça des bénéfices, et après on dit "association à but non lucratif" il semblerait que ces personnes saisissent mal le droit des sociétés français car les bénéfices d'une association doivent être réinjéctés dans l'association pour son FONCTIONNEMENT. En fait l'argent sert à payer les animateurs par une prime . Une prime de quoi? d'abus sexuel? une prime de vol et d'harcélement sexuel? oui les animateurs sont payés pour "bons services" et le reste revient à Jeudi pour réparer sa télé, sa moto, s'acheter des vêtements, et à la famille du président pour qu'ils puissent vivre au dessus de la moyenne locale.
Cet argent pourrait servir aux uniformes des enfants, mais non.
Pourrait servir à leurs fournitures, des livres de cours, mais non.
A réparer leurs toits d'école, mais non.
A réparer des bancs pour les écoles et des tables, mais non la télé de Jeudi et badoo.


EDUCATION.

Mon moment préféré.
A l'école nous sommes par binômes. Le plus souvent on met des togolais avec des françaises histoire de faciliter les couples. J'étais au CP avec un togolais seulement alors que ces enfants ne parlent pas un mot de français. On en avait entre une 30aine et 80aine de petits. Conclusion impossible de faire cours avec si peu de togolais pour traduire. Pourtant l'association le sait mais elle ne fait pas d'effort. A notre retour on reçoit une sorte d'enquête de satisfaction ou l'on met qu'il faut largement plus de mains togolaises pour les classes de CP. Or les nouveaux camp sont déjà en ligne et les chiffres n'ont pas changé c'est toujours 12 volontaires français et ce ne sera pas suffisant. Merci de votre attention c'était pourtant écrit noir sur blanc pour ne pas faire de jeu de mot.

Les togolais ont une éducation spéciale basée, encore sur la subordination et la violence. On doit se familiariser avec l'usage du bâton c'est difficile mais parfois nécessaire et parfois totalement inutile. Les togolais partent du principes qu'ils sont tous intelligents et qu'en les battant ils apprendront. FAUX.
Deux fois nous avons fait remarqué aux togolais qu'il y avait des handicapés mentaux dans les classes. Quand on a 16 ans et qu'on est en CP avec une malformation faciale relative à une maladie connue un problème d'élocution et d'émancipation pas de questions à se poser on en voit en France ils sont dans des structures. Or non en Afrique" il n'y a pas d'handicapés" pour reprendre les mots d'une togolaise "si on les bâts ils finiront par apprendre". Dans ce cas le dialogue est nul.

Autre exemples nous avions 3 élèves qui ne dépassaient pas le premier quart de l'alphabet écrite au tableau. La première n'écoutait rien après l'avoir prise seule et l'avoir punie elle a parfaitement appris son alphabet et n'a plus discuté en classe. Le deuxième était trop petit et s'était retrouvé en CP2 par erreur donc il est allé en CP1. Le troisième n'y arrivait toujours pas, alors l'animateur l'a isolé, l'a frappé lui a fait faire des exercices épuisants pour le punir et encore des coups de bâton, l'enfant pleurait mais il continuait et cela pendant une heure dans la cour de l'école aux yeux de tous des sévices et encore et encore. J'ai du lui sommer d'arrêter j'ai repris l'enfant dans la classe, il a fait une pause je lui ai donné un bonbon et quand il a eu fini de pleurer nous avons repris l'alphabet non en visuel mais en oral et il a très bien réussi. Cet enfant Sakibou avait un strabisme grave et ne voyait rien, il n'écrivait jamais sur les lignes et ne savait pas écrire. Moi même j'ai des problèmes de vue et je lui ai prêté mes lunettes pour voir et il a réussi pour la première fois à écrire un A. Alors quel est l'intérêt de l'acharnement de la sauvagerie de la torture de l'animateur alors que ces enfants on seulement besoin de soins médicaux. En battant autrui on ne fait qu'agraver ses problèmes.Résultat cet enfant n'est plus venu en cours sauf pour avoir des cadeaux le dernier jour c'était normal il avait été battu, humilié.

Les togolais qui nous encadrent sont censé être plus occidentalisés comme ils ont fréquenté beaucoup de français sur les camps mais refusent tout dialogue l'idée d'anormalité leur fait horreur.
En parlant d'anormalité sur un camp nous avions un volontaire français homosexuel nous avons voulu en parler aux togolais pour voir leurs réactions et ça n'a pas loupé "c'est sale, c'est inhumain, c'est contre nature, il faut s'est débarrasser à la naissance..." nous étions 3 français à connaître ses orientations sexuelles et nous ne l'avons jamais divulgué compte tenu des réactions excessives que pouvaient avoir les togolais.

En réalité sur le camp nous n'avons pas fait cours, jamais une matinée n'a été respectée, structurée soit parce que le binome s'en foutait, soit parce que l'animateur venait exciter les élèves de la classe pour les faire crier et il était après impossible de reprendre le travail dans le calme. Les togolais se fichaient des cours pour la plupart, certains désertaient même leurs classes il laissaient leur binome tout seul rentraient chez eux parce qu'ils habitaient dans le village. Alors la motivation sans l'aide d'un traducteur c'est difficile...

