REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
Les Congolais entre douleur et colère

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU CONGO -> info sur le pays
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 12/03/2012 10:22:35    Sujet du message: Les Congolais entre douleur et colère Répondre en citant

Les Congolais entre douleur et colère

Selon une décision du gouvernement congolais c’est donc ce dimanche 11 mars qu’auront lieu les obsèques des victimes des explosions du 4 mars.

L’enterrement, qui sera précédé d’une cérémonie officielle d’ « hommage » (c’est ce que les officiels congolais savent le mieux faire, une routine pour eux) de la Nation aux victimes aura lieu au cimentière du centre-ville.

« Le gouvernement prendra en charge l'enterrement (des victimes) et tout ce qui va avec », a d’ailleurs indiqué M. Okiemy, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement.

20 000 sinistrés dans les sites
explosions17Selon le comité de crise qui a été mis en place, à ce jour 197 corps de victimes auraient d’ores et déjà été identifiés par les services des pompes funèbres municipales, avec l'aide des parents.

Pour ceux-là les parents ont reçu, au titre de l'achat des tenues vestimentaires et autres accessoires pour l'entretien des dépouilles avant leur inhumation, 40 000 F CFA (61 euros) pour les dépouilles des enfants et 250 000 F CFA (380 euros environ) pour celles des adultes.

A noter que certains parents ont souhaité inhumer leurs proches ailleurs qu’au centre-ville.

Le bilan des victimes tourne, depuis les premières heures du drame, autour de 200 morts.

Mais chacun se doute que la réalité se situe largement au-dessus de ce nombre et la situation des blessés est absolument catastrophique, dans un pays où rien n'a jamais été fait, pour les populations, durant les bientôt trente années de règne du dictateur.

Dans ces conditions les Chinois, qui ont déploré plusieurs victimes dans la catastrophe ont décidé de rapatrier leurs blessés.

Témoignage de l’ampleur de la catastrophe, qui fait penser que le bilan est largement sous-estimé les dégâts constatés sur le terrain tels que le rapporte la presse congolaise : « Aucune caserne n'est sortie intacte. Toutes les casernes militaires du Mpila, à savoir l'Intendance, le 114e bataillon de réparation autos et engins blindés (le matériel), le régiment blindé et l'Établissement central de réparation et de rechange d'armement et munitions (Ecramu), l'ancienne Direction centrale de l'armement et munition (DCAM), sont détruites. À l'Ecramu où a été déclenchée l'explosion, il ne reste plus que des cendres et des trous béants provoqués par des détonations. À l'Intendance et au matériel, il n'y a plus rien à récupérer. Au régiment blindé, on ne peut plus qu'apercevoir des engins détruits par des explosions ».

De fait, tous ceux qui ont vu de leurs yeux l’étendue des dégâts sont abasourdis, Mpila et ses environs ressemblant aujourd’hui à une zone bombardée… (Ecouter à ce sujet le témoignage du Dr Deloche).

Joachim Mbanza, éditorialiste de " La Semaine africaine " écrit que « Même dans les pires moments de nos turpitudes sanglantes (février 1959; novembre 1993-janvier 1994, juin-octobre 1997, décembre 1998-décembre 1999; mars 2002-mars 2003), on n’a jamais vu des munitions militaires d’une telle capacité de destruction massive ».

Pire, ce secteur est aujourd’hui à risque car s’y trouvent encore des munitions non explosées. Il faudra des mois pour tout déminer…

Sur le front des blessés (il y en a plus de 2 300), l’aide internationale a permis de soigner, d’opérer jusque-là un grand nombre de blessés dans des conditions difficiles mais il faut se débrouiller pour nettoyer et adapter les blogs opératoires. Il manque en effet de l’eau courante au CHU (1), ce que le personnel de l’aide humanitaire internationale découvre avec stupéfaction, surtout quand ils entendent couler le majestueux fleuve Congo à quelques minutes de là.

Le contraste est affligeant de voir, à Brazzaville, capitale d’un pays aux ressources économiques importantes, des projectiles militaires faire autant de victimes et de dégâts en une fraction de secondes, et des hôpitaux être dans un état de dénuement à assurer des soins urgents aux centaines de blessés qui y affluent. Le même dénuement est observé dans les secours, car des victimes sont restées coincées, des heures durant, dans des décombres et beaucoup y ont péri.

S’il est vrai que le moment est encore à l’émotion, à la compassion et à la solidarité de la nation envers les blessés et les familles éprouvées, la responsabilité politique d’un tel drame ne pourra ignorer les questions légitimes que les Congolais se posent », témoigne Joachim Mbanza.

Il est vrai que le « spectacle » donné par Zacharie Bowao, ministre de la Défense, venu déclarer à la télévision deux heures après le drame qu’il n’y avait que deux blessés, avant de demander aux populations de regagner leur domicile, incite en effet à sa poser des questions y compris sur les causes de l’explosion.

Et que dire de Pierre Moussa bombardé « président de la commission d’évaluation des dégâts causés par les explosions de Mpila » ? A-t-il aussi en charge le sort des 20 000 sinistrés qui s’entassent à la cathédrale, Notre-Dame du Rosaire, à Bacongo, au nouveau marché, à Nkombo, à la paroisse Saint Grégoire, à Massengo, au Centre d'accueil de l'Armée du salut ou à la paroisse Kimbanguiste, au Plateau des 15 ans ? Nul ne le sait.

Sur les causes du drame le gouvernement campe sur la thèse du court-circuit sans que l’on sache à l’issue de quelle enquête (qu’il promet de mener… ultérieurement, mais peut-être s'agira-t-il d'une enquête sur... le court-circuit !) il en est arrivé à cette conclusion.

« Dans l’opinion, on penche, plutôt, pour l’idée d’un incendie criminel. Reste à savoir comment va-t-on mener une enquête, après la disparition du camp », avertit " La Semaine africaine ".

Bah, comme d'habitude, gageons qu'il ne ressortira rien d'une quelconque enquête. Le pouvoir évacuera sa propre responsabilité sur l' " incident " et le " désagrément " causé (dixit Bowao) ou noyera le chagrin des familles sous d'épaisses liasses de pétrodollars. Puis on repartira comme en l'an 40...

(1) Les corps s’entassent dans les casiers ou tiroirs à la morgue à un point tel qu’il n’est pas possible pour les proches des personnes mortes quelques jours avant le drame du 4 mars, de récupérer et d’enterrer les corps de leurs parents...

A savoir

Emilienne Raoul Matingou, ministre des Affaires sociales, de l'Action humanitaire et de la Solidarité a communiqué un numéro de téléphone 06.678.67.38, une adresse électronique : actionsocialecongo@yahoo.fr. « Pour ceux qui veulent nous aider, depuis l'étranger, nous ouvrirons, très prochainement, un compte bancaire », a-t-elle indiqué.
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 12/03/2012 10:22:35    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU CONGO -> info sur le pays Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.