REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE
Le forum du répertoire des ong/association humanitaire permet a des volontaires de partir sur des missions humanitaires avec des ong fiables!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Recherche personnalisée


 MESSAGE DU JOUR 
Nouveau site visiter le site du répertoire des iles d'AFRIQUE http://www.repertoireilesafrique.com/
Aggravation de la crise pour les éleveurs du nord du Mali

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU MALI -> Infos sur le pays
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
administrateur
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2007
Messages: 3 681
genre: masculin
Point(s): 2
Moyenne de points: 0

MessagePosté le: 15/04/2013 09:19:20    Sujet du message: Aggravation de la crise pour les éleveurs du nord du Mali Répondre en citant

MOPTI/BAMAKO, 9 avril 2013 (IRIN) - La persistance des combats et la crainte de représailles ont gravement perturbé les habitudes migratoires des pasteurs du nord du Mali. À l’approche de la saison de soudure, les éleveurs et leur famille sont particulièrement vulnérables à l’insécurité alimentaire et à la pauvreté.

L’instabilité continue de régner dans les régions de Gao et de Tombouctou. On rapporte ainsi des attaques sporadiques et des actes de banditisme. Le plus récent incident, un attentat suicide, a eu lieu à Tombouctou le 30 mars. Si les opérations militaires ont pris fin dans le massif des Ifoghas, dans le nord de la région de Kidal, la sécurité est loin d’être rétablie dans la région et les tensions persistent à la suite de la reprise de la ville de Kidal par les séparatistes touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).

Mouvements migratoires restreints, escalade des tensions
Si l’insécurité a poussé les pasteurs à se disperser un peu partout dans le nord du pays, elle a également empêché certains d’entre eux d’emprunter leurs voies migratoires habituelles par crainte de violences. Ainsi, des milliers d’éleveurs touaregs et arabes craignaient trop les attaques représailles pour retourner dans la zone pastorale située au nord du fleuve Niger et ont trouvé refuge dans les pays voisins.

Selon Franck Vanatelle, directeur pays de l’organisation non gouvernementale (ONG) Action Contre la Faim (ACF) au Mali, la plupart des éleveurs se sont dirigés vers le nord de la région de Gao ou vers celle de Kidal ou sont restés sur les rives du fleuve près de Gao et de Tombouctou. Selon Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF), la criminalité et le banditisme sont très élevés dans les marchés de cette zone.

Les éleveurs sont de plus en plus nombreux à affluer vers l’est, près des frontières mauritaniennes et burkinabée, ce qui entraîne une escalade des tensions entre éleveurs et agriculteurs, a dit Marc Chapon, responsable d’AVSF au Mali.

Les experts craignent que le déplacement des troupes françaises vers le sud et les zones d’élevage riveraines de Gao et de Tombouctou ne perturbe encore plus les mouvements migratoires des éleveurs qui risquent de chercher à fuir les violences potentielles.

Pillage de bétail, rareté du fourrage
Les éleveurs du nord du Mali ont perdu de nombreuses têtes de bétail en 2012. Les groupes islamistes qui occupaient le Nord ont en effet saisi nombre de leurs animaux ou les ont achetés pour une bouchée de pain. Mohamed Ould Rhissa, un pasteur de Tombouctou, a dit à IRIN : « J’ai perdu la moitié de mon troupeau pendant l’occupation du Nord. J’avais plus de 200 têtes de bétail et je n’en ai plus qu’une cinquantaine. Les djihadistes venaient chaque semaine prendre les animaux qu’ils voulaient. »

M. Rhissa a ajouté qu’il était désormais incapable de nourrir les bêtes qu’il lui reste. Le sac de fourrage, qui coûtait 15 dollars avant l’occupation, se vend désormais 40 dollars, et il n’y a pas suffisamment de pâturages en périphérie de Tombouctou, là où se trouve son troupeau. Je ne sais pas ce que je vais en faire. Il est difficile de trouver de l’eau, des pâturages et des gens qui ont suffisamment d’argent pour racheter les animaux. Et je ne peux pas me déplacer à cause de l’insécurité ambiante. C’est très triste. »
Lire la suite sur www.irinnews.org
_________________
Infos: nouveau site répertoire des iles d'Afrique
http://repertoireilesafrique.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 15/04/2013 09:19:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    REPERTOIRE ONG/ASSOCIATION HUMANITAIRE AFRIQUE Index du Forum -> REPERTOIRE ASSOCIATION HUMANITAIRE DU MALI -> Infos sur le pays Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.