A chaque fin de camp une remise des prix est faite. Le pire moment du camp, Les prix sont distribués aux plus sérieux, à ceux qui ont des bonnes notes. Mais s'il y a une personne de la famille des togolais du camp alors vous pouvez être sûr qu'il aura le plus de prix même étant le plus mauvais élève. Les togolais méprisent les enfants à cette remise des prix alors qu'il faut les comprendre, ils ont devant eu des objets qu'ils n'ont pas chez eux alors ils se battent entre eux pour les avoir. Les togolais et l'animateur en particulier trouvent ça très drôle ils ont l'impression d'être les chefs qu'on suit partout pour avoir un bonbon. Alors leur grand jeu était de lancer des bonbons dans la foule d'enfants pour les voir se battre violemment tout en s'en réjouissant et en s'en amusant. A oui nous venions pour aider les enfants et faire de l'humanitaire si vous l'aviez oublié.

Un jour un enfant a vomi dans la classe, l'animateur ne s'est pas sali les mains à ramasser au contraire il est allé chercher une FILLE pour nettoyer alors que nous français pouvions le faire et pourquoi une collégienne devrait interrompre sa leçon pour un vomi qui n'est pas le sien; "parce que c'est une femme, elle a l'habitude, c'est son travail".

Au premier camp nous avions une "corvée d'eau" à exécuter tous les 3 jours. Parfois nous ne le faisions pas donc l'animateur allait chercher des élèves du collège pour faire la corvée à notre place mais ces élèves rataient des cours donc quelle est l'utilité d'embaucher des élèves qui font notre travail alors que nous venons pour les aider.
A l'issue de cette corvée d'eau l'animateur nous demandais de les payer, c'est normal 2000 par français mais jamais nous n'avons eu le droit de leur donner l'argent car l'animateur venait du village ou nous enseignions et il devait "faire sa réputation et être respecté" donc il leur donnait l'argent pour paraître comme un riche, un chef de village.

A notre départ nous avons laissé à l'animateur des médicaments pour le dispensaire et bien vous pouvez être surs que ces médicaments ont changé de route et se sont plutôt retrouvés en vente sur le marché de Lomé pour gagner de l'argent.

BLANCHES;

Avant de partir nous avons une "charte" à signer. Un bout de papier faisant croire que l'association est sérieuse et établit des règles. Côté togolais ils ont aussi une charte mais l'article 1 c'est dixit une togolaise "je ne viens pas sur le camp pour trouver une française". Vous allez voir comme ce bout de papier leur donne bonne conscience alors que tout est faux et l'article 1 est violé par TOUS LES TOGOLAIS.

A notre arrivée la chasse était lancée les togolais ont commencé dans les premiers jours à prendre les françaises à part et à leur dire "je t'aime viens avec moi, tu es la femme de ma vie...". Assez bizarre d'emblée alors qu'on vient pour de l'humanitaire. Ils ne cessaient pas il continuaient jusqu'au harcèlement.

Les togolais vous sortent un discours "pas de drague sur le camp" surtout le responsable Jeudi. Mais Jeudi après son beau discours a été le premier à s'enfermer dans un dortoir pour y pelotter une blanche. En réalité le responsable était un rabatteur de blanches pour les togolais; le président quand à lui suivait les épisodes de couples et de cul par les appels que lui faisait le responsable mais pour ce qui était du fonctionnement du camp et du dysfonctionnement il ne parlait de rien. Ainsi voici la véritable mission que nous avions; être casées avec des togolais pour leurs rêves de France et d'immigration comme l'ont si justement dit l'animateur et son cousin. Les blanches dans tout cela ce ne sont que des moyens de quitter leur pays il n'y a pas de sentiment la dedans c'est purement calculé.

Voici le témoignage d'une française partie en 2008:

" oui pour nous aussi les dortoirs étaient mixtes, il fallait s'arranger pour laisser les couples seuls dans certains dortoirs, il leur fallait de l'intimité... alors on se regroupait. Un togolais n'arrêtait pas de me faire des avances c'était insupportable, j'en avais marre il disait "détends toi c'est la timidité" mais j'avais déjà quelqu'un en France et je ne venais pas pour ça j'en avais vraiment super marre. Quand il est venu dans mon dortoir il a négocié pour être à côté de moi j'étais déjà endormie car j'étais exténuée il a commencé à me carresser je lui ai dit d'arrêter tout de suite il attendait quelques instants et recommençait pensant que j'allais finir par dire oui. J'en ai parlé aux autres togolais pour lui dire d'arrêter et vous savez ce qu'ils ont fait ils lui ont dit de s'y prendre autrement, de changer sa technique de drague "il y a une certaine technique de drague". Comme ci cela marchait à chaque fois j'aurais aimé croire à une blague mais non, heureusement 3 semaine ce n'est pas long. Franchement tu vois pour moi c'était du harcèlement moral d'abord et après physique j'en avais marre d'entendre françaises filles faciles. Mais".

Sur mes camps certaines françaises refusaient mais les togolais s'accrochaient, tant qu'un autre togolais n'avait pas réussi à prendre la fille blanche ils continuaient sur la même sauf si un autre lui passait devant.
Une fois qu'ils étaient tous "maqués" il y avait moins de problèmes. Sur le premier camp il y avait quelques couples dont le mien j'étais avec l'animateur parce que pour moi la distance n'était pas forcement un problème j'aime l'adage "quand on veut on peut" et même si on ne vient pas pour ça des fois c'est possible ce n'est pas parce que c'est l'Afrique que c'est forcément impossible. Mais cela a vite dégénéré quand j'ai compris ce qu'il voulait. Les togolais n'ont pas du tout été tolérants.

Sur le premier camp il y avait à côté de la maison une pièce avec un lit. Les togolais s'échangeaient la clef le soir pour y sauter leurs blanches à tour de rôle. Malheureusement cela est vite parti en abus sexuel... mais on a du rien dire c'était en dehors du camp et non perdu c'était pendant le chantier donc en rapport avec le camp.

