REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
Histoires de visas, de passeports et d'Air arnaque

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> PROJET FINANCEMENT ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE -> ARNAQUES ET SECTES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 30/08/2010 10:53:24    Sujet du message: Histoires de visas, de passeports et d'Air arnaque Répondre en citant

Histoires de visas, de passeports et d'Air arnaque
Jeudi, 26 Août 2010 19:59 Langangui

Pierre et sa fille Marina se faisaient une joie d’offrir le voyage de la France à leur vieux père et grand-père. Ce serait pour ce dernier, 75 ans mais toujours bon pied bon œil, l’occasion de serrer enfin dans ses bras tous ses petits-enfants. Naturalisé français de longue date, Pierre n’a jamais pu faire découvrir le Congo à toute sa famille car comme il le dit, le voyage et le séjour dans son pays d’origine ont un coût. De ses quatre enfants, tous nés dans sa patrie d’adoption deux ont déjà fait le voyage du Congo quand ils étaient plus jeunes.
Maintenant que sa grande fille se marie, il s’agit d’une belle opportunité surtout pour les futurs mariés d’inviter ce papy avec lequel ils parlent parfois au téléphone. Une occasion aussi pour ce dernier de faire la connaissance de ses autres petits enfants car il a deux autres fils et une fille en France qui ont de la progéniture.
Le projet de voyage formé, il a fallu faire établir un passeport pour papy. C’est que « le vieux » n’a jamais quitté le pays. Le plus loin qu’il soit jamais allé, en camion, c’est dans son village, à 200 Km de la capitale. Un appel téléphonique au pays et on charge un des frères resté là-bas de s’en occuper. L’établissement du passeport coûte 30 000 F (45,6 euros).
airfranceMalheureusement il n y a plus de « carton » au service de l’immigration. Premier blocage. Un autre appel de Brazzaville. Quelqu’un connaît un officier qui connaît un « petit » bien introduit dans le milieu qui peut quand même « sortir » un passeport. Mais il faut lui « graisser la patte ». Aussitôt dit aussitôt fait. Un envoi d’argent par money gram plus tard le passeport est enfin disponible.

Il faut à présent solliciter un visa à l’ambassade de France. Pierre et sa fille attendaient qu’on leur fournisse la liste des documents nécessaires quand ils se rendent compte que ce document est disponible sur le site Internet de l’ambassade de France au Congo. Tant mieux, cela fait gagner du temps. Pour ce qui concerne Marina, personne invitante, il lui faut fournir une attestation d’accueil et remplir un formulaire à renvoyer au Congo. Il faut notamment y joindre des bulletins de salaire. Des pièces aussi confidentielles comment les envoyer là-bas ? Il suffit de les confier à quelqu’un qui voyage, lui suggère-t-on. Confier à un inconnu des bulletins de salaire au risque de les voir utilisés à d’autres fins par des mains indélicates ? Pas question. Pierre a beau convaincre sa fille avec sa « mentalité de Blanche », celle-ci fait le choix d’une expédition par Chronopost. Coût : 56 euros.
La lettre comprenant les documents arrive en effet 4 jours après à Brazzaville. Il n’y a plus qu’à déposer la demande de visa Schengen au consulat de France et attendre. Mais le surlendemain, un coup de fil matinal retentit avec un indicatif 00242 affiché sur le téléphone. C’est une fois de plus Brazza.

- Qu’y a-t-il encore ? demande avec appréhension Pierre.

- Il faut joindre un billet d’avion au dossier de visa, annonce le frère.

- Comment ça ? Et si le visa est refusé, qu’est-ce que je fais du billet ?

- Eh bien ! le billet est remboursé mais Air France vous prend 100 000 FCFA (152 euros) sur l’opération. Idem pour le visa qui coûte 40 000 FCFA (60 euros) et qui n’est pas remboursé non plus en cas de refus.

- Mais, c’est de l’arnaque ! s’étrangle Pierre. Pourquoi ne pas se contenter d’une réservation ? Quel rapport ?

- C’est comme ça ici, répond le frère, imperturbable.

Scandalisé, Pierre en parle autour de lui , y compris à un ami ivoirien. En Côte d’Ivoire, apprend-il, les agences de voyage ont trouvé une solution : elles proposent des « attestations de billet » à 10 000 FCFA que le consulat accepte…

- C’est déjà un peu plus raisonnable ! constate Pierre. Mais pas au Congo où il faut d’abord acheter un billet sans être sûr qu’on obtiendra un visa, se désole-t-il, amer.

- Et combien coûte le billet ? interroge-t-il son frère le jour suivant.

- Presque 800 0000 FCFA (1 200 euros) par Air France.

- Ce n’est pas donné en plus ! se lamente-t-il. Pas étonnant que les destinations africaines, celles des pays les plus pauvres de la planète soient paradoxalement les plus rentables pour cette compagnie, rumine-t-il.

- Bon, on n’a pas le choix, Ethiopian Airlines et Royal Air Maroc sont moins chers mais ne proposent pas de vol direct et pour papa qui est censé voyager seul, on ne peut faire autrement.

Va pour l’achat d’un billet à 1 200 euros. Le dossier est maintenant complet, il ne reste plus qu’à attendre.

Quelques jours après la réponse tombe : refus de visa.

Marina, confortée dans son idée que le pays de son père est un pays de " charlots " , se mariera sans la présence de son grand-père.

Dans l’histoire Pierre et sa fille auront perdu en plus de leur énergie, les 100 000 F (152 euros) nécessaires pour se faire rembourser le billet (1), les 30 000 F du passeport, les 40 000 F du visa, le timbre fiscal de l’attestation d’accueil (29 5000 FCFA ou 45 euros), le bakchich, soit un total de près de 200 000 FCFA (plus de 300 euros ou plus de 386 dollars) claqués au vent. Pour rien.
Au fait, c’est pour quand Air Cemac, depuis plus de dix ans qu’on en parle ? Et que font les autorités face à ce qui s’apparente à une arnaque ? Un prix de billet d’avion prohibitif sur ce qui est une des dessertes les plus chères au monde, des conditions de délivrance de visa humiliantes… Dans un accès de colère Pierre l’a décidé : il offrira un billet d’avion à son papa pour une semaine à Dubaï où il fait quelques affaires. Ils se retrouveront en famille là-bas. Tant pis, ce sera par Ethiopian Airlines.

Langangui http://www.mwinda.org/index.php

(1) Bien que sur le site internet de l'ambassade il soit indiqué que " Le billet d’avion est exigé pour les visas de transit aéroportuaire au retrait du visa. Dans tous les autres cas, le billet d’avion n’est pas exigé lors de la demande de visa. En revanche, vous devez présenter une réservation de vol détaillée (dates, heures, numéros de vols) ".
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 30/08/2010 10:53:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> PROJET FINANCEMENT ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE -> ARNAQUES ET SECTES Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.