REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
nombreuses interrogations après l’enlèvement d’humanitaires africains au Niger

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE D'ALGERIE -> info sur le pays
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 23/10/2012 09:21:57    Sujet du message: nombreuses interrogations après l’enlèvement d’humanitaires africains au Niger Répondre en citant

A la Une : nombreuses interrogations après l’enlèvement d’humanitaires africains au Niger
Écouter (04:54) Ajouter à ma playlist Télécharger Embed

Par Frédéric Couteau
Cinq travailleurs humanitaires et leur chauffeur ont donc été enlevés dimanche soir à Dakoro, à une centaine de kilomètres de Maradi au sud-est du Niger. Il s’agit de quatre Nigériens, d’un Tchadien et d’un Guinéen.

« Six Africains… Une première au Sahel, relève L’Observateur au Burkina, où, mis à part les trois Algériens que détient le Mujao, il n’y en avait que pour les Occidentaux, cibles favorites des ravisseurs. » Et le quotidien burkinabé de s’interroger : « ce rapt, inédit, serait-il le résultat d’un tragique concours de circonstances, d’une erreur sur une localité où séjournent souvent des expatriés ? Ou aurait-il été prémédité dans la perspective d’une éventuelle intervention de la Cédéao dans l’Azawad ? Autant de questions qui, pour le moment, n’ont pas encore de réponse. Mais une chose est sûre, relève L’Observateur, depuis dimanche, la donne a changé dans cette région, devenue décidément plus qu’inhospitalière. »

Le site d’information Guinée Conakry Infos renchérit : « à défaut d’avoir pu mettre le grappin sur des occidentaux, dont la valeur marchande est toujours plus consistante, ce sont six pauvres travailleurs humanitaires africains qui ont fait les frais des ravisseurs. »

Alors, constate le site guinéen, « la première piste qui se dessine quasi naturellement, c’est bien celle des islamistes qui se sont établis au nord du Mali. Cela se justifie tout d’abord par le fait que, menacés par une probable intervention militaire étrangère, les Djihadistes d’Aqmi, du Mujao et d’Ansar Dine, pourraient se servir des otages comme boucliers humains. Ce serait en plus un moyen de pression pour dissuader les pays dont les ressortissants ont été enlevés, de prendre part à la Mission de la Cédéao au Mali. » En tout cas,Conclut Guinée Conakry Infos, « quels que soient les auteurs de ce rapt, il donne une idée de l’ampleur de la menace qui pèse sur toute la région sahélienne. Ceux qui pensaient que la crise au nord du Mali resterait éternellement circonscrite dans ce pays, peuvent alors réviser leur analyse. Il est désormais évident qu’aucun pays n’est à l’abri. Pas même la Mauritanie ou l’Algérie. »

C’est ce que Le Pays au Burkina appelle « la stratégie de démoralisation. (…) Aqmi peut vouloir se servir des otages africains pour décourager les pays voisins du Mali de soutenir l’opération militaire dans ce pays, estime le quotidien burkinabé. Tout comme il a réussi, par la détention d’otages français et la menace de porter atteinte à des intérêts français, à limiter la participation de la France à la future action militaire au Mali à une simple assistance technique et logistique. »

Accident, attentat terroriste ou attentat politique ?

Beaucoup d’interrogations également après la blessure samedi soir par balles du président Mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz. « Tentative d’assassinat ou simple incident ? », s’interroge ainsi le quotidien Liberté en Algérie. « D’après la version officielle, le président mauritanien a été atteint par “un tir par erreur” d’une unité de l’armée contre son cortège ». Blessé au bras et/ou à l’abdomen, on ne sait pas bien, il a été en tout cas transféré dans un hôpital militaire près de Paris.

« Attentat terroriste ou complot ? », s’interroge pour sa part El Watan, toujours en Algérie, qui écarte donc de fait la thèse officielle de l’accident. « Contrairement à la version défendue officiellement, relève le quotidien algérien, un responsable sécuritaire a confié à la presse sous le couvert de l’anonymat que le tir était destiné à Ould Abdelaziz. “Le président a été touché par une balle, tirée par un automobiliste qui l’a directement visé alors qu’il se trouvait au volant de sa voiture”, a expliqué cette source qui semble au premier chef privilégier la thèse du complot. Il n’a cependant donné aucune indication sur l’auteur du tir et sur ses motivations. »

Alors, « qui peut bien vouloir la peau du président mauritanien ? Il faut reconnaître que ce ne sont pas les ennemis qui manquent dans son cas. La Mauritanie ayant une histoire jalonnée de coups d’Etat militaires, il est tout à fait du domaine du possible, estime El Watan, que son agresseur présumé ait exécuté un “contrat” passé avec un ou plusieurs acteurs de l’opposition, pressés d’assister à l’effondrement du système Ould Abdelaziz. Mais le “coup” peut provenir également de l’extérieur, relève encore le quotidien algérien. Elu président en 2009, il a fait du combat “antiterroriste” son cheval de bataille. Il a d’ailleurs justifié son coup d’Etat par la mollesse ou la complaisance de son prédécesseur à l’égard des groupes djihadistes mauritaniens et sahéliens. En guise de représailles, Aqmi – qui l’accuse de mener pour la France une “guerre par procuration” contre ses combattants – avait clairement menacé de le tuer. »

Enfin, le site d’information Afrik.com, repris par plusieurs sites mauritaniens, reprend la thèse du complot intérieur… Afrik.com qui estime en effet « qu’il pourrait s’agir d’un règlement de compte au sein de l’armée. (…) Mohamed Ould Abdel Aziz ayant eu tendance, ces derniers mois, à piller le pays sans vergogne, et sans pour autant partager avec les autres généraux, affirme Afrik.com. D’où ce supposé vent de révolte et cette prétendue tentative d’assassinat.
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 23/10/2012 09:21:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE D'ALGERIE -> info sur le pays Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.