Sur le deuxième camp, les togolais ont été tout de suite lancés aucun togolais ne faisait exception pour se faire une blanche du camp même à l'extérieur. Un week end le groupe est parti dormir à Kpalimé dans un hôtel la répartition des chambres n'a pas été faite tout de suite ce qui était étrange personne n'a pu savoir pourquoi. Arrivés à l'hôtel on a très vite compris pourquoi: les togolais ont tous choisi une blanche pour dormir avec eux. Certaines ont refusé les autres accepté et étant plus de françaises que de togolais s'ils avaient un refus ce n'était pas grave il choisissaient une autre blanche par substitution. Etrange soirée étrange idée que l'hôtel pour faire hôtel de passe.

Moi j'étais avec l'animateur mais dans la soirée il est parti avec des blanches étrangères au groupe a qui il a donné l'adresse de l'hôtel de passe. charmante démonstration de l'honneur et du sérieux de l'association.
Les choses ont vite dégénéré l'animateur considérait que j'étais sa chose, il envoyait des françaises me dire "D t'attend dans le dortoir" sous entendu va te faire baiser. Je n'y allais pas. Le responsable de l'association, son oncle m'a dit au début du camp 2 toi tu dors avec D. Je ne voulais pas j'ai choisi un dortoir avec des membres du groupes la mission avant tout. Je m'en prenait plein la figure je devais me montrer digne de lui n'importe quoi on se serait cru au XVIIIè alors que lui au premier camp avait une double relation avec une togolaise V et qu'en plus lors de ses sorties il ne manquait pas une occasion de rajouter des femmes... polygamie au togo et oui je l'ai même vécue! Un jour j'ai laissé mon groupe de cuisine au déjeuné car j'avais trop de sang et j'étais donc souillée je suis partie me laver et me changer et une togolaise n'a cessé de me le reprocher sous prétexte que j'étais avec l'animateur je n'en faisais pas une et pourtant hormis cette fois j'ai TOUJOURS aidé toujours je préférais même remplacer les gens pour qu'ils se reposent personne ne pourra me reprocher mon implication dans la vie du camp. A la différence de l'animateur j'aidais et je savais ce qui se passait qui était malade qui faisait quoi.


CAMP/ EXCURSSIONS:



Les excursions ne sont pas prévues dans le prix or ce qui n’est pas prévu non plus c’est que nous devons payer pour les togolais. A cela le président a répondu « rien ne vous y oblige » certes mais quand on ne parle pas la langue, et qu’on ne connaît pas le pays on est obligé de payer pour eux car sans cela on ne pourra pas sortir... malin le petit. Les togolais n'ont jamais payé leurs excursions à par l'animateur qui se paye son excursion avec l'argent de la caisse donc l'argent des yovo au final.
Les excursions c'est "le bon vouloir de l'animateur" donc il choisit pour nous.
Un jour on est allé visiter la Maison des esclaves on a été reçu comme des petits colons, petits enfants d'esclavagistes. On a payé une fortune pour être insultés et entendre parler en éwé parce que "c'est à vous de faire des efforts et d'apprendre notre langue, on est plus colonisé maintenant il y en a marre" un bel esprit le petit Joel. Et on a eu le droit à "et après je vous raconterai ce que faisaient les colons blancs aux femmes noires avant d'embarquer sur les bateaux". Encore du bel esprit et de l'intelligence puisqu'ils confondent toujours esclavage et colonisation et pour la traite des noirs ce n'était pas la France qui avait le Togo... De l'argent dépensé pour nous faire insulter de sales racistes, de violeurs de blanches au XIXè siècle. En revanches les togolais ont été ravis de ça aucun n'a trouvé ça déplacé... merci l'animateur pour cette charmante visite.

Dans la rue on voyait vraiment le comportement des togolais vis à vis des blanches dans l'association. Une fois j'ai été violemment attrapée par un taxi moto qui voulait que je vienne avec lui il m'a serré le bras et a touché mes seins l'animateur a ri il ne comprenait pas pourquoi j'étais en colère alors qu'il aurait du dire au type que c'était déplacé. Une autre fois c'était dans un commerce un togolais voulais "me sucer les seins" idem l'animateur n'en avait rien a faire. La troisième fois on était à 3 sur un taxi moto et dans ce cas ca déplait fort aux militaire-policiers alors l'animateur est parti cherché du pain et m'a laissé me faire incendié par le policier qui me poussait me traitait de sale blanche parce que son frére avec été expulsé de France. L'animateur restait planqué dérrière le comptoir du vendeur de pain il a attendu le dernier moment pour revenir heureusement le taxi avec qui j'étais avait déjà fait le travail et calmé le policier. A notre retour au camp l'animateur s'est attribué le succès de cette incident alors qu'il avait une peur bleue et n'arrêtait pas de répêter "c'est ma volontaire mon sommes une mission pour les enfants". Merci la sécurité sur le camp.

