REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
Mali, Syrie : alertes humanitaires

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU MALI -> Infos sur le pays
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 26/02/2013 11:11:48    Sujet du message: Mali, Syrie : alertes humanitaires Répondre en citant

Mali, Syrie : alertes humanitaires
La poussière ocre des camps de réfugiés colle encore aux souliers de son porte parole : les crises humanitaires se gèrent sur le terrain et pas seulement dans les bureaux. A peine rentrée à Bruxelles, Kristalina Georgieva, Commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la réaction aux crises, s’empresse d’alerter la presse internationale. Dans les yeux de cette grande dame de l’humanitaire se lit la détresse de toutes ces populations victimes du conflit malien que sa détermination sans faille contribue à soulager au nom de l’UE. Mais une autre crise humanitaire massive l’attend déjà au Proche Orient.




Depuis votre dernière visite à Bamako et au Burkina en décembre dernier, comment la situation humanitaire sur le terrain a-t-elle évolué ?

Kristalina Georgieva : Depuis l’an dernier, les Maliens ont été victimes d’une triple crise : d’abord la sécheresse et de mauvaises récoltes, puis un coup d’Etat doublé d’une crise politique et enfin les combats qui ont éclaté lorsque des groupes islamistes radicaux ont pris le contrôle du Nord du pays. Depuis lors, la situation s’est encore détériorée. Nous avons donc mobilisé 20 millions d’euros supplémentaires pour faire face à une vulnérabilité humanitaire croissante.

Il faut aussi rappeler qu’en 2012, la Commission européenne a alloué 73 millions d’euros aux Maliens victimes de la crise alimentaire et du conflit politique frappant leur pays. Les Etats membres de l’UE ont pour leur part octroyé 38 autres millions d’euros, ce qui porte à une contribution totale de l’ensemble de l’UE à 111 millions d’euros en 2012.

Assiste-t-on à un exode massif des populations fuyant les terroristes et les zones de combat depuis l’intervention des troupes françaises et maliennes ?

Kristalina Georgieva : En effet, à la mi- janvier, près de 375 000 personnes avaient fui leurs habitations dont environ150 000 se sont réfugiées dans les Etats voisins notamment en Mauritanie (55 221), au Niger (50 000), au Burkina Faso (38 000),en Algérie.(1500) et même en Guinée. Nous demandons à ces Etats de garder leurs frontières ouvertes et nous collaborons avec eux pour prêter assistance à tous ces réfugiés et personnes déplacées.

Par ailleurs, on assiste aussi à un afflux croissant de personnes descendues sur Bamako pour fuir les zones de combat. Elles sont généralement hébergées chez leurs proches. Mais la situation y est souvent difficile, j’ai vu 42 personnes regroupées dans deux pièces : elles devaient se relayer pour dormir. Les ressources en eau, en nourriture, en médicaments, en carburant deviennent rapidement insuffisantes ou trop chères

Quels sont sur le terrain les acteurs humanitaires avec lesquels collabore le service européen pour l’aide humanitaire, (ECHO) ?

Kristalina Georgieva : L’aide humanitaire fournie au Mali par la Commission européenne a permis aux agences des Nations Unies, à la Croix Rouge internationale, au Croissant rouge et aux ONG internationales telles Médecins sans Frontières (MSF) de faire rapidement face aux besoins humanitaires grandissants. Mais il est inquiétant de constater que notre capacité à fournir une assistance s’est considérablement érodée. Plusieurs de nos organisations partenaires m’ont dit que pour des raisons de sécurité, il était de plus en plus difficile de travailler au Nord du pays.

Mais sur le plan logistique les armées françaises et maliennes ne peuvent-elles vous aider à faire passer les secours de première nécessité aux habitants du Nord qui se trouvent dans l’impossibilité de se déplacer ?

Kristalina Georgieva : Pas vraiment, les militaires et les humanitaires ont chacun leur travail. Mais dans toutes mes rencontres avec le gouvernement j’ai insisté sur l’urgence de protéger et d’élargir l’espace humanitaire en donnant aux ONG les permis nécessaires pour voyager et travailler au nord. Nos efforts se portent particulièrement sur les 20% les plus vulnérables des 80% de la population qui a besoin d’aide : les vieux, les malades, les femmes, les enfants dans l’impossibilité de se déplacer.

Les réfugiés et personnes déplacées ont-elles l’intention de rentrer chez elles une fois le nord sécurisé par les troupes françaises et africaines ?

Kristalina Georgieva : Ces populations sont pour la plupart des nomades, certains se sont mêmes déplacés avec leurs bêtes. Leur principal souhait : retrouver une vie normale, la sécurité, la paix.

Malheureusement, on déplore des représailles et des exactions contre les Touaregs et la population arabe à peau claire du nord du pays : c’est pourquoi il est important de former l’armée malienne au droit humanitaire international, tâche au programme de l’équipe de formation financée par l’UE et actuellement en partance pour le Mali.

Etes-vous également préoccupée par la situation humanitaire au Proche Orient ?

Kristalina Georgieva : Assurément, les conséquences de la crise syrienne sur la population civile sont très graves : au cours des 6 derniers mois de 2012, le nombre des victimes civiles a plus que doublé et les actes de violence ont entraîné la mort de plus de 60 000 hommes , femmes et enfants dont certains ont été délibérément pris pour cible. Selon les derniers chiffres des Nations Unies, le nombre de personnes ayant besoin d’assistance est estimé à 4 millions dont 2 millions de personnes déplacées en Syrie et plus de 700 000 réfugiés dans les pays voisins. La situation humanitaire s’est considérablement dégradée avec l’intensification des violences et les rigueurs de l’hiver.
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 26/02/2013 11:11:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU MALI -> Infos sur le pays Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.