REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
Plusieurs organisations humanitaires mondiales contre le paiement de rançons aux terroristes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> PROJET FINANCEMENT ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE -> URGENCE AFRIQUE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 27/03/2013 11:57:09    Sujet du message: Plusieurs organisations humanitaires mondiales contre le paiement de rançons aux terroristes Répondre en citant

Plusieurs organisations humanitaires mondiales contre le paiement de rançons aux terroristes

Plusieurs organisations humanitaires mondiales s’opposent au paiement de rançons dans les cas des enlèvements des travailleurs humanitaires par les groupes terroristes dont les opérations de kidnappings sont en hausse, rapporte lundi une agence de presse de l’ONU. Alors que les chiffres montrent clairement que l’enlèvement est devenu une menace importante et croissante pour les travailleurs humanitaires, plusieurs organisations d’aide humanitaire ont élaboré des politiques de réponse en cas de demande de rançon, selon l’agence de presse IRIN qui dépend du Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies (OCHA).

Le nombre d’enlèvements de travailleurs humanitaires a augmenté au cours de ces dix dernières années, passant de sept (7) en 2003 à 95 en 2011, précise Humanitarian Outcomes, qui tient une base de données de ces incidents.

Pour le porte-parole de l’organisation "Save the children", tous ses travailleurs humanitaires mobilisés dans une zone difficile ou dangereuse doivent avoir suivi une semaine de formation intensive "car les enlèvements de travailleurs humanitaires sont une réalité et il serait illusoire de penser que nous pourrions être épargnés".

Deux employés de cette organisation ont été enlevés en Somalie en 2010: "Nous avons négocié par l’intermédiaire des aînés locaux. Nous avons réussi à les faire libérer sains et saufs mais notre organisation ne verse pas de rançons".

"Nous sommes intraitables sur ce point car nous sommes convaincus que les terroristes en prendraient davantage si nous payions des rançons", selon ce porte-parole cité par IRIN.

Pour sa part, l’organisation Oxfam partage également ce point de vue: "Nous ne versons jamais de rançons", souligne Mme Heather Hughes, conseillère en sécurité auprès de cette association de solidarité internationale.

Selon l’organisation AWSD, chargée de la base de données sur la sécurité des travailleurs humanitaires et financée par les Etats-Unis et le Canada, "les négociations d’otages sont compliquées".

La grande majorité des enlèvements "se sont terminés par une libération négociée des victimes, mais il est impossible de savoir dans combien de cas une rançon a été versée, car, pour des raisons évidentes, les organisations n’admettent pas publiquement qu’elles en payent ou qu’elles font appel à des intermédiaires qui négocient avec les ravisseurs", souligne une des responsables de ASWD, Mme Abby Stoddard.

Mme Hughes, d’Oxfam, reconnaît que tout n’est pas noir ou blanc: "Il existe de nombreuses façons d’échanger de l’argent. Ce n’est pas toujours l’organisation humanitaire qui paye. Parfois, c’est le gouvernement de la victime alors que les gouvernements ont tous des lignes de conduite différentes".

Dans ce sens, l’agence IRIN rappelle que le paiement de rançons aux mouvements terroristes "est interdit en vertu du droit international".

Pourtant, ajoute-t-elle, "des pays comme la France, l’Allemagne et l’Espagne auraient versé des dizaines de millions de dollars au cours des dix dernières années pour la libération de leurs ressortissants pris en otage par des groupes liés à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI)".

Ces pays, a-t-elle affirmé, "ont généralement contourné la loi en passant par des intermédiaires et s’opposent ainsi au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, qui refusent de payer des rançons, même indirectement".

Pour le directeur du groupe de recherche américain Ansari Africa Center, Peter Pham, "le versement de telles rançons est la preuve de l’irresponsabilité des pays qui payent".

"On ne peut même pas prétendre ignorer où va l’argent: il sert à acheter des hommes et des armes pour combattre dans de violents conflits", a-t-il déploré.
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 27/03/2013 11:57:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> PROJET FINANCEMENT ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE -> URGENCE AFRIQUE Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.