TOGOLAISES:

Ce que j’ai subi la-bas et ce que j’ai vu ne respecte et ne défend aucun de ces droits fondamentaux des Hommes. Les togolaisES présentes sur les camps étaient traitées comme des esclaves à devoir faire la cuisine pour tous car nous français ne savions pas utiliser leurs ustensiles. Le responsable n'en fichait pas une il était toujours dans son siège à dévisager les gens et quand il se levait c'était pour dire "J à la cuisine, dépêche toi". Un jour, j’ai demandé à une togolaise d’aller se reposer pour ne pas qu’elle fasse la cuisine elle a eu des problèmes quand les togolais l’ont vu absente à la cuisine. J’ai du avouer que c’était moi qui lui avait dit de partir que c'était pour qu'elle se repose car elle faisait toutes les tâches. Ces togolaises sont des femmes merveilleuses qui étaient devant nos yeux déshumanisées, ridiculisées, rabaissées. J’ai un autre jour répondu à un togolais qui m’a menacée en ajoutant « aucune femme ne m’a jamais parlé comme ça », le dilemme concernait un verre de coca…
Et dans sa présentation l'association se dit pour l'émancipation des femmes, l'autonomisation je ne sais plus quelle bêtise alors qu'ils ne sont toujours pas sorti dans cette association du schéma femme à la cuisine et à la vaisselle: les togolais n'aidaient pas souvent surtout au second camp il n'aidaient jamais pour certains alors qu'ils étaient beaucoup plus occidentalisés. Ils n'avaient pas trop de problèmes d'argent, étaient au courant des derniers disques des célèbres rappeurs, tournaient des clips, regardaient des séries télé américaines. Mais non côté égalité des sexes on était loin.

ARGENT:

Les blancs nous avons un statut particulier en Afrique qui répond à l’adage modifié en français « le blanc c’est de l’argent ». Sans cesse on nous demandait de l’argent ou les togolais nous demandaient nos affaires. Au retour du camp, on m’a pris mon matelas pneumatique et un sac destiné à un enfant sans mon consentement: l'animateur considérait que comme des blanches lui avaient donné des affaires il pouvait prendre les miennes car je lui aurais donné de toutes façons. et bien non j'en avais besoin et le sac était pour un enfant je l'avais laissé à Kpadapé pour le chef du CDV l'animateur l'a volé avec d'autres affaires pour les enfants.

On vient avec des affaires pour les enfants, on laisse plein de choses et elles sont volées par les organisateurs de l'association c'est n'importe quoi. Cette association est un mensonge et les enfants sont un prétexte. En réalité les togolais sont là pour se faire du bénéf, draguer des blanches pour tester notre naiveté et obtenir un mariage blanc après car ils n'ont eu de cesse de répété "on va se tirer de se pays on va aller en France il y a en marre de ce pays". OK et nous dedans on est les passeurs, et les banques en plus puisqu'on gobe tout ce qu'ils nous disent on est manipulé ils font semblant de pleurer grossissent leur situation pour attiser notre pitié et récupérer de l'argent.
2 exemples:
- un togolais pleurnichait se sentait très mal parce qu'il n'avait plus un sou pour son essence. Alors avec une française on lui a passé 2000 chacune pour un plein. Il a interdit de le répéter mais a dit que Dieu nous le rendrait. Et le soir avec la langue bien pendue on en a parlé aux autres français et là chacun s'est aperçu qu'il avait reçu de chaque français à une exception 2000 sachant qu'on est 10 français... bonne affaire.

- l'animateur pleurait tout le temps pour ses études "je vais mourir je ne peux pas m'inscrire le papa ne veut pas m'aider je n'ai aucun ami. Le camp m'a ruiné toutes mes économies de nombreuses années y sont passé" super triste alors comme des idiotes deux françaises ont payé ses frais d'inscription, en double car elles ne savaient pas que l'autre avait payé et ce qui est amusant c'est qu'au Togo les frais coûtent le même prix qu'en France.... et bien non c'est une façon d'empocher plus. L'animateur n'a rien dépensé de sa poche, il avait l'argent de la caisse qui réunissait les 220 chacun des yovo mais c'est une sorte de cinéma de manipulation qui marche très bien sur les camps.

On met tout sur le dos de la misère mais les togolais des camps étaient loin loin loin de la misère. La misère on a connait elle commence par la faim, pas de nourriture, pas d'hygiène, pas d'eau la misère c'est celle d'Haiti c'est celle des pays ravagés par la guerre. Ce n'est pas celle des togolais du camp.

A côté de cela certains n'ont pas envie de pleurnicher devant les français.
Ils préférent voler. Nous laissons nos affaires dans les dortoirs pour se laver, pour aller pisser. Et le lendemain on s'aperçoit qu'il manque de l'argent. A la banque on nous a donné beaucoup de gros billets alors le but était de se débarrasser des gros billets pour avoir des pièces et des billets de 1000/2000. Les togolais pensent (si je lui vole un billet de 10000 elle le saura donc je vais lui voler un billet de 2000 elle en a plein). Malheureusement on fait aussi les comptes, et on est pas cons.
Le président de l'association a déclaré s'il y a des vols c'est forcément les enfants. Or on fermait a chaque départ la maison, aucun enfant n'est jamais rentré à l'intérieur jamais jamais jamais. On savait tous entre français que c'était les togolais qui nous volaient, des petites sommes certes mais cela reste du vol QUAND MEME.
. Car comme j’étais blanche je n’en avais pas besoin ?? Les vols étaient courants, sachez que le vol est puni en Afrique sauf si l’on vole un blanc on dirait.

