REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
La déclaration du 5e Forum mondial de l’eau critiquée

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> PROJET FINANCEMENT ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE -> LA TERRE EN DANGER
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 25/03/2009 09:00:27    Sujet du message: La déclaration du 5e Forum mondial de l’eau critiquée Répondre en citant

La déclaration du 5e Forum mondial de l’eau critiquée
Accès à l’eau : besoin ou droit ? Cela ne coule pas de source
23-03-2009

Par Samir Azzoug

Le 22 mars est la Journée mondiale de l’eau instituée par l’Organisation des Nations unies après le sommet de Rio en 1992. A cette occasion, le 5e Forum mondial de l’eau organisé durant une semaine à Istanbul s’est clôturé avec la signature d’une déclaration soutenant la nécessité d’améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement à travers le monde. 25 000 personnes, dont des membres d’ONG et des représentants de 180 pays, ont assisté à cette rencontre. Entamée vendredi dernier à Istanbul, une réunion interministérielle s’est penchée sur l’élaboration de la déclaration finale du forum. «[C’est] un document important qui servira de repère au niveau gouvernemental», soulignait Veysel Eroglu, le ministre turc de l’Environnement, rapporte l’APS. Ce texte trace un certain nombre d’engagements : la nécessité de faire des économies d’eau, en particulier dans le domaine agricole qui représente 70% de la consommation mondiale, lutter contre la pollution des cours d’eau et des nappes phréatiques, la nécessité de collecter et de traiter les eaux usées, l’indispensable accès aux toilettes, favoriser l’accès à l’assainissement dont 2,5 milliards de personnes sont encore privées…
Des recommandations jugées insuffisantes par de nombreux participants. D’abord, sur la forme. Dès vendredi, le fonctionnement même du Forum a été critiqué par plusieurs mouvements associatifs. Il ont demandé, pour avoir plus de répercussion, qu’il soit placé sous l’égide des Nations unies. Ce à quoi, Loïc Fauchon, président du Conseil mondial de l’eau et co-organisateur du forum répond : «S’il est organisé par les Nations unies, il perdra son caractère ouvert à tous.» Sur le fond, la déclaration elle-même a été jugée insuffisante. Le suspense aura duré jusqu’au dernier jour. Plusieurs organisations et pays, dont l’Espagne et la France, d’autres d’Amérique latine et d’Afrique ont tenté de faire modifier le texte de la déclaration finale. Ils voulaient substituer la notion de «droit» à celle de «besoin» dans la phrase qualifiant l’eau de «besoin humain fondamental». «Nous sommes attristés. On nous a refusé la possibilité de faire des changements dans le document», a déclaré un délégué éthiopien, repris par l’AFP. L’autre déception affichée a trait à l’absence dans le document de référence à la convention des Nations unies sur les cours d’eau transfrontaliers adoptée en 1997 et qui n’est toujours pas entrée en vigueur. Notons qu’il y a plus de 260 bassins fluviaux transfrontaliers répartis sur 145 pays. S’agissant de la participation algérienne, le ministre délégué aux collectivités locales, et ministre des Ressources en eau par intérim,
M. Daho Ould Kablia, a présenté les résultats des programmes engagés en matière de gestion de cette ressource naturelle, rappelant que le 7e objectif du millénaire fixé par les Nations unies en 2000 (dont la 10e cible est de réduire de moitié, à l’horizon 2015, avec pour année de référence 1990, la proportion de la population n’ayant pas accès de manière durable à un approvisionnement en eau et à un système d’assainissement de base) a été atteint en Algérie. Il a également révélé qu’un nouveau programme quinquennal 2010-2014 de 19 milliards de dollars d’investissement consolidera les résultats de celui de 2000-2008 de 20 milliards de dollars qui a servi à répondre au mieux aux besoins en eau domestique, industrielle et agricole tout en optimisant les services d’assainissement.
Notons que la demande en eau devrait augmenter de 64 milliards de m3/an pour répondre à l’accroissement mondiale de la population qui passera, selon les prévisions, de 6,5 milliards de personnes actuellement à 9 milliards à l’horizon 2050.

S. A
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 25/03/2009 09:00:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> PROJET FINANCEMENT ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE -> LA TERRE EN DANGER Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.