REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
le CICR continue d’apporter son soutien aux personnes vulnérables

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DE LA COTE D'IVOIRE -> info sur le pays
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 04/12/2010 10:11:14    Sujet du message: le CICR continue d’apporter son soutien aux personnes vulnérables Répondre en citant

Côte d'Ivoire : durant le processus électoral, le CICR continue d’apporter son soutien aux personnes vulnérables
Dans le climat politiquement fragile de l'entre-deux-tours, le CICR se fixe pour priorité d’apporter un soutien à la Croix-Rouge de Côte d'Ivoire pour ses activités de premiers secours et son action en faveur des personnes vulnérables en général. Les autres activités du CICR restent axées sur la protection des personnes détenues, l'assistance aux personnes les plus vulnérables et la promotion du droit international humanitaire (DIH).

Situation humanitaire

Huit ans après le conflit armé qui a divisé le pays en 2002, la Côte d'Ivoire est finalement engagée dans le processus électoral qui verra la désignation du président de la République à l'issue du second tour des élections, prévu le 28 novembre 2010. Ces élections présidentielles, les premières depuis dix ans, sont très attendues.

Depuis 2002, les problèmes humanitaires touchant la population civile et les personnes détenues demeurent préoccupants. « La situation de sécurité est relativement calme actuellement, mais les personnes les plus vulnérables sont toujours dans l'attente des services sociaux de base, et celles qui étaient déplacées ont souvent besoin d'une assistance agricole à leur retour chez elles », explique Dominique Liengme, cheffe de la délégation régionale du CICR à Abidjan. « Afin de répondre à ces besoins humanitaires, le CICR continue son assistance agricole et ses activités visant l'accès à l'eau potable, ainsi que ses visites aux personnes détenues », poursuit-elle.

Voici un résumé des principales activités réalisées entre juillet et novembre 2010.

Assurer la sécurité des volontaires de la Croix-Rouge

« Le respect des volontaires de la Croix-Rouge et leur sécurité lorsqu'ils viennent en aide aux victimes sont indispensables pour que les personnes blessées et vulnérables puissent recevoir les soins et l'assistance dont elles ont besoin », insiste Dominique Liengme.

Des caravanes d'information sur la Croix-Rouge ont été organisées et co-animées par la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire et le CICR, à l'intention des populations ainsi que des autorités administratives, communautaires et traditionnelles, en vue de faciliter un déploiement éventuel de secouristes.

Afin de renforcer le respect de l'emblème et de prévenir son usage abusif, la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire et le CICR ont tenu ensemble des ateliers d'information à l'intention d'une centaine de propriétaires de pharmacies et de cliniques privées et autres « opérateurs économiques » dans des villages de l'ouest et du sud-ouest du pays.

En outre, près de 120 volontaires de huit comités locaux de la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire ont été formés au secourisme et sensibilisés au paludisme, aux infections sexuellement transmissibles telles que le VIH/Sida, et à l'hygiène environnementale. « Des volontaires bien formés sont le pilier de l'action humanitaire de la Croix-Rouge », explique encore Mme Liengme.

Répondre aux besoins humanitaires des civils suite au conflit


Dans l'ouest du pays, les familles déplacées depuis 2002 doivent affronter des difficultés énormes à leur retour, tout comme les communautés qu’elles réintègrent. Les distributions de riz effectuées entre mars et mai 2010 ont aidé 4 500 familles retournées dans plusieurs villages des régions des Dix-Huit Montagnes et du Moyen-Cavally à faire face à leurs besoins immédiats.

« En plus de distribuer une assistance agricole, les actions qui répondent le plus directement aux besoins d'une grande partie des populations dans les régions de l'ouest et du nord sont : prévenir les risques de maladies à travers la promotion de l'hygiène et garantir l'accès à l'eau potable », précise Jacques Maradan, responsable du programme Eau et Assainissement.