Enfin je pourrais conclure en disant que le responsable a dressé un portrait des françaises plus que rabaissant (et oui JEUDI si tu lis ce message rappelle toi de cette soirée où on cuisinait à Kpadapé avec 4 témoins tu nous regardais cuisiner bien sur tu ne voulais pas te salir... )Pour lui nous ne sommes que des putes que les noirs peuvent facilement se faire et il déteste notre pays l’ayant affirmé un soir "je n'aime pas la France". J’ai été considéré comme un morceau de viande qui avait beaucoup d’argent parce que j’étais partie avec air France... On m’a même demandé en mariage, (la famille de l'animateur du genre si tu reviens vite on peut s'arranger pour les papier plus vite pour que D l'animateur vienne plus vite avec toi en France... ca veut dire quoi ça???) mais comme j’ai refusé j’ai été traînée dans la boue par les responsables de l’association étant parents du togolais. Et oui dans l'association ils ont presque tous un lien de parenté mais chut il ne faut pas le dire.
C'est du népotisme et rien de plus, c'est un honneur de travailler dans cette association pour un togolais car c'est un peu le sauf conduit pour la France. Ils s'imaginent qu'on est tous prêts à les épouser ou à être baisées comme des vulgaires morceaux de viande. Ce que j'ai vécu c'est les prémices du mariage gris, le fameux et pour les autres c'est du mariage blanc.

Filles faciles, filles faciles c'est ce que nous avons le plus entendu mais un couple c'est à deux alors si les françaises acceptent les togolais aussi et comme ils ont tous sauté sur les blanches dès notre arrivée il faut renverser cette phrase car au final ce sont eux les hommes faciles.

A mon retour je n’ai eu aucune nouvelle du responsable. Il n’a jamais cherché à savoir si j’étais bien rentrée et si j’allais bien pareil pour les autres français. C’est moi qui l’ai appelé bah oui c'est vrai qu'on est tous illimité pour le Togo, mais je m'inquiétais. De même pour le président en France j’ai attendu qu’il appelle pour lui parler des problèmes et j’ai du l’appeler. Il m’a rappelé pour m’insulter et me dire que mes problèmes de santé sur le camp il n’en avait « rien a foutre ». Ils trouveront toujours des blanches pour partir alors mes problèmes n’ont aucune importance. Il n'a rien voulu écouter il a préféré défendre le mauvais côté ce qui justifie mes messages sur les forums. Le président ne m'a rappelée que parce que j'avais dit que Jeudi était un minable.

Et oui Jeudi tu vaut bien ce qualificatif pour avoir porté ces préjugés sur les blanches alors que
1) tu étais le PREMIER à tirer ton coup dans le dortoir Banane sans jeu de mot.
2) tu m'as laissée creuver alors que je t'ai demandé de l'aide avec ma maladie et tu n'as jamais pris de mes nouvelles pour mon état de santé
3) tu as cautionné les abus sexuels
4) tu as cautionné les attitudes de ton neveu l'animateur lorsqu'il volait, il mentait, il ne faisait pas son travail sur le camp
5) tu as cautionné toutes les malversations sur le camp
6) tu n'as jamais fait aucun effort pour améliorer les conditions hygiènes de tes volontaires. J'ai essuyé ta pisse et celle des togolais presque chaque jour sur le premier camp était "responsable hygiène" et tu n'as jamais fait d'effort quand nous te demandions des choses.
7) tu te foutais de tout et tu n'as pas tenu compte de mes commentaires au bilan de fin de stage
Cool tu as fuis les derniers jours pour ne pas avoir à payer la nourriture et l'eau et le papier toilette des derniers jours de CAMP.
9) tu n'as jamais répondu à mon mail qui avait énoncé les problèmes du camp

SITE.

si le site de l'association qui ne laisse rien transparaître de mauvais: vous trouverez des témoignages biens cernés de françaises fiancées à des togolais ou en union libre pour le moment ou concubinage à distance mais vous ne trouverez en aucun cas le mien ni celui des personnes rapatriées ou consternées de mes camps et anciens camps. J’ai économisé pendant deux longues années pour pouvoir faire de l’humanitaire et voilà ma récompense. J’ai été respectueuse, mais je ne l’ai pas été en retour ; j’ai toujours aidé sur les camps et voilà ma récompense. Qu’elle soit d’une quelconque couleur et de n’importe quel sexe et qu’importe son passé personne ne mérite de souffrir sans soins comme je l’ai été, personne ne mérite d’être traité de femme facile pour sa seule couleur de peau.

Maintenant je conserve beaucoup de problèmes de santé qui m'ont empêcher de vivre ma vie comme elle l'était avant. Ma vie ne sera jamais plus comme avant même avec l'aide des médecins. Car même en France pour répondre à une togolaise on ne soigne pas tout ce n'est pas le paradis et ils l'oublient souvent.

A mon retour j'ai consulté 5 spécialistes: dont un gynécologue qui m'a demandé si j'avais été victime d'un viol au Togo. J'étais en couple donc c'est difficile de dire viol et les preuve à part son compte rendu et les bouts prélevés ne permettent rien. On nous a dit "c'est la culture" tout l'été et c'est aussi ce que je me disais, l'abus sexuel c'est leur culture c'est leur façon d'être avec les femmes mais non en fait il n'est pas question de culture dans tout ce que nous avons subi. violence=mal un point c'est tout.

Cette association doit être boycottée car elle profite des blanches et de leur argent et n'aide pas les enfants et cela vaut pour toutes ses actions. Elle aide au début pour paraître fiable comme au début une française a vu un médecin mais comme ca avait été cher pour le responsable de la ramener à lomé soit disant alors moi à Kpadapé il ne voulait pas perdre d'argent à m'y emmener.

Alors association humanitaire? non illicite oui, frauduleuse oui, arnaqueuse oui, voleuse oui...

Fuyez là.


