REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
«La situation des détenus au Togo relève d’une crise humanitaire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU TOGO -> Infos sur le pays -> Droit de l'homme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 11/06/2012 09:21:56    Sujet du message: «La situation des détenus au Togo relève d’une crise humanitaire Répondre en citant

«La situation des détenus au Togo relève d’une crise humanitaire»
Mardi, 29 Mai 2012 18:15

[Manfred Nowak]

Dieu trouva l’enfer moins terrible et créa les prisons togolaises. Cette figure illustre la réalité que vivent au quotidien les détenus dans les centres de détention au Togo. Un véritable enfer qui rappelle les camps de concentration nazis ou les goulags soviétiques. On sait quand on y entre. Mais on ignore si ou quand on en sortira.

On y entre vivant, mais l’on ignore si on pourrait y survivre. Tant les gens y meurent, dans des conditions atroces. Une réalité que dépeint Nowak Manfred, l’actuel directeur de l’Institut Atlas de la torture, en visite au Togo. En la qualifiant de crise humanitaire.

Première réalité qui crève les yeux quand on fait un petit tour dans les prisons togolaises, c’est le phénomène de surpopulation carcérale. Elles sont pleines à craquer. Au regard des statistiques relevées au 12 décembre 2011, la prison civile de Vogan est surpeuplée à 135%, celle de Dapaong à 190%, celle d’Aneho à 207%, celle d’Atakpamé à 220%, celle de Notsé à 269%, celle de Lomé à près de 300% et celle de Tsévié qui bat le record avec une surpopulation de 407%. La photo des prisonniers entassés à la prison civile de Lomé ci-contre se passe de tout commentaire. Et là, l’air est pollué. Pour dortoir, ils n’ont que le plancher. Un plancher qu’ils gèrent parcimonieusement. Selon certains témoignages, c’est à tour de rôle que les détenus dorment.

La deuxième réalité, c’est qu’en dehors des étages « Agboyibor » et quelques rares cellules, la plupart des cellules sont dépourvues de sanitaires. Pour y faire ses besoins, les pensionnaires se servent en général d’un pot. Le tout, dans une promiscuité ambiante. Tout se fait devant les codétenus qui sont obligés de supporter l’odeur nauséabonde des ordures fécales. Toutes choses que nul n’aurait encore crues possibles en ce 21ème siècle et surtout en l’an 2012. Le pire, c’est que les droits encore plus élémentaires des détenus y sont bafoués. Manger à sa faim et de façon équilibrée, c’est bien un luxe. Un repas par jour. Et à en croire certains propos rapportés par M. Novak, en mission au Togo, il s’agirait d’une nourriture immangeable.

Parler de l’accès des détenus à des soins de santé, c’est ouvrir la boîte de Pandore. Tout est fait dans les centres pénitentiaires pour dénier à ceux-ci le droit à la santé. Généralement, ils ne sont pas suivis médicalement. Ceux d’entre eux qui ont en plus le malheur de tomber malades boivent le calice jusqu’à la lie. Leurs cris de détresse ne tombent souvent que dans des oreilles de sourds. Et c’est bien lorsque leur vie ne tient plus qu’à un fil que le régisseur les envoie au cabanon où leurs chances de survie sont de 1%. Tellement, ils ont été rongés par le mal qui les dérangeait. Le chiffre record de 18 décès enregistrés rien qu’à la prison civile de Lomé et au cabanon depuis le début de cette année, rend amplement témoignage de l’ampleur du drame qui se passe dans les prisons togolaises. Dans une indifférence totale des autorités, puisque la presse privée togolaise et les Organisations de défense des droits de l’Homme n’ont eu de cesse de tirer la sonnette d’alarme à propos de ce drame silencieux. Mais rien n’y fit. Un drame que Nowak Manfred, ancien rapporteur spécial sur la torture de la Commission des droits de l’Homme des Nations-Unies et actuel directeur de l’Institut Atlas de la torture, en visite au Togo, a qualifié de crise humanitaire, lors de sa rencontre hier, avec la presse et les ODDH. En 2007 déjà, il parlait de conditions inhumaines de détention et dénonçait le délai trop long des gardes-à-vue. Au lieu des 48 heures légales, des gardes-à-vue allaient parfois jusqu’à plus d’une semaine, notamment à la Direction de la Police Judiciaire. Et cela, a-t-il regretté, n’a pas évolué. Les conditions de la garde-à-vue y sont toujours très mauvaises.

Il n’a pas manqué de stigmatiser le taux record de détentions préventives. 80% des pensionnaires de la prison civile de Lomé sont en détention préventive, soit 4 détenus sur 5 ne sont pas jugés. Ce qui place le Togo au quatrième rang des pays qui battent le record mondial des détentions préventives. Une situation qui, déplore-t-il, est un indicateur du dysfonctionnement du système judiciaire. Cette réalité est d’autant plus préoccupante que le principe demeure la liberté et la mesure privative de liberté, l’exception. Une exception dont le recours ne se justifie, a-t-il laissé observer, que par le souci d’éviter l’évasion de l’inculpé, de l’empêcher de détruire certains éléments de preuve ou de commettre des crimes. Mais au Togo, à l’en croire, le procureur y recourt pour «punir» certaines personnes et de la sorte, met la détention préventive au service des désirs de règlement de compte.

Et cela est d’autant plus vraisemblable que de nombreuses révélations parlent de plans d’assassinat mis à exécution par certains officiers des FAT et cadres du pouvoir et qui ont visé certains détenus. L’administration pénitentiaire togolaise est en pleine crise. Les prisons togolaises sont loin d’assurer le rôle de redressement des détenus. Ce sont des mouroirs. Mais ceux qui y survivent sont très enclins à récidiver. Car ils n’ont pour l’essentiel pas été rééduqués ni préparés à la réinsertion sociale. Leurs conditions oscillant souvent entre famine et déni d’humanité, ils découvrent à leur sortie, un monde auquel ils peinent à se réadapter.

Simple effet d’annonce, opération trompe-l’œil ou mesure concrète attendue ? Le gouvernement, dans la foulée de la visite de M. Nowak, a annoncé, dans le cadre dit-elle, «de sa politique de promotion des droits humains et de respect de la dignité humaine et dans le souci d’améliorer les conditions de vie dans les établissements pénitentiaires du Togo, une vaste opération sanitaire et d’assainissement à l’intention des prisonniers, sur toute l’étendue du territoire national, avec démarrage à Lomé. Elle vise également à doter chacun d’eux d’un matelas de couchage…»

Magnanus FREEMAN
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 11/06/2012 09:21:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU TOGO -> Infos sur le pays -> Droit de l'homme Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.