Une campagne visant à promouvoir l’hygiène en milieu rural a été menée dans les zones de Vavoua et Sarhala, dans le centre et le nord-ouest du pays, et a touché environ 14 000 personnes. Après les inondations provoquées par de fortes pluies, le CICR et la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire ont également mené une campagne de chloration de puits dans l'ouest du pays et dans deux districts d'Abidjan, au profit de 5 550 personnes. En outre, deux bornes-fontaines ont été installées, pour 1 200 bénéficiaires, dans deux villes de la région du Moyen-Cavally.

Enfin, plusieurs centaines de femmes enceintes ou mères d’enfants de moins de 5 ans ont reçu plus de 1 000 moustiquaires imprégnées dans six districts sanitaires du centre-ouest et du sud-ouest du pays.

Assistance nutritionnelle aux détenus

Deux interventions nutritionnelles d’urgence ont dû être organisées en faveur des personnes incarcérées dans deux lieux de détention, en sus de l'assistance nutritionnelle déjà mise en place.

Dominique Liengme confirme : « La situation nutritionnelle demeure très difficile dans la plupart des prisons de Côte d'Ivoire. Nous avons dû maintenir notre assistance alimentaire dans neuf d’entre elles, en plus de nos activités de suivi des conditions de détention et de sensibilisation auprès des autorités détentrices. » Le CICR a favorisé la réhabilitation partielle de la prison de Dabou et l'installation d'un système de collecte d'eau de pluie dans celle de Divo. Dans dix prisons, 9 100 détenus ont bénéficié de la campagne de lutte antivectorielle.

De juillet à novembre, plus de 3 000 détenus ont été visités dans presque 30 lieux de détention. Au cours de ces visites, 31 personnes, principalement des détenus de sécurité, ont été suivies individuellement. Le CICR a permis à 157 personnes détenues de rétablir ou de maintenir le contact avec leurs familles au moyen d'appels téléphoniques ou de messages Croix-Rouge, collectés et distribués avec le concours des volontaires de la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire.

Promotion du droit et de l'action humanitaire

Le respect du droit est essentiel pour la protection de la population civile ainsi que des personnes blessées ou détenues. C'est pourquoi le CICR s'efforce de promouvoir le droit et apporte son soutien aux autorités pour sa mise en œuvre. Il organise des séances et autres évènements où il explique également son propre rôle, ses activités et son partenariat avec la Société nationale.

Le CICR a ainsi organisé ou facilité :

* 11 séances de sensibilisation touchant plus de 1 300 porteurs d'armes (forces gouvernementales et groupes armés) ;
* un atelier de formation des formateurs au profit de 19 éléments des forces de défense et de sécurité en vue de renforcer l'intégration du droit international humanitaire au sein des forces armées ivoiriennes ;
* la participation de deux officiers ivoiriens à des stages de DIH à l'extérieur ;
* trois séances à l'intention d'une soixantaine d'autorités politiques et administratives dans trois villes du centre, du nord et de l'ouest ;
* une conférence publique à Abidjan à l'intention d'une trentaine d'autorités ivoiriennes, ainsi que des membres d'ambassades et d’organisations nationales et internationales, afin de promouvoir la Convention de Kampala sur la protection et l'assistance aux personnes déplacées en Afrique ;
* quatre ateliers auxquels ont pris part 90 journalistes et animateurs de radio, afin de garantir une large diffusion des règles humanitaires et de promouvoir le respect de l'emblème ainsi que les activités du CICR ;
* 23 ateliers au cours desquels près de 600 personnes issues d'organisations non gouvernementales, des sections jeunesse de partis politiques, des mouvements religieux et des chefferies traditionnelles ont été sensibilisées aux principes humanitaires et initiées aux gestes élémentaires de survie.

Informations complémentaires :

Kelnor Panglungtshang, CICR Abidjan, tél. : +225 09 399 404
Steven Anderson, CICR Genève, tél. : +41 79 536 92 50
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 04/12/2010 10:11:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DE LA COTE D'IVOIRE -> info sur le pays Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.