Mais attention certains camps se sont bien passé notamment ceux où il y avait plus de togolaises! on se demande pourquoi et parce que les togolais ne cherchaient pas plus que ça les blanches. Certains animateurs ont très bien rempli leur rôle il n'y a pas eu de débordement mais il y a toujours sur chaque camp des problèmes seulement ceux qui en parlent sont rares même après ce qu'ils ont vécu. Je ne répondrais probablement pas aux réponses de ce mail s'ils viennent de personnes extérieures qui n'ont pas été sur ces camp, je veux dire par la le président qui était en France et n'a pas idée des choses qui se sont passées sur le camp. Il s'est juste contenté de demander les mails de règlement de compte avec l'animateur qui s'est bien sur fait un plaisir de tronquer les mails et d'envoyer que ceux en sa faveur. Au passage la lecture de mails sans le consentement de celui qui les a écrit est une violation de la vie privée.

Voilà ce qui m'a semblé être le plus important mais mon journal de bord est tellement long que je ne pourrais jamais tout y mettre.
si vous souhaitez d'autres informations n'hésitez pas à me contacter.
Revenir en haut
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 10/02/2011 19:16:53    Sujet du message: LISTE D'ASSOCIATION HUMANITAIRE A EVITER AU TOGO? Répondre en citant



Bonjour,

Pour un bon dialogue, il serait souhaitable que l'association Afrique Positive nous donne sa version aussi dans ce litige, ainsi que d'autres volontaires content ou pas de leur stage !

cordialement
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tildou
NOUVEAU
NOUVEAU

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2011
Messages: 5
Pays: france
genre: féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 10/02/2011 21:37:21    Sujet du message: LISTE D'ASSOCIATION HUMANITAIRE A EVITER AU TOGO? Répondre en citant

Bonjour,

Je tiens à réagir au message de Chiam44 qui m'a profondément bléssé. Ce que tu as ecrit est totalemnt INJUSTE. Je pense a kouma bala et kouma apéyémé, 2 villages que j'aime infiniement ou afrique positive intervient, je pense aux enfants, aux villageois qui attendent avec impatience l'arrivée des bénévoles francais et togolais chaque été. Comment peux tu leur faire ça Esther? Les camps chantiers apportent au village un second souffle, parcequ'on prend le relais sur l'education, parcequ'on organise des animations avec les enfants, parcequ'a 20 bénévoles, on fait marché l'economie d'un village isolé... Tu as pensé à eux avant de déballer ce flot de mensonge? Tu penses vraiment qu'il mérite de payer les fruit d'une histoire d'amour mal fini? Ta vengeance vaut elle plus que ces enfants?

Ton égoisme me révolte, je t'avais longuement répondu dans un premier message dont l'envoi a échoué, je vais faire plus court et j'argumenterai dans un second message!

Je suis partie en 2008 avec Afrique positive : 10 francais 10 togolais aproximativement. J'avais tout juste 19 ans et ce voyage est la plus belle chose qui me soit arrivé : Non je ne me suis pas marié! Et je ne suis meme pas en liaison libre! Encore pire : j'ai récidivé en 2010 -> même asso, meme village mais avec de nouveau bénévole, et nous sommes 4 a être repartis! La deuxieme fut aussi riche que la première : de rencontre, de partage , de découverte et d'amitié! J'y ai même rencontré Esther (Chiam 44) à 2 reprises pendant 2 ou 3 jours a lome. C'est marrant tu m'avais l'air plutot bien et heureuse d'être là, je me souviens qu'on ait pas mal discuté...

J'ai vraiment était ravi de mon camp comme bien d'autre et je répondrai par la suite point par point à chaque accusation mensongère de chiam44

Je ne vous cache pas que j'ai peur de l'influence que peut avoir un message comme le sien sur des gens qui hésiteraient à partir; ca serait vraiment dommage de passer à coté d'une si belle asso , d'un si beau pays à cause de ces mensonges. N'hesitez pas a me contacter.

Cordialement

Mathilde
_________________
"viens voir, viens voir toi qui parle sans savoir, mon afrique n'est pas ce qu'on te fait croire.." tiken jah
Revenir en haut
Afriquep
NOUVEAU
NOUVEAU

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2008
Messages: 2
Pays: France
genre: masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 10/02/2011 22:01:40    Sujet du message: la version des faits par Afrique Positve en réponse à Chiam4 Répondre en citant

Avant toute explication, l'association Afrique Positive précise qu'elle porte plainte contre l'auteur du message pour propos diffamatoire.

Voici maintenant notre version des faits :

Afrique Positive est une association qui cherche à soutenir l'éducation des enfants villageois du Togo et à promouvoir l'échange culturel entre les peuples. Nous travaillons depuis plus de cinq ans dans différents villages et avons reçu jusqu'aujourd'hui plus de 100 volontaires Européens que ce soit en camp chantier ou mission à long terme.

La volontaire qui a posté ce message est partie l'été 2010 sur 2 camps-chantier (déjà si le premier camp avait été si horrible, elle n'était pas dans l'obligation de faire le second, bref). Au démarrage du premier camp, elle et un volontaire Togolais (l'animateur du camp) ce sont très vite rapprochés. Apparemment tout se passait plutôt bien aussi bien sur le camp, que dans les cours ou l'animation sauf que l'animateur du camp ne pouvait pas consacrer tout son temps libre avec la volontaire puisqu'il était animateur et donc chargé de s'assurer que les tâches ménagères étaient faites, que les repas soient préparés, que le programme soit suivi et qu'il prenne le temps de discuter avec tout le monde pour entretenir une bonne ambiance entre les volontaires.

La volontaire envisageait même de revenir l'année suivante et eux ensemble envisageaient (selon les retours que nous avons eu après le camp) de poursuivre leur relation (ce qui ne concerne en rien l'association rappelons-le).

De retour en France, la volontaire a découvert que son ami Togolais avait déjà eu par le passé une relation avec une Française. Lui ne lui avait pas dit. Elle s'est mise dans une colère noire. Elle a rompue sa relation, lui a envoyé des messages d'insultes à lui, sa famille et d'autres volontaires de l'association.

Sa relation personnelle n'ayant rien à voir avec nos activités, nous sommes restés à l'écart de cette histoire jusqu'au moment où elle a commencé à insulter Afrique Positive. Nous sommes rentré en contact pour essayer de nous expliquer. Notre objectif étant de lui faire comprendre que les problèmes qu'elle pouvait rencontrer dans cette relation n'était pas à mêler avec le travail d'Afrique Positive.
(cette conversation téléphonique date du mois d'octobre, jusqu'aujourd'hui nous n'avions plus de nouvelles).

Afrique Positive s'efforce chaque année d'améliorer ces actions. Alors à la fin de toute mission nous organisons une réunion entre Européens et Togolais pour que chacun fasse part de ses remarques, de ses mécontentements et de ses bonnes surprises.
A cette occasion, nous n'avions eu aucune remarque du type qui a été envoyé dans le message que vous avez pu lire au-dessus.
Par ailleurs, nous sommes conscients que les volontaires Européens n'osent pas faire part de toutes leurs remarques devant les volontaires Togolais. C'est pourquoi nous envoyons une enquête de satisfaction papier où après des questions précises, chacun peut mettre son commentaire libre. La volontaire nous avait fait part en effet de quelques remarques concernant l'animation avec les enfants à améliorer ou sur le faible niveau scolaire des enfants (nous avons toujours cette enquête en notre possession que nous pouvons transmettre pour vérification à qui le voudra) et là encore aucune remarque ne faisant état des grands problèmes cités dans son message.


Depuis 2009, Afrique Positive s'efforce de sensibiliser les volontaires pour éviter au maximum les relations personnelles sur le camp. Il nous est difficile de les interdire étant donné que l'ensemble des membres son majeur (d'ailleurs la volontaire dit avoir son BAFA, même en Europe sur chaque camp des relations se nouent, c'est humain... même si ce n'est pas notre volonté on ne peut l'empêcher).
Nous sommes confrontés à un problème de taille qui est qu'en France plus de 70% des volontaires sont des femmes et qu'au Togo il est très difficile de trouver des volontaires féminines. Mêmes majeures, les parents sont très réticents à les laisser partir en camp.

Afrique Positive est une association de volontaires bénévoles. En France, notre rôle est d'accompagner les volontaires dans la préparation du voyage (visa, passeport...) et de travailler avec l'association locale au Togo pour mettre en place les projets.
Au Togo, notre rôle est d'assurer la sécurité des volontaires, de leur apporter le meilleur accueil, d'organiser et de suivre les projets.

Nous avons reçu plus de 100 volontaires bénévoles Européens et Américains en cinq années dont aucun n'a jamais porté de tels accusations contre notre association. La plupart nous encourage à continuer nos actions et garde un souvenir satisfaisant de leur séjour.

Ces propos sont totalement diffamatoires. Nous sommes en mesure de fournir les contacts d'anciens volontaires qui pourront témoigner de notre bonne volonté pour faire au mieux pour venir en aide aux enfants du Togo et pour favoriser l'échange culturel.

Et pour être tout à fait honnête, ça nous fait vraiment mal au coeur de devoir répondre à un tel message alors que nous mettons toute notre bonne volonté en travaillant bénévolement, le soir et le week-end après avoir effectué nos semaines de travail, pour se faire piétiner par une volontaire déçue d'une histoire amoureuse qui ne s'est pas terminée comme elle le souhaitait.

Merci pour le soutien que pourront nous apporter nos anciens volontaires,

Afrique Positive
_________________
POur le volontariat international
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
chiam44
NOUVEAU
NOUVEAU

Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2011
Messages: 4
Pays: france
genre: féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 10/02/2011 22:50:19    Sujet du message: LISTE D'ASSOCIATION HUMANITAIRE A EVITER AU TOGO? Répondre en citant

bonsoir,

Pour répondre à Mathilde ce que j'écris n'a rien à voir avec son camp chantier d'ailleurs j'ai précisé que ce qu'il s'était passé sur le camp ne se reproduisait pas forcément sur les autres camps donc le votre qui s'était très bien passé vu les témoignages des volontaires et la fin de camp à Lomé. Mais mon post rejoint étrangement celui des autres associations un peu ambigues qui exercent au Togo.

J'ai parlé de mes camps uniquement. Pour le premier il s'est mieux passé que le premier et d'ailleurs lorsque j'ai rencontré Mathilde à Lomé tout allait bien à part des choses peu significatives comme les vols et autres futilités sur les chantiers. C'est le second camp que je pointe du doigt avec l'attitude désinvolte des personnes présentes.
D'ailleurs je ne pense pas que Mathilde tu puisses répondre à cela puisque tu n'étais pas sur ces camps en revanche les volontaires pourront témoigner du reste, maladie, problèmes que j'ai cité. Après il est très facile de nier et de ne pas s'impliquer mais tout le monde dira qu'il y avait des problèmes avec l'animateur en particulier.
D'ailleurs pourquoi l'association ne répond elle pas quand il s'agit de prôner le rôle du volontaire qui passe ses après midi à Kpalimé à tchatter au lieu d'apporter son "travail" à l'association?

Faire appel à d'autre volontaires pour soutenir l'association pas de problèmes je mets seulement en garde les personnes qui peuvent se retrouver dans la même situation que moi. Il me semble que l'association oublie ses prérogatives vis à vis des volontaires. Il n'y a pas non plus de communication correcte entre le "bureau" en France et les camps sur place puisqu'aucun des problèmes n'est remonté alors que j'avais demandé qu'on contacte Jeudi pour lui dire que j'étais malade.

Pour répondre à la personne de l'association le premier camp n'a pas été horrible et les problèmes n'étaient pas en rapport avec l'organisation je suis donc restée j'ai bien précisé (pour la nourriture puisque j'ai fait la comparaison des petits déjeuners...). Je n'ai jamais reproché un manque de temps de l'animateur avec moi. J'envisageais de revenir certes à une époque lointaine lorsque j'étais encore en Afrique et avant les problèmes que l'association a engendré. Pour le "de retour en France la volontaire a découvert..." c'est faux déjà sur le 2ème camp les problèmes ont commencé et à notre retour à Lomé j'ai demandé au volontaire de ne plus s'approcher de moi compte tenu de son attitude et de son mépris de la maladie d'une des volontaires.

J'ai parlé de double relation pour le volontaire sur le premier camp qui m'a été révélé par un togolais et j'ai aussi parlé de l'attitude qu'il avait vis à vis du groupe de négliger ainsi son rôle. D'ailleurs sur le premier camp nous avons rempli des cahiers d'adieu des volontaires avec des remerciements et des encouragements. J'ai remercié l'animateur de son dévouement sur le premier camp ce qui n'a pas du tout été le cas sur le 2ème camp alors que son rôle devait demeurer inchangé!!! J'ai à ce propos bien spécifié dans la réunion que le rôle de l'animateur était dangeureux et j'ai eu comme réponse "on lavera notre linge sale en famille".

Vous êtes en effet rentré en contact avec moi APRES que je vous ai exposé une partie des problèmes. La conversation téléphonique date du 14 octobre en effet à 21h ou le président n'a pas écouté ce que j'avais à lui signifier: ainsi dans ces forums je peux m'exprimer sans que l'on me coupe la parole, sans que l'on détourne tout ce que je dis et je fais par là l'usage d'un droit fondamental qui est celui de la liberté d'expression.

Pour répondre à nouveau à Mathilde ces enfants ont en effet la chance d'avoir un soutien scolaire l'été alors peux tu m'expliquer pourquoi à Kpadapé il n'y a plus de soutien scolaire pour cet été mais un reboisement à la place. C'est navrant de voir que la continuité apportée par les français et les togolais dans le soutien scolaire est rompue dans ce village qui en bénéficiait. C'est anéantir ce que nous avons fait pour ces enfants.

Pour ce qui est de l'enquête de satisfaction vous verrez dedans qu'il n'y avait pas la place de tout mettre et que j'ai voulu régler ces affaires avec les personnes concernées donc l'animateur et le responsable. Etant donné l'aboutissement plus que désastreux de ces démarches puisqu'ils niaient tout en bloc et modifiaient et apportait pour l'animateur d'autres versions des faits réels alors ce dialogue n'avait aucune utilité.
A ce propos vous pourrez demander aux français et togolais restés sur le camp quand je me suis rendue à l'ambassade puisque 3 volontaires m'ont emmené en taxi devant contrairement à ce qui avait été annoncé par l'animateur.

Il semblerait aussi que vous mentiez facilement aux gens puisque le responsable Jeudi m'avait annoncé que l'animateur ne faisait plus partie de l'association ce qui en fait est totalement faux l'animateur fait toujours partie de l'association. C'était un peu "on va lui donner ce qu'elle veut pour qu'elle nous lâche".

Je n'empêche pas les relations sur le camp seulement venir pour l'argent et le bénéfice de ces relations avant de venir pour les enfants semblent ne pas coller avec les buts de votre association.

Je ne suis pas déçue d'une histoire amoureuse comme vous le prétendez mais outrée par les comportements du camp et des responsables de l'association qui ne vérifient pas les faits et ne prennent pas soin des volontaires alors que nous venons pour les aider.

vous parlez de preuve et de lettre et bien j'ai la panoplie complète des lettres et des mails de l'animateur qui déclare être responsable de ce qui est arrivé (santé...) et qu'il me prie de lui pardonner. L'avez vous eu cette lettre ou il avoue les méfaits de son oeuvre? la négligence de la santé de ses volontaires.

Il semble que l'association ait des problèmes de coordination et qu'elle devrait bien faire coincider ses témoignages avant de faire une quelconque procédure qui faute de preuves tangibles ne la mènerait pas très loin. Ensuite les faits s'étend déroulés au Togo en plus et vu que nous sommes en France cela est encore plus dur à prouver.

Vous devriez revoir votre organisation et l'envoi des volontaires vérifier un peu plus que par une simple néo lettre de motivation les motivations réelles des volontaires. Car quand on voit l'empressement des volontaires à trouver une blanche pour financer sa vie et le reste alors cela est limite et les conséquence retentissent sur le projet qui ou l'oublie sur le camp l'éducation pour les enfants. Sur le premier camp nous avons plus fait d'éducation que sur le deuxième...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 27/05/2017 04:35:18    Sujet du message: LISTE D'ASSOCIATION HUMANITAIRE A EVITER AU TOGO?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU TOGO -> ASSOCIATION INSCRITE AU ROA VIABLE -> ASSOCIATION NON INSCRIPTE AU R.O